Dossier AADL AADL2 | actu-algerie.com: Information et Actualité





dossier AADL AADL2




La révision des prix des logements AADL et LPP à l’étude

Actualité - AADL AADL2 - 24 Aoû 2017 à 19:32

Une bonne nouvelle pour les demandeurs de logements? Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville entend examiner une éventuelle révision du prix du mètre carré des logements promotionnels publics (#LPP) et ceux de Location-vente (#AADL), en prenant en considération l’utilisation de matériaux de construction produits localement. Le ministère compte aussi le lancement de nouveaux programmes de réalisation de logement et prévoit pour cel un nouvel organisme de financement.Dans ces optiques, les techniciens œuvrent, actuellement, à étudier le prix de réalisation du mètre carré des logements dans les formules AADL et LPP dans le cadre d’un dossier technique détaillé, a déclaré le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar lors d’une conférence de presse au terme d’une cérémonie de remise des clés au profit des bénéficiaires à Alger.Le ministre s’est félicité des résultats obtenus au moment où le secteur a entamé progressivement “l’arrêt de l’importation des matériaux de construction destinés à ces logements tout en se basant sur les matériaux produits localement”.D’autre part, M. Temmar a demandé aux cadres du secteur de lui fournir un rapport clair et détaillé concernant le programme AADL1 et les délais de la clôture de ce dossier, outre le lancement du programme AADL2.Création d’un nouveau mécanisme de financementLes responsables du secteur, poursuit le ministre, comptent créer un nouveau mécanisme de financement concernant les différentes formules de logements à l’instar du logement promotionnel privé, actuellement en cours d’étude.Répondant à une question concernant les problèmes rencontrés par les souscripteurs LPP quant à l’impossibilité d’obtenir des crédits en particulier les souscripteurs âgés, le ministre a souligné que “des rencontres auront lieu avec les banques dont le Crédit populaire d’Algérie (CPA), avec lesquelles la question de l’organisation des crédits sera débattue”.Le premier responsable du secteur a estimé que l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) œuvre à étudier les méthodes devant faciliter l’obtention et le paiement des crédits. Le Directeur général de l’ENPI s’est réuni hier avec les représentants des souscripteurs.S’agissant de la distribution des logements sociaux, le ministre a affirmé que les demandeurs de cette formule représentent un taux ne dépassant pas 1 % de l’ensemble des formules, par conséquent, leurs dossiers sont examinés séparément.“Lorsque le ministère élabore des projets de loi, les procédures concernent les catégories majoritaires alors que les dossiers relatifs aux catégories minoritaires sont étudiés au cas par cas”, a-t-il ajouté.S’agissant de la capitale et des grandes villes, le ministère a indiqué qu’”un fichier national du logement est soumis actuellement à une mise à jour pour prendre en charge les demandes du logement social”.Vers le développement du traitement électroniqueEn matière de promotion de l’Administration et de facilitation des démarches au profit des citoyens, le secteur compte développer le traitement électronique et activer la “e-administration” dans le secteur de l’habitat.Cette démarche permettra, dés sa mise en œuvre, d’accélérer le traitement de dossiers et d’éradiquer la bureaucratie, à l’image des permis de construire déposés en grand nombre au niveau des directions qui deviendra “un permis de construire électronique”, ajoute la même source.Vers le lancement des travaux de réalisation de logements prévusPar ailleurs, M. Temmar a affirmé son département envisageait de lancer la réalisation de logements programmés dont les travaux de réalisation non pas encore été entamés, et ce au titre du programme de réalisation de logements, dont à Alger et logements “AADL” ainsi que d’autres formules.Le ministre a indiqué que la relance de ces chantiers figurait au titre des priorités du plan d’action du secteur, ajoutant que “50% des programmes de réalisation de logements sont prêts et attendent que soient réglés les problèmes ayant trait au foncier”.Pour le premier responsable du secteur, le lancement des travaux de ces programmes nécessite “un important effort” et un “strict respect du planning de réalisation”.L’opération d’évaluation préliminaire lancée au niveau du ministère a pour but d’aboutir à “un meilleur contrôle des chiffres”, lequel doit se basé -selon le ministre- sur “un travail scientifique et rationnel à même de fournir des statistiques précises”.La priorité pour le secteur consiste en l’aspect urbanistique, a ajouté le ministre qui a exprimé sa satisfaction au sujet de l’exploitation du produit national dans les projets de construction, ce qui aide à réduire la facture d’importation des matériaux de construction et le taux de chômage.Un programme de distribution de plus de logements à l’échelle nationale, dont unités dans la capitale, a été lancé mercredi.Il s’agit de 343 logements promotionnels publics (LPP) et unités dans le cadre du programme AADL qui seront distribués dans le courant de la semaine.
AADL2: Paiement de la deuxième tranche à partir d'aujourd'hui
Les souscripteurs #AADL2 (programme 2013), qui ont effectué le paiement de la première tranche et procédé au choix de site, seront convoqués progressivement pour le paiement de la deuxième tranche, à partir d'aujourd'hui, via le site web de l'Agence nationale d'amélioration et de développement du logement : www.aadl.com.dz rubrique «AADL2 (2ème tr)», en introduisant le numéro d'inscription et leur mot de passe. Cette procédure concerne les 129 000 souscripteurs qui attendaient la désignation de cette date, depuis fin décembre 2016, un rendez-vous resté tributaire de la définition du prix final qui a connu une hausse de 20%. On se rappelle des déclarations de Abdelmajid Tebboune, alors ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, qui avait souligné, à ce propos, que la date de versement de la 2ème tranche serait fixée après la signature de la décision interministérielle (ministères de l'Habitat et des Finances), relative aux nouveaux prix des logements AADL. «Avant de verser une nouvelle tranche, le souscripteur est en droit de s'enquérir des nouveaux prix pour décider de maintenir ou pas sa souscription au programme AADL», avait-il expliqué. A quelques jours de sa nomination à la place de Sellal, au Palais du gouvernement, Tebboune s'était plaint «d'un manque de financement nécessaire pour la réalisation des travaux d'aménagement extérieur et de voiries» des 164 812 logements de différentes formules, prêts à être distribués. Un problème qui constitue «une entrave à la livraison des projets de logements, dans les délais définis», avait expliqué un communiqué du département de Tebboune. Cette situation n'est pas propre aux logements finis mais concerne actuellement 185 000 unités dont le taux des travaux dépasse 60 %, rappelle, la même source d'informations. Tebboune avait, directement, engagé la responsabilité du ministère des Finances et celle du Crédit populaire d'Algérie (CPA). Les accusations du ministre de l'Habitat ne sont pas restées, sans réaction, puisque, moins de 24 heures plus tard, le CPA versait 12 milliards de dinars, à la Caisse nationale du logement (CNL), comme affirmé par son P-dg, Omar Boudieb, destinés aux entreprises réalisatrices, en vue de finir les projets de construction des logements, jusque-là en souffrance. Promu Premier ministre, la première action notable de Tebboune est d'essayer d'en finir avec le dossier de financement des projets de réalisation de logements, indiquant que près de 60 milliards de dinars seront versés, par la CNL au titre des redevances dues aux maîtres d'œuvre, en charge de ces projets. La CNL avait débloqué, il y a quelques jours, 74,60 milliards de dinars, au profit des entreprises chargées de la réalisation des projets de logement, dans les formules location-vente (AADL) et logements publics locatifs (LPL-social). 
29 Mai 2017 à 16:44
TEBBOUNE ASSURE : AADL1 DÉFINITIVEMENT CLOS
Le ministre de l`Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, et ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune a fait savoir que la distribution du restant du quota AADL 1, le ministre a indiqué que le dossier AADL 1 était définitivement clos dans toutes les wilayas concernées par le programme, mis à part des petits quotas au niveau d’Alger et Oran qui seront distribués au cours du mois de juin prochain. Les projets du programme AADL 2 ont été lancés dans toutes les wilayas concernées et seront lancés à Alger (qui a accusé un retard de 5 mois dans la livraison de AADL 1) et Oran à partir du mois de juin 2017, a ajouté avant-hier le ministre dans une conférence de presse animée après l’inauguration du 20e salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec 2017). Le ministre a réitéré le souci de son département ministériel à mettre à jour continuellement les dossiers des souscripteurs du programme AADL 2 pour mettre fin à toute fraude. Pour ce qui est du programme Logements Promotionnels Publics (LPP), M. Tebboune a indiqué que cette formule à grandement contribué à stabiliser les prix du foncier, relevant que le prix du mètre carré adopté dans les logements « LPP » et les autres formules (120.000 Da m²) était « très raisonnable ». Répondant à une question sur la possibilité que l’Entreprise Nationale de Promotion Immobilière (ENPI) puisse exclure les citoyens n’ayant pas encore réglé les tranches dues, le ministre a indiqué que « l’Etat construit pour distribuer et non pas pour interdire et exclure ». Les maitres d’ouvrage relevant du secteur public livrent annuellement plus de 320.000 unités de logement tandis que les entreprises du secteur privé livrent 5.000 unités par an, a-t-il encore dit, affirmant que doter annuellement le parc national du logement de milliers de logements était de nature à impacter le marché de la location et contribuer à réduire les prix de la location. Le secteur du bâtiment a consommé près de 69 milliards de dollars US durant les deux derniers plans quinquennaux jusqu’en 2016, ce qui représente un grand chiffre reflétant les réalisations dans ce domaine, notamment la construction de logements toutes formules confondues, a indiqué M.Tebboune. Concernant les créances de paiement dues aux entrepreneurs chargés de la réalisation de logements sous la tutelle du ministère de l’Habitat, le ministre a précisé que jusqu’à décembre 2016, les dossiers de toutes les entreprises créancières ont été traités, affirmant que le retard accusé lors du 1e trimestre de l’année en cours n’est pas dû au manque de ressources financières, mais aux procédures techniques qui ont pris un peu de temps. Le ministre a affirmé qu’il sera procédé, en début de la semaine en cours, au traitement de l’ensemble des dossiers des entreprises créancières, et que l’opération sera achevée d’une manière progressive en fonction de la date de dépôt des situations de travaux et des créances. Il a par ailleurs, indiqué que la décision d’interdire l’importation de la céramique a permis au trésor de d’économiser 1,4 million de dollars annuellement depuis 2014, ainsi que d’autres produits désormais interdits à l’importation. Source www.jeune-independant.net
26 Avril 2017 à 21:08
L’État met fin aux programmes immobiliers AADL et LPP
L’État ne lancera pas de nouveaux programmes de logements publics de type AADL ou LPP. « À l’heure actuelle, nous sommes tenus de terminer les travaux de construction de 450 000 logements. Et toute évocation de l’ouverture d’une nouvelle formule (AADL3) relève de la démagogie», a affirmé Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat & de l’Urbanisme, dans une interview publiée ce mercredi 15 mars, par le quotidien Echourouk. #Tebboune a précisé que l’État est tenu de remettre les logements aux souscripteurs des programme #AADL 1 et 2, reconnaissant l’existence de retard dans la livraison des #logements. « Les citoyens ont exprimé des craintes croyant que nous n’allons pas honorer nos engagements. Je peux assurer que chaque souscripteur qui a versé une première tranche aura son logement. Nous avions un déséquilibre entre le nombre des souscripteurs et les programmes autorisés. Avec l’autorisation du gouvernement de construire 120 000 nouvelles unités, le logement sera garanti pour chaque souscripteur », a-t-il précisé. Selon lui, 40% des logements AADL 1 ont été livrés aux bénéficiaires. « Les 60% restant étaient prévus avant la fin du mois de mars, mais 6% des souscripteurs seront touchés par un retard de deux à trois mois dans les wilayas où le lancement des travaux de construction a tardé. N’attendez pas de nous d’être réglés comme une montre suisse pour les rendez-vous. La compréhension est préconisée lorsque les raisons sont objectives », a-t-il noté. « Manque de foncier » « Dans les grandes wilayas, nous avons rencontré un problème de manque de foncier et dans d’autres, les terrains choisis n’étaient pas constructibles. Pendant quatre mois, les chantiers étaient à l’arrêt en raison des mauvaises conditions météorologiques », a-t-il expliqué. D’après le ministre, le choix des sites par les bénéficiaires ne se fait qu’une fois les logements achevés à 70%, pas avant. Il a indiqué que les opérations de contrôle ont révélé l’existence de 16 800 faux certificats de résidence, concentrés à Alger. « Nous avons trouvé aussi de fausses fiches de paie. La vérification des dossiers se poursuivra jusqu’à la remise des clefs. En tous cas, le dossier de AADL 1 sera clos avec le mois du ramadan », a souligné le ministre. Plus de formule LPP M. Tebboune a annoncé, par ailleurs, que l’ouverture de la souscription pour un nouveau programme de Logement promotionnel public (#LPP) n’est pas à l’ordre du jour. « Au début, le gouvernement a autorisé la construction de 150 000 unités pour ce programme. Finalement, nous avons retenu la construction de 50 000 unités pour une demande qui n’a pas dépassé les 38.000 dossiers. Cette formule nous a permis de trouver une solution aux 50 000 cadres de l’État. Cela nous suffit. Nous ne construirons plus dans cette formule que si nous recevons de nouvelles demandes », a relevé le ministre. Il a rappelé que le programme LPP a été créé pour les cadres de l’État dont le salaire dépasse les 100 000 dinars. « Cette catégorie n’est pas la bienvenue dans la formule AADL mais ses moyens ne lui permettent pas d’acquérir un logement chez un promoteur immobilier qui chiffre le mètre carré à 35 millions de centimes. La relance du LPP se fera par les promoteurs immobiliers surtout que j’ai signé dernièrement 6200 agréments. Ils n’ont qu’à baisser leurs prix pour attirer ceux dont le salaire ne dépasse pas les 100 000 dinars », a-t-il préconisé. Source www.tsa-algerie.com
15 Mar 2017 à 12:52
AADL : 6 479 souscripteurs exclus pour fausse déclaration
Six mille quatre cent soixante-dix-neuf souscripteurs au programme AADL 2001-2002 soumis au contrôle du fichier national du logement ont été exclus pour fausse déclaration, a indiqué, hier, un communiqué du ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville. Les enquêtes du fichier national du logement menées de concert avec le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) et la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) ont révélé l'existence de fausses déclarations de souscripteurs AADL 2001-2002 qui feront l'objet de poursuites judiciaires, a précisé la même source. Le nombre de souscripteurs exclus est estimé à 6 479, dont 852 pour fausses déclarations concernant leur situation familiale, 5 574 concernant leurs cotisations à la Cnas et 73 concernant leurs cotisations auprès de la Casnos. Détaillant ces résultats, le communiqué a indiqué que le ministère de l'Intérieur avait enquêté sur la situation familiale de 10 839 souscripteurs. L'enquête a révélé que “1 995 souscripteurs ont introduit leur demande de logement alors qu'ils étaient mariés, mais ne l'ont pas déclaré au niveau de l'AADL, 832 d'entre eux ont fait une fausse déclaration affirmant que leur mariage civil avait été célébré avant l'opération d'actualisation des dossiers en 2013”. Pour les autres souscripteurs (1 163), mariés après l'opération d'actualisation, leurs dossiers seront réexaminés. Par ailleurs, l'enquête effectuée par la Cnas sur 19 009 dossiers a révélé l'existence de 5 574 fausses déclarations alors que 88 dossiers étaient en cours d'examen. L'enquête de la Casnos réalisée sur 4 423 dossiers a fait ressortir 73 fausses déclarations dont les auteurs seront présentés à la justice. L'opération de contrôle se poursuit toujours, selon le communiqué. Source www.liberte-algerie.com
23 Nov 2016 à 11:00
Rendez-vous pour le paiement de la 3e tranche AADL
Les rendez-vous pour le paiement de la troisième tranche pour les souscripteurs du programme AADL 2001-2002 dans 9 wilayas seront affichés progressivement sur le site web de l’agence. La direction de l’AADL a invité les souscripteurs ayant procédé au payement des première et deuxième tranches de se connecter à leur compte sur le site de l’agence pour vérifier la disponibilité de leur rendez-vous pour le retrait de l’ordre de versement de la troisième tranche (5%), à compter d’hier. Les wilayas concernées par cette annonce sont Alger, Oran, Mostaganem, Blida, Tizi Ouzou, Boumerdès, Annaba, Skikda et Sidi Bel Abbès. Le retrait des ordres de versement pour la wilaya d’Alger se fera au siège de la direction générale de l’agence, à Saïd Hamdine, et auprès des directions de wilaya pour les autres wilayas. Le ministre de l’Habitat a affirmé, jeudi, dans une déclaration à la presse en marge d’une séance de questions orales au Conseil de la nation, que l’opération de convocation des souscripteurs «se déroulera progressivement, suivant les capacités du système informatique de l’AADL, qui ne ménage aucun effort, à travers le traitement informatique de plus de 450 000 dossiers». Après avoir annoncé, dans ses précédentes sorties, plusieurs échéances pour la livraison des sites, M. Tebboune s’est engagé cette fois à «finaliser» l’opération de distribution des logements AADL aux souscripteurs de 2001-2002 fin 2016 ou début 2017. «Nous ne ménageons aucun effort pour maîtriser les délais», a soutenu le ministre constatant, sans trop convaincre les souscripteurs des différents programmes publics, que «la longue attente avant de recevoir les clés fait désormais partie du passé». Evoquant le non-respect des délais de réalisation sur certains chantiers, le ministre, cité par l’APS, a estimé qu’un retard de quelques mois est «normal» lorsqu’il est dû à des facteurs exogènes comme la météo, mais les entreprises de réalisation savent que tout retard les expose à des amendes. Réfutant l’existence de difficultés de financement des projets de logement, notamment selon la formule location-vente (#AADL), M. #Tebboune a affirmé que plus de 920 000 logements, toutes formules confondues, sont en cours de réalisation à travers le territoire national et aucun projet n’a rencontré de difficultés de financement à ce jour. M. Tebboune a indiqué à cette occasion qu’il avait été convenu, avec le ministère des Finances, après de longues négociations de près de neuf mois, d’augmenter de 23% les prix des logements location-vente AADL pour les souscripteurs inscrits par internet en 2013 (AADL 2). Selon le ministre, l’opération de distribution des logements AADL 2 se poursuit dans les wilayas non concernées par le programme AADL 1. L’AADL a récemment procédé à la remise d’un nouveau quota de logements location-vente à des souscripteurs des programmes 2001 et 2002. Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre du programme de distribution de logements lancé en début d’année, a concerné la distribution de 4390 unités dans cinq wilayas. Source www.elwatan.com
16 Oct 2016 à 17:16
Tebboune: Les logements AADL 2 coûteront plus cher
La crise, dites-vous ? Connaît pas, dans le secteur du logement. Même s'il bouscule au passage le principe qui dit «quand le bâtiment va, tout va», le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a brossé un tableau prospère de l'état des chantiers dans son secteur, réfutant d'une manière catégorique l'existence de difficultés de financement des projets de logement, notamment selon la formule de location-vente (AADL). «Les engagements du secteur de l'habitat à l'égard des citoyens découlent des instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, pour mettre les projets du secteur à l'abri des répercussions du recul des recettes financières du pays», a soutenu M. Tebboune dans une déclaration à la presse en marge d'une séance de questions orales au Conseil de la nation. Pour preuve, avancera-t-il, plus de 920.000 logements, toutes formules confondues, sont en cours de réalisation à travers le territoire national et aucun projet n'a rencontré de difficultés de financement à ce jour. Pour le ministre, les difficultés de financement des projets, dont parlent certaines parties, s'inscrivent dans le cadre d'une «campagne tendancieuse» qui vise à semer le doute quant aux capacités de financement des projets programmés dans le secteur de l'habitat. Pourtant, le secteur ne peut pas voguer dans une sphère particulière autre que celle de l'économie nationale, mal en point depuis la chute des prix du baril de pétrole, une évidence reconnue par tous, y compris le gouvernement, et les premiers à ressentir les difficultés de financement des projets ce sont les entrepreneurs, dont les situations de paiement sont honorées au compte-gouttes, selon leurs déclarations propres. Et, selon des aveux en voix-off, les directeurs des Opgi éprouvent d'énormes difficultés pour convaincre ces entrepreneurs d'achever les programmes qui leurs sont confiés parce que les situations de paiement demeurent en suspens. «La crise du logement en Algérie est en voie de règlement» Ce qu'il faut admettre, donc, c'est que, et en aucun cas on ne pourrait le sacrifier sur l'autel de l'austérité, comme on le fait aisément dans d'autres secteurs. Le ministre, lui-même, invoquera cette vision stratégique lorsqu'il dira dans ce sens, «qu'on le veuille ou non, les projets de logement ont apporté de la sérénité aux citoyens». Ajoutant dans ce sillage que «les citoyens ne se laissent plus berner par la désinformation, car la cadence de réalisation des logements est claire pour tous». «Nous savons qui est derrière les sit-in organisés ça et là. Ce ne sont pas les citoyens car ces derniers savent qu'ils ont affaire à des hommes qui tiennent leurs promesses», a ajouté M. Tebboune, qui soutiendra encore que «la crise du logement en Algérie est en voie de règlement». Face aux campagnes visant à semer le doute, M. Tebboune a tenu à rassurer les citoyens que les projets ne s'arrêteront pas quelle que soit la source de financement. «L'important est que les projets se poursuivent», a-t-il souligné. Concernant le non respect des délais de réalisation dans certains chantiers, le ministre a estimé qu'un retard de quelques mois est «normal» lorsqu'il est dû à des facteurs exogènes comme la météo, mais les entreprises de réalisation, a-t-il ajouté, savent que tout retard les expose à des peines pécuniaires. «Ce qui est sûr, c'est que nous ne ménageons aucun effort pour maîtriser les délais», a soutenu le ministre, assurant que «la longue attente avant de recevoir les clés fait désormais partie du passé». Sur le registre des prix des logements location-vente d'#AADL qui a fait couler beaucoup d'encre, M. #Tebboune a confirmé la tendance à la hausse en révélant qu'il avait été convenu, avec le ministère des finances, après de longues négociations de près de neuf mois, d'augmenter de 23% les prix des logements location-vente d'AADL pour les souscripteurs inscrits par Internet en 2013 (AADL 2). Mais, afin d'atténuer la charge de cette hausse, elle sera appliquée aux mensualités qui seront payées par les souscripteurs, après la réception de leur logement et non lors du paiement des quatre tranches, comme l'a précisé M. Tebboune. Distribution des logements AADL aux souscripteurs de 2001-2002 fin 2016 ou début 2017 Quant au calendrier de convocation des souscripteurs, le ministre a affirmé que «l'opération se déroule progressivement, suivant les capacités du système informatique de l'AADL qui ne ménage aucun effort, à travers le traitement informatique de plus de 450.000 dossiers». Il s'est engagé à finaliser l'opération de distribution des logements AADL aux souscripteurs de 2001-2002 fin 2016 ou début 2017. Parallèlement, l'opération de distribution des logements AADL 2 se poursuit dans les wilayas qui ne sont pas concernées par le programme AADL 1. A Alger, la détermination des dates de convocation des souscripteurs de l'AADL 2 en vue de payer la deuxième tranche reste tributaire des moyens organisationnels de l'AADL. «Alger compte plus de 160.000 souscripteurs (programmes AADL 1 et 2). Les dates de paiement seront fixées suivant les moyens de l'AADL. Il n'y a aucune mauvaise volonté», a-t-il insisté. Pour précision, 120.000 logements de type location-vente sont en cours de réalisation dans la capitale. Après la distribution de tous les logements des souscripteurs du programme AADL 2001-2002, le surplus de logement sera affecté aux souscripteurs d'AADL 2. En répondant aux questions orales du Conseil de la Nation, le ministre a annoncé «la mise en place d'une commission d'enquête au niveau du ministère pour connaître les principales raisons des retards accusés dans la réalisation de certaines structures publiques dans la wilaya de Bechar et les modes d'octroi des marchés». Concernant les projets de logement réalisés près des carrières dans la même wilaya, qui menacent la vie et la sécurité des citoyens, M. Tebboune a indiqué que l'assiette avait été attribuée par les autorités locales, se disant prêt à remédier à cette situation, en cas de disponibilité d'autres biens fonciers. Source www.lequotidien-oran.com
15 Oct 2016 à 17:54
Retrait des ordres de versement à partir du 5 septembre
L'Agence nationale d'amélioration et développement du logement (#AADL) convoquera, à compter du 5 septembre prochain, les souscripteurs AADL 1 et 2 pour retirer les ordres de versement (OV) des tranches restantes, a indiqué lundi un communiqué du ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville. Les convocations pour le retrait des ordres de versement se fera par le biais du site de l'agence ( www.aadl.dz) selon des rendez-vous précis, précise le communiqué. Les #souscripteurs du programme AADL1 qui ont versé la troisième tranche sont invités à retirer les ordres de versement pour la quatrième tranche au niveau des wilayas d'Alger, Sidi Bellabes, Batna, Annaba et Skikda. Pour les souscripteurs du programme AADL2 qui se sont acquittés de la première tranche, ils sont appelés à verser la deuxième, troisième et quatrième tranches au niveau des wilayas de Tipasa, Sétif, Kenchla, Batna, Ain Temouchent et Bechar. Selon la même source, les ordres de versement pour la wilaya d'Alger se fera au siège de la Direction générale de l'agence située à Saïd Hamdine et auprès des directions de wilayas pour les autres wilayas. Source : www.elwatan.com
29 Aoû 2016 à 19:50
Promesses non tenues du ministère de l’habitat, Les rendez-vous ratés des chantiers AADL
Les souscripteurs au programme AADL 2001-2002 devraient être convoqués au mois de septembre à venir afin de procéder au versement des troisième et quatrième tranches, annonce El Khabar, citant une source du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Ainsi, un «nouvel agenda», un de plus, a été fixé par les services concernés et concerne les acquéreurs s’étant déjà acquitté du versement de la première et de la deuxième tranches, parfois même de la troisième. Cet agenda prévoit, poursuit l’article d’El Khabar, que cette opération se déroule en deux étapes, «la première au début du mois de septembre, et la seconde en décembre». Cette annonce n’a pas encore été faite officiellement, le ministère de l’Habitat étant resté injoignable hier, les souscripteurs à cette formule n’en savent, pour l’heure, pas plus. «Nous avons rendez-vous dans quelques jours avec le directeur général de l’#AADL», affirme Kamel Slimani, représentant du collectif des souscripteurs AADL 2001-2002. «De ce fait, nous pourront confirmer ou infirmer cette information dont nous avons eu vent par le biais de la presse», explique-t-il. Et si les concernés se réjouissent qu’une étape de plus soit franchie dans leur long combat pour l’accès au #logement, ils craignent toutefois des modalités désavantageuses à leur égard. «S’il est décidé que les versements soient espacés de quelques mois, cela ne posera pas problème, même si les augmentations tarifaires font que réunir cette somme n’est pas chose aisée. Toutefois, selon les rumeurs, on nous demandera de payer en quasiment une fois le montant des deux tranches. Ce qui sera très difficilement réalisable, voire impossible», se plaint-il. «D’ailleurs, selon les réponses que l’on aura auprès de l’AADL, nous escomptons contester ces dispositions», prévoit-il. Depuis le lancement de ces programmes, les autorités sont coutumières des dates butoirs repoussées indéfiniment et des promesses d’avancement qui n’aboutissent pas. «Cela fait 15 ans qu’on attend nos logements. Et depuis la relance des projets, nous allons d’annonce en annonce, de publicité mensongère en contre-vérité», déplore M. Slimani. Et de citer les cérémonies et autres déclarations rapportées régulièrement par les médias, mais qui ne sont qu’apparences. «Il a été plusieurs fois dit que les clés des logements ont été remises aux souscripteurs, ou encore que tant d’appartements ont été livrés», rappelle-t-il. «Pourtant, les logements dont les propriétaires ont reçu les clés ne sont pas habitables puisqu’il n’y a ni eau, ni électricité, ni gaz, que les cités sont encore en chantier, que les gardiens ferment carrément l’accès aux immeubles à partir de 16h et qu’il n’y a absolument aucun équipement», énumère M. Slimani. Et si les dernières sorties médiatiques des autorités concernées promettent que tous les souscripteurs à ce programme seront logés à la fin de cette année, il semble qu’ils devront encore attendre plusieurs mois. De même, les souscripteurs au programme AADL 2 attendent depuis des mois que les déclarations de la tutelle se concrétisent,et qu’ils soient convoqués afin de procéder au versement de la deuxième tranche. Le ministre avait annoncé, au mois de juillet dernier, que cette opération aurait lieu durant le mois d’août, ce qui n’a pas été fait. Ce qui «devrait» avoir lieu en septembre, selon l’article d’El Khabar, qui cite une source du ministère.  Source : www.elwatan.com
23 Aoû 2016 à 10:41
Vente et location de logements AADL : les mesures de Tebboune
Les notaires seront bientôt interdits de rédiger tout contrat relatif aux logements AADL. L’annonce a été faite ce jeudi 23 juin par le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville Abdelmadjid #Tebboune. « Une correspondance sera adressée au ministre de la Justice, aujourd’hui ou en début de semaine pour donner des instructions fermes à tous les notaires leur interdisant de rédiger tout contrat relatif aux #logements #AADL qu’il s’agisse de location, de gardiennage, de vente ou d’achat », a déclaré M. Tebboune à la presse en marge d’une séance consacrée aux questions orales au Conseil de la Nation, rapporte l’agence officielle APS. De nombreux sites Internet se sont spécialisés dans la publication d’offres de vente de logements AADL récemment distribués aux #souscripteurs 2001 et 2002. ‘ »Il est strictement interdit de disposer des logements AADL », a rappelé Tebboune, en ajoutant que « tous les services concernés ont été saisis concernant cette question ». « Des enquêtes sont en cours, mais il s’agit selon les premières données, de provocations auxquelles s’adonnent certains sites électroniques », a-t-il ajouté. Outre le fait d’être dépossédé de son logement, le souscripteur qui aura vendu son appartement sera poursuivi en justice, avertit M. Teboune qui précise que ces souscripteurs avaient signé une déclaration sur l’honneur auprès de l’AADL. À une question orale sur la régularisation des logements non conformes ou inachevés, M. Tebboune a souligné que les délais de l’opération qui prendront fin en août prochain ne seront pas prolongés. « Le prolongement est inutile », a-t-il dit, ajoutant « je crois qu’il est impossible de réaliser en quelques mois ce qui n’a pas été réalisé pendant huit ans », a-t-il lancé. Jusque-là, l’opération a réalisé les résultats escomptés. Plusieurs cas ont été régularisés, dont les constructions bâties sur des terres relevant des domaines de l’État après achèvement des mesures de transfert de propriété. Démolition des bâtisses non conformes La situation de la majorité des logements publics distribués par les Offices de promotion et de gestion immobilière (#OPGI), l’agenda AADL et l’Entreprise nationale de promotion immobilière (#ENPI) a été régularisée. À partir du mois d’août, des sanctions seront prises à l’encontre des propriétaires qui ne se sont pas conformés à la loi 15/08 définissant les règles de mise en conformité des constructions et de leur achèvement allant jusqu’à la démolition. Ces mesures concernent les constructions ne pouvant être régularisées, à l’instar de celles bâties sur des réseaux de gaz, sur la voie publique ou encore celles ayant été squattées. Initialement fixés au mois d’août 2012, les délais de l’opération ont été reportés au mois d’août 2013 puis au mois d’août 2016 après approbation du Parlement. Source TSA
24 Juin 2016 à 10:24





Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine