Dossier CAN | actu-algerie.com: Information et Actualité





dossier CAN




CAN : l’Algérie prête à suppléer le Cameroun dans l’organisation de l’édition 2019

Sport - CAN - 12 Mai 2017 à 17:22

L’#Algérie est prête à suppléer le Cameroun dans l’organisation de la phase finale de la CAN 2019, d’après le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali. Les préparatifs pour la CAN 2019 accusent du retard notamment dans la région nord de Garoua. “Ce n’est pas d’actualité, mais notre pays est disposé à organiser la CAN 2019 si le Cameroun n’est pas en mesure d’abriter cette compétition. Nous allons réceptionner des stades de qualité, ceux d’Oran, de Tizi Ouzou et de Baraki, en plus des infrastructures dont dispose déjà notre pays qui n’a organisé qu’une seule CAN, celle de 1990. C’est frustrant d’attendre jusqu’à 2025 pour pouvoir postuler à l’organisation de cette importante compétition africaine“, a déclaré El-Hadi Ould Ali à la presse lors de sa dernière visite à Béjaïa. Le Comité exécutif de la CAF avait attribué les CAN 2019, 2021 et 2023 au Cameroun, à la Côte d’Ivoire et à la Guinée respectivement. Cette décision de l’équipe d’Issa Hayatou est remise en cause et contestée par le président du Conseil des associations de football en Afrique australe (Cosafa), Phillip Chiyangwa, qui a soutenu le nouveau patron de la CAF, Ahmad Ahmad lors des dernières élections de la CAF.   « Ces CAN ont été attribuées de manière brutale et politique au bénéfice d’une région. L’Afrique est notre continent et nous avons le droit de poser des questions et de penser que nous avons été abusés. Dans ces conditions, nous remettons en question le statu quo, la localisation de tous les intérêts dans une région. Le Cosafa va donc protester concernant certaines compétitions qui ont été attribuées », a affirmé dernièrement Chiyangwa, riche homme d’affaires zimbabwéen, lors d’une conférence de presse du Cosafa en Afrique du Sud, en présence d’Ahmad Ahmad. Le patron du Cosafa réclame même une enquête sur l’attribution des trois CAN.  “Une commission d’enquête doit être mise en place“, a-t-il affirmé. Il est à noter que la CAN 2019 a été attribuée au #Cameroun aux dépens de l’Algérie, privée aussi de l’organisation de la #CAN #2017, confiée au Gabon.
CAF: Les Algériens Zerguini et Hamel nommés vice-présidents des commissions médicale et des médias
Les Algériens Yacine Zerguini et Hedi Hamel ont été nommés vice-présidents respectivement des commissions médicale et des médias de la Confédération africaine de football (CAF), lors de la réunion de son comité exécutif lundi à Manama sous la direction du nouveau président de cette instance, le Malgache Ahmad Ahmad. Il s'agit des deux seuls Algériens à faire partie des différentes commissions installées pour la circonstance, parallèlement à l'élection de Kwesi Nyantakyi (Ghana) et Constant Omari Selemani (RD Congo) comme premier et deuxième vice-présidents de la #CAF. Par ailleurs, et en application des dispositions statutaires, le président Ahmad a proposé, et le comité a approuvé, la cooptation de deux membres au comité exécutif de la CAF. Il s'agit de Moses Magogo (président de la Fédération d'Ouganda) et d'Ahmed Yahya (président de la Fédération de Mauritanie), indique le site web officiel de la CAF. La même source a précisé en outre qu'un symposium sur les compétitions de la CAF sera organisé au Maroc les 15 et 16 juillet 2017, un rendez-vous qui verra la participation des corps de métiers impliqués dans le football africain (joueurs, arbitres, entraîneurs, médias, administrateurs...). Il sera suivi par une réunion du comité exécutif le 17 juillet qui discutera, entre autres, de l'implémentation des principales résolutions du symposium. Une assemblée générale extraordinaire de la CAF est également prévue le 18 juillet au Maroc, ajoute-t-on de même source.  
09 Mai 2017 à 20:14
CAN-2017 : Les coûts d’un fiasco
Favorite pour animer les premiers rôles lors de la 31e édition de la CAN, l’Algérie a quitté la compétition dès le premier tour. El Watan Week-end fait le point sur le coût financier de la participation des Verts. Combien a coûté la participation de l’équipe nationale à la CAN Gabon-2017 ? Difficile de le savoir avec précision. Cela relève, presque, du secret d’Etat. La FAF n’a jamais rendu public ce chapitre. Selon un ancien membre du bureau fédéral, «la Fédération ne lésine pas sur les moyens lorsqu’il s’agit de la CAN ou la Coupe du monde. Dans son désir de placer les joueurs dans les meilleures conditions elle n’est pas regardante sur le chapitre dépenses». Le budget prévisionnel pour la #CAN2017 tournait autour de 40, voire 45 milliards de centimes. Le budget était basait sur des estimations techniques optimistes, c’est-à-dire atteindre les demi-finales ou la finale. Malheureusement, l’aventure a tourné court. Les Verts ont joué 3 matchs et sont rentrés à la maison. Pour ces 3 matchs, la Confédération africaine de football (CAF) va remettre à la #FAF la coquette somme de 575 000 dollars. Une goutte d’eau dans le chapitre financier de la Fédération. Les premiers chiffres sont tombés. Pour les 3 matchs du premier tour, le déplacement et l’hébergement à Franceville ont coûté presque 10 milliards de centimes. L’affrètement d’un avion spécial a greffé en partie le budget destiné au voyage. Le voyage aurait coûté 3,5 milliards de centimes. La presse tunisienne, partie en guerre contre sa Fédération qui a refusé de transporter gratuitement les journalistes au Gabon, a indiqué que le déplacement des Aigles de Carthage s’est élevé à 1,5 milliard de centimes. Aucune commune mesure avec l’argent que la FAF a versé pour transporter les joueurs et la délégation au pays des Bango. Les dépenses se répartissent ainsi. Le stage d’avant-CAN Gabon-2017 a coûté la bagatelle de 3,5 millions de dinars, qui ont couvert le stage à Sidi Moussa qui a débuté le 2 janvier et s’est achevé le 12 du même mois. Le séjour de la Mauritanie à Alger dans le cadre des 2 matchs amicaux livrés contre les Verts a coûté l’équivalent de 724 millions de centimes. La FAF a aussi déboursé 6 millions de dinars pour couvrir le séjour de 15 personnes qui ont accompagné l’équipe nationale au Gabon et étaient à la charge exclusive de la FAF. Les 30 autres membres de la délégation ont été pris en charge par la CAF conformément au règlement de la compétition. Source www.elwatan.com
03 Fév 2017 à 17:02
Leekens : « Tous responsables ! »
Le sélectionneur national, Georges Leekens, ne veut pas endosser seul la responsabilité des deux contre-performances enregistrées contre le Zimbabwe et la Tunisie à l’entame de la CAN 2017 au Gabon. « On est tous responsables. On forme un groupe ensemble. Il y a parfois des douleurs dans la vie et il faut les accepter », lança Leekens lors de sa rencontre avec la presse ce dimanche à la mi-journée au stade de Franceville qui abritera le très attendu match capital de demain soir face au Sénégal. Le Belge ne compte pas, d’autre part, démissionner après cette #CAN2017, lui qui a signé un contrat avec la FAF jusqu’à 2019. « Je crois à 200% au travail entamé avec cette sélection et je vais continuer à le faire. Moi, je crois au travail en profondeur, pas aux miracles. Je suis persuadé qu’on est sur la bonne voie », tonne t-il. « On va jouer demain pour notre honneur et celui de l’Algérie » S’agissant du grand rendez-vous de demain face aux Sénégalais, déjà qualifiés pour les quarts de finale, #Leekens promet un meilleur visage des Verts. « On va jouer demain pour notre honneur et celui de l’#Algérie. Il nous reste encore une chance pour se qualifier et on va se donner à fond. J’ai du respect pour le Sénégal, qui possède l’une des meilleures sélections d’Afrique, mais notre équipe peut battre n’importe qui, à condition d’éviter ces petites erreurs et de faire preuve de plus d’efficacité », a-t-il déclaré, tout en regrettant la blessure de Bensebaini dont les chances de participer au match de demain sont très minces, alors que M’Bolhi et Soudani déclarent à nouveau forfait. « Bensebaini est très incertain. On va trancher sur son cas ce soir ou demain matin », a-t-il annoncé. Source www.tsa-algerie.com
22 Jan 2017 à 16:59
L’avenir de Leekens compromis
L’avenir du sélectionneur de l’équipe algérienne de football, le Belge Georges Leekens, est plus que jamais incertain, au moment où l’Algérie aura besoin d’un miracle pour passer au 2e tour de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017 au Gabon (14 janvier-5 février). Ayant atterri à la tête du Club #Algérie pour relancer une machine rouillé, le technicien belge a échoué jusque-là dans sa mission, ce qui a donné libre cours à toutes les hypothèses. Leekens, qui avait succédé au Serbe Milovan Rajevac, s’est engagé pour un contrat avec la Fédération algérienne de football qui court jusqu’à la #CAN-2019 au Cameroun, mais au vu des données actuelles, son avenir est sérieusement menacé d’autant que la pression commence à peser sur ses épaules. Pour plusieurs, #Leekens n’a rien apporté à l’équipe qui est en train plutôt de perdre son identité. Le match face au Zimbabwe qui devait revenir aux Verts avec un peu plus de malice, s’est avéré un échec cuisant sur le plan tactique et il a fallu tout le génie de Riyad Mahrez pour sauver le point du nul (2-2). Quatre jours plus tard, l’Algérie s’est inclinée face à la Tunisie (2-1), laquelle a bénéficié de la touche de son sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak en seconde période qui a eu le dessus sur son vis-à-vis, pourtant ex-coach des “Aigles de Carthage” et qui devait donc connaître tous les points forts et faibles de l’adversaire. Il n’en fut rien. Le retour de Leekens à la tête de la barre technique des Verts, après un premier passage éclair en 2003, est, pour l’instant, raté. Son bilan est négatif dans les rencontres officielles avec deux défaites et un nul salutaire face au Zimbabwe. L’équipe nationale a encaissé la bagatelle de sept buts sous ses ordres, contre quatre inscrits seulement. Sa touche n’est guère apparente tant dans le jeu que dans la gestion du groupe. Autant d’arguments qui ne jouent pas en sa faveur. Une élimination au premier tour de la CAN gabonaise veut dire que le coach a échoué à réaliser ses objectifs avec les Verts alors que son contrat stipule que l’Algérie doit atteindre les demi-finales de ce rendez-vous. Même si aucune décision n’a encore été prise à ce sujet, un possible départ de Leekens serait une autre preuve de l’instabilité criarde qu’est en train de vivre la sélection depuis le retrait du Français Christian Gourcuff en avril 2016. D’ici là, le coach national devra s’atteler à trouver le remède au mal qui ronge cette équipe pour s’imposer lundi face au Sénégal lors du dernier match du 1er tour. Source m.huffpost.com
21 Jan 2017 à 23:29
Algérie 1-2 Tunisie: les Verts n'ont rien fait pour gagner
Seconde journée du Groupe B (#CAN 2017) L'Algérie a été battue ce jeudi par une solide équipe tunisienne. cette dernière mérite amplement sa victoire et ce n'est pas le réveil très tardif des Verts qui va contredire cette "sentence". Tout au long de ce match les coéquipiers de Mandi n'ont à aucun moment montré une quelconque solidité dans le jeu, ou encore des signes de motivation. Les joueurs "erraient" sur le terrain, donnant l'impression de ne pas savoir quoi faire avec le ballon. Aucun fond de jeu n'était visible. Il est clair que Leekens n'a aucune emprise sur ses éléments. Le coach des Verts n'a rien changé de sa "pseudo" tactique appliquée face au Zimbabwe. Au bout les Verts sont battus. Première mi-temps: les prémices de l'effondrement Trois absents par rapport au premier match: M'Bolhi (blessé et remplacé par Asselah), Belkhiter (remplacé par Meftah) et Soudani (remplacé par Ghezzal). Trois changements poste par poste. Leekens opte ainsi pour le même shéma de jeu avec un 4 - 4 - 2.
19 Jan 2017 à 21:45
CAN 2017. Mahrez et Mbolhi sauvent l’Algérie
Déception dans le camp des Verts après le nul concédé (2 – 2) contre le Zimbabwe pour leur entrée dans la #CAN2017. Mais au vu de la physionomie de la partie, le partage des points est équitable. Les Zimbabwéens ont dominé la première période et méritaient amplement de l’emporter. La réaction des Algériens a été salutaire après la pause, mais ils auraient pu encaisser un troisième but assassin sur des contres. D’ailleurs, le gardien M’#Bolhi a sauvé son équipe à maintes reprises. L’équipe nationale lui doit beaucoup. Tout comme à #Mahrez auteur d’un doublé. Cela dit, la prestation des poulains de Leekens n’a pas été de premier plan. C’est le moins que l’on puisse dire. Il y a beaucoup de choses à revoir. L’incorporation de Belkhiter en tant que titulaire, au lieu et place de Meftah, a été une erreur stratégique du staff technique. Il ne faut pas être un clerc pour voir que le sociétaire de l’USMA mérite largement la place de titulaire. D’ailleurs, il l’a prouvé en seconde période. L’#Algérie qui a le statut de favori de la compétition, le perd après sa prestation mi-figue mi-raisin de ce soir. Il lui sera difficile d’aller chercher la qualification aux quarts de finale. Certes, rien n’est encore perdu, mais la tâche se complique sérieusement. #Leekens qui misait beaucoup sur la victoire contre le #Zimbabwe, doit revoir ses calculs. À présent, il va falloir aller chercher la qualification contre la #Tunisie et le #Sénégal, puisque son équipe n’a pas pu battre l’adversaire le plus faible du Groupe, ou présenté comme tel. Le match de ce soir confirme en tout cas les difficultés actuelles des Verts à s’imposer en dehors de leur base. C’est même devenu récurrent. Source www.tsa-algerie.com
15 Jan 2017 à 23:19
L’ENTV ne diffusera aucun match de la Coupe d’Afrique des Nations 2017
La télévision publique algérienne ne diffusera pas les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 qui se déroulera au #Gabon du 14 janvier au 5 février, a rapporté jeudi le quotidien El Khabar. 24 heures après avoir assuré que la chaîne publique terrestre diffusera les matchs du tournoi africain, le directeur général de l’#ENTV Toufik Khelladi est revenu sur ses propos. Mettant en avant l’argument financier, l’entreprise a estimé, dans un communiqué, que le détenteur des droits de diffusion a demandé des sommes “exorbitantes” dépassant “toutes les normes”. La sélection algérienne fait partie des 16 équipes concernées par la 31e édition de la #CAN. Pensionnaires de la poules B, les Verts affronteront lors du premier tour successivement, le Zimbabwe, la Tunisie et le Sénégal. L’ENTV “s’excuse” pour ce “dilemme” qu’elle met sur le compte d’une “prise de position incompréhensible” du détenteur des droits de diffusion et qui privera “des millions de spectateurs” de suivre les matchs de leurs équipes nationales. Les droits de retransmission des rencontres de la CAN pour le compte de la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord, sont détenus exclusivement par le groupe beIN Sports. Le communiqué n’a pas précisé le montant demandé, mais durant l’édition précédente de la CAN en 2015, la télévision algérienne a acheté les droits de diffusion de 12 matchs du tournoi pour 12 millions de dollars, soit un million de dollars par rencontre. Source m.huffpost.com
12 Jan 2017 à 14:14

Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine