Dossier CHU | actu-algerie.com: Information et Actualité





dossier CHU




Des Médecins américains à Médéa : Les neurochirurgiens algériens scandalisés

Santé - CHU - 24 Avril 2016 à 20:47

Les membres de la Société algérienne de neurochirurgie crient au scandale suite à la venue d’une équipe de #médecins américains pour opérer des patients atteints de #spina_bifida à l’hôpital de Médéa. Un #sit-in est prévu ce matin dans ce même hôpital pour dénoncer cette mission planifiée par des associations (Nass El Khir et Chifa) en collaboration avec la direction de l’hôpital et celle des structures de santé au ministère de la Santé (DGS). «Nous demandons l’arrêt immédiat de cette mission. Les #neurochirurgiens algériens ont les compétences pour pratiquer ce type d’intervention chirurgicale. Les Américains peuvent venir voir comment nous opérons. Près de 16 000 patients ont été opérés et on peut leur montrer des centaines de cas. Nous demandons le départ de celui qui a signé l’autorisation de cette mission considérée, à juste titre par nous tous, comme une insulte», a déclaré le professeur Bouyoucef, membre de la Société algérienne de neurochirurgie et chef du service de neurochirurgie de l’hôpital de Blida. Et de rappeler l’affaire Mounib, un enfant atteint de spina-bifida avec paraplégie évacué par cette association vers les Etats-Unis ainsi que les patients transférés en Tunisie qui sont «revenus déçus par le résultat — à savoir retrouver leur motricité — ou avec des complications reprises dans nos hôpitaux. Voilà que ces associations récidivent sans aucun avis autorisé des neurochirurgiens algériens. Nous sommes scandalisés par ce type de comportement. De plus des associations se permettent de nous traiter d’incompétents. Nous n’allons pas nous taire. La responsabilité revient au ministre de la Santé qui doit prendre des mesures en urgence vis-à-vis de ses responsables», a-t-il encore souligné. Et de rappeler : «Depuis de nombreuses années, nous appelons de nos vœux les responsables de la prévention et de la communication au ministère de la Santé pour faire des campagnes d’information et de sensibilisation à la nécessité de la prise d’acide folique avant et pendant la grossesse, ce qui diminue de 70% ce type de malformation.» L’opération en question concerne donc 190 enfants âgés de 3 mois à 14 ans venus de 24 wilayas, dont une trentaine seront opérés cette semaine, nous confie Elias Fillali, membre de l’association Nass El Khir et membre de Algerian American Association of Greater Washington, inconnue en #Algérie. C’est la même équipe qui a opéré des Algériens dans une clinique privée en Tunisie. «150 enfants ont été pris en charge depuis 2012 en Tunisie avec la collaboration du docteur Stambouli, établi aux Etats-Unis. Le ministère de la Santé a donc délivré l’autorisation à la même équipe pour opérer en Algérie. Notre but est de soulager ces malades et leurs parents qui vivent dans la détresse», a souligné Elias Fillali. Source EL WATAN
Une première à l'EHU: Une intervention neurochirurgicale par stimulation réussie
La première intervention neurochirurgicale interventionnelle a été réalisée, avant-hier, par le service de neurochirurgie de l'établissement hospitalo universitaire «1er Novembre» sur deux patients âgés, respectivement, de 38 et 55 ans et atteints de la maladie de Parkinson. Cette intervention, menée avec succès par le Pr Benlebna Bachir chef de service de neurochirurgie à l'EHU «1er Novembre» consiste à faire stimuler le noyau sou-thalamique du cerveau à secréter la dopamine afin d'aider le malade et surtout réduire la prise de médicaments. Il s‘agit, selon le Pr Benlebna, d'une technique de pointe laquelle porte sur stimulation cérébrale profonde, une intervention réalisée avec une grande précision et effectuée avec la collaboration technique et sur la base d'un logicie qui permet de focaliser, avec précision, le noyau gris du cerveau. Tout le système est relié à une pile sous-cutanée. Celle-ci valable dix ans va produire des décharges qui règlent la dopamine. En explicitant l'impact de cette technique de pointe et ses avantages, en matière d'amélioration de la qualité de vie du patient et de réduction de la prise de médicaments, notre interlocuteur a rappelé que le but est de faciliter également, l'intégration sociale du malade, réduire les tremblements et d'autres symptômes de la maladie de Parkinson. Une équipe composée du professeur, du neurophysiologiste, du psychologue, entre autres ont piloté cette intervention qui a nécessité de l'imagerie, l'IRM, le scanner et la stéreotaxique et a été effectuée sur des malades éveillés et ce, afin de constater le résultat de la stimulation du noyau et vérifier, ainsi sur place, la réaction du patient. Cette maladie neurologique se caractérise par des symptômes moteurs comme la lenteur, la difficulté de mouvement, les tremblements, un équilibre incertain et la rigidité. Notons que ce service assure toutes les urgences de la région ouest y compris le traitement endoscopique des tumeurs, celui des malformations vasculaires, l'anévrisme intra-crânien. Source Le Quotidien D'Oran
22 Avril 2016 à 23:31
CONVENTION ENTRE LE CHU DE TIZI-OUZOU ET LA WILAYA DE TAMANRASSET
ns le cadre de la coopération médicale, une convention de partenariat a été signée, jeudi dernier, à Tizi-Ouzou entre le CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou et la wilaya de Tamanrasset. Les deux paraphes apposées sur le document portant convention ont été assurées d’un côté par le Pr Abbas Dziri en sa qualité de représentant du CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou et de l’autre par le directeur de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Tamnrasset, Amar Bensnouci, en tant que représentant de cette wilaya. En marge de cette convention de coopération médicale, le Pr Dziri est longuement revenu sur les missions menées par ses équipes médicales dans cette wilaya du sud du pays dans un passé récent. Le DG du CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou, qui a précisé que la nature de ces missions précédentes étaient menées dans un cadre humanitaire et bénévole, a déclaré que ses équipes ont assuré 732 consultations spécialisées, 1162 simples consultations médicales et plus de 100 interventions chirurgicales, notamment de nature ophtalmologique et ectopie testiculaire. La chirurgie ectopie testiculaire a concerné plus exactement 26 enfants. Le Pr Dziri, qui a insisté sur l’enthousiasme manifesté par ses équipes médicales dans ces missions dans la wilaya de Tamanrasset, a souligné que la première (mission) a été menée au cours du mois de janvier de l’année en cours et la deuxième du 4 au 11 février de la même année. « La troisième, poursuit le DG du CHU de Tizi-Ouzou, est prévue pour le mois de mai prochain. » Pour sa part, Amar Bensnouci commencera son intervention en témoignant de la vive gratitude manifestée par la population de Tamanrasset à l’égard des médecins du CHU de Tizi-Ouzou pour les soins qu’ils leur ont été assurés avec amour et abnégation. Ensuite, le DSP résumera la situation médicale et hospitalière de sa wilaya qui se présente ainsi : en matière de projets infrastructurels de santé, trois sont en pleine réalisation. Le premier projet est un EPH (établissement public hospitalier) d’une capacité de 240 lits lequel est implanté à Aïn Salah. Le deuxième est un hôpital de 60 lits dans la daïra de Tinezaouatine et le troisième est un hôpital de 61 lits implanté à Aïn Guezam. S’agissant de la ressource humaine, Amar Bensnouci a relevé que pas moins de 70 spécialistes sont en fonction dans la wilaya de Tamanrasset. « Toujours est-il, précise t-il, que nous manquons de spécialistes en neurologie et radiologie ». Le DSP de Tamanrasset a indiqué également que des médecins de l’ANP font bénéficier de leur science médicale la population civile de sa wilaya au niveau de l’EPH. A cela, s’ajoute la mission médicale cubaine. A ce moment, le Pr Abbas Dziri reprendra la parole pour souligner que les hôpitaux de Tamanrasset sont munis d’appareils et d’outils médicaux d’une très haute technologie, et cela sans compter l’élément humain important en nombre et en compétence. « Le seul inconvénient dans cette wilaya du sud du pays, a signalé le DG du CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou, est la grande superficie de son territoire ; en d’autres termes, une localité est si éloignée de l’autre d’où la difficulté pour le médecin de se mettre en contact avec son patient pour lui assurer les soins nécessaires ». Concernant enfin l’aspect juridique et pratique de cette convention entre la wilaya de Tamanrasset et le CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou, le Pr Abbas Dziri a noté que désormais ce partenariat est appuyé par un budget octroyé par l’Etat. « La billetterie, la prise en charge de nos équipes médicales et d’autres dépenses liées à ces missions à Tamanrasset seront dorénavant couvertes par l’Etat », a conclu le DG du CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou. Source Jeune Indépendant
31 Mar 2016 à 10:43

Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine