Dossier FAF | actu-algerie.com: Information et Actualité





dossier FAF




Zetchi fait le bilan de ses 100 jours à la FAF : « Je ne suis pas un dictateur… »

Sport - FAF - 09 Juil 2017 à 15:00

Kheïreddine Zetchi fait le bilan de ses 100 jours à la tête de la FAF. Devant la presse à Sidi Moussa, il a évoqué plusieurs points dont les grandes lignes de son programme, la situation du football national, la sélection nationale, la violence dans les stades, l’arbitrage… « Personne ne m’a imposé ! » En premier lieu, le successeur de Mohamed Raouraoua est revenu sur la façon de son élection le 20 mars dernier en déclarant : « Ni les hautes autorités, ni le ministère de la Jeunesse et des Sports ne m’ont imposé à la tête de la #FAF. Mon élection ne souffre d’aucune contestation et s’est déroulée dans une grande transparence ». Et de poursuivre : « Si je suis là, c’est pour aider au développement du football algérien et non pas pour régler des comptes avec l’ancien bureau fédéral ». Le patron de la FAF a également fait savoir qu’il connait très bien le secteur après les longues années passées à la tête du Paradou AC. « Je suis dans le domaine depuis 1994 et les nombreuses saisons passées avec le PAC m’ont permis de me forger et de découvrir comme il faut ce secteur passionnant. J’ai un projet d’envergure et un programme très ambitieux et j’espère les concrétiser avec l’actuel bureau fédéral. Je demande seulement qu’on soit patients avec ce nouveau bureau et j’en suis sûr que cette FAF fera beaucoup de choses prochainement », martèle #Zetchi. « Je ne suis pas un dictateur mais… » Toujours dans le cadre de sa mission à la tête de la FAF, le président du PAC a envoyé un message fort à tout le monde concernant sa méthode de travail et sa gestion. « Je ne suis pas un dictateur mais je vais appliquer la réglementation à la lettre et les lois s’appliqueront sur tout le monde sans la moindre exception », a lancé Kheïreddine Zetchi. Et d’enchaîner : « Je ne comprends pas l’attitude de certaines parties qui font de leur mieux pour nous déstabiliser alors que ce nouveau bureau n’a que trois mois d’existence. Toutes ces attaques et ces accusations ne riment à rien et ne font que renforcer les liens entre les membres de l’actuel bureau fédéral ». « Le choix d’Alcaraz était bien étudié » Évoquant la désignation de l’entraîneur espagnol, Lucas Alcaraz, à la tête de la sélection nationale de football, le successeur de Raouraoua assure : « Le choix d’Alcaraz était bien étudié car il s’agit là, d’un entraîneur qui a, quand même, dirigé plus de 700 matchs dans les Ligues 1 et 2 espagnoles. Il a l’expérience et les compétences nécessaires pour diriger la barre technique des Verts. Ses débuts sont prometteurs et j’en suis certain qu’il fera du bon travail ». Zetchi a également fait savoir qu’il a trouvé une sélection abattue après la mésaventure vécue à la CAN du Gabon. « La double confrontation face à la Zambie sera décisive » Concernant les chances des Verts lors des qualifications pour la Coupe du monde 2018 en Russie, Zetchi s’est montré optimiste : « L’Algérie jouera à fond ses chances et la qualification est loin d’être impossible. La double confrontation avec la Zambie sera décisive où il faut absolument décrocher les six points pour garder nos chances intactes. Il ne faut pas oublier qu’il nous reste quatre matchs à disputer soit, 12 points en jeu. Cette équipe est en mesure de relever le défi et il faut lui faire confiance ». À noter, que le match retour contre la Zambie se jouera officiellement à Constantine et non pas à Blida. « Le choix du stade Hamlaoui de Constantine a été bien étudié avec les membres du BF et on a même informé la FIFA et la CAF pour le changement de la domiciliation », ajoute Zetchi. « On n’a aucun problème avec Kerbadj » Par ailleurs et concernant les relations FAF-LFP, Zetchi a tout simplement affirmé que son instance n’a aucun problème avec son homologue Kerbadj. « Je l’ai dit et je le répète une nouvelle fois, je n’ai aucun problème avec Kerbadj. C’est un président élu démocratiquement et on se doit de le respecter et de l’aider dans sa mission. La FAF et la LFP œuvrent pour le développement du football algérien. Notre collaboration est inévitable et tout le monde doit adhérer à cette idée ». « L’attitude de Koussa est inadmissible » Le président de la FAF s’est étalé sur le limogeage de Messaoud Koussa, le désormais ex-responsable de la Commission fédérale de l’arbitrage. « Franchement, je ne comprends pas l’attitude de M. Koussa, lequel n’a pas respecté le droit de réserve en faisant des déclarations vraiment incompréhensives. Je ne comprends pas aussi pourquoi M. Koussa insistait toujours sur la programmation des arbitres », s’est interrogé Kheïreddine Zetchi. Et de poursuivre : « Le Bureau fédéral a entièrement confiance en la personne d’Amalou et Bichari est le bienvenu. Les portes resteront toujours ouvertes pour tous ceux qui peuvent apporter le plus ». « La désignation de Madjer est plus que logique » Le président Zetchi a dès son arrivée à la FAF fait appel à Rabah Madjer qu’il a nommé ambassadeur du football national. « Je pense que le choix de Madjer est plus que logique, connaissant la valeur et le poids de ce grand footballeur. Il a le charisme et les compétences nécessaires pour représenter l’Algérie à l’étranger », justifie le successeur de Raouraoua.
VIDÉO. Ould Ali désapprouve la démarche de Zetchi
#El #Hadi #Ould Ali n’est pas d’accord avec Kheirredine #Zetchi et il le fait savoir. Le ministère de la Jeunesse et des Sports a désapprouvé le communiqué du président de la #FAF qui a menacé de poursuivre en justice des présidents de clubs. « La Fédération algérienne de football appelle les responsables du football à faire preuve de retenue et de bon sens au moment d’exprimer leurs points de vue dans les médias et lors des réunions officielles. Elle se réserve néanmoins le droit d’intenter des procédures judiciaires à l’encontre des auteurs de déclarations diffamatoires qui peuvent porter atteinte à la Fédération et aux ligues, voire même mettre en péril l’ordre public »,a  déclaré Zetchi.
24 Mai 2017 à 14:26
EN: Marif et Madjer ont-ils fait alliance contre Raouraoua ?
La polémique née après la dernière sortie du ministre des Sports lequel, avec des propos à peine voilés, invitera le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, à démissionner de son poste. Alors que ce dernier se prononcera sur son avenir lors de l’assemblée générale de la #FAF, prévue le 27 février, même si tout indique qu’il ne briguera pas un autre mandat, dans les coulisses ça s’agite, laissant même croire que le vent a définitivement tourné et que les jours de l’actuel patron du #football national sont désormais comptés. Au même moment, la rumeur d’une élection d’un nouveau président enfle. Récemment, d’après une source autorisée, une réunion regroupant MM. Rachid Marif, Rabah #Madjer et un président d’un club algérois s’est tenue il y a quelques jours dans le bureau d’un homme d’affaires connu de tous. Que se sont-ils dits, et surtout qui et que peut réunir ces quatre hommes ? Sachant que #Marif est pressenti pour la succession de #Raouraoua, d’ailleurs quand l’information a été donnée par notre journal, l’ancien ambassadeur s’était empressé de faire un démenti, évoquant même son amitié avec Mohamed Raouraoua, toujours est-il qu’on a noté, dans ce démenti, que Rachid Marif n’a ni infirmé ni confirmé, ce qui laisse la voie ouverte à son éventuelle candidature à la présidence de la FAF. La présence de Rabah Madjer à cette réunion donne du crédit aux manœuvres lancées depuis la piteuse participation à la CAN du Gabon, contre l’actuel président de la fédération. En effet, il est de notoriété publique, que l’auteur de la fameuse talonnade en finale de la coupe d’Europe des clubs champions avec le FC Porto en 1987 est un farouche opposant de Raouraoua, qu’il égratigne publiquement à chaque fois qu’il est invité à parler sur la gestion du football national et plus particulièrement du dossier de l’équipe nationale. Pour ce qui est du président de club algérois, présent à cette réunion, même si nous ignorons pour le moment les raisons de sa présence à cette réunion, on a des raisons de croire qu’elles sont anodines, sinon, liées directement à un éventuel sponsoring de son club par cet homme d’affaires. En tout cas, au fil des jours, les intentions des uns et des autres deviennent plus claires, cela dit, quand Marif et ce président, considérés tous les deux comme des « amis » de Raouraoua, s’assoient à la même table, que son ennemi juré Rabah Madjer - notamment en cette période où les spéculations sur la succession du président de la FAF sont sur toutes les lèvres - est un signe révélateur. Le travail de coulisses est déjà entamé avant l’AGO et l’AG élective de la FAF… Ils ont commencé avant même que Raouraoua n’annonce officiellement son retrait de la FAF. Source : www.competition.dz
11 Fév 2017 à 10:22
La FAF s'apprête à faire une annonce importante: Séparation à l’amiable avec Rajevac
Le technicien serbe aurait fait part au président de la FAF, Raouraoua de sa décision de vouloir quitter l’EN...
11 Oct 2016 à 08:43
Raouraoua : Notre aspiration c’est de gagner la CAN 2017
Depuis le recrutement de Rajevac, le président Raouraoua n’a jamais évoqué sa venue, l’occasion était propice hier sur les ondes de la Radio nationale d’expliquer son choix et d’évoquer un petit peu les objectifs assignés et les attentes de la FAF à ce coach qui a visiblement faim d’exploits. La saison actuelle sera pleine, avec 2 importantes compétitions à préparer, la CAN 2017 mais aussi les éliminatoires de la Coupe du monde, #Raouraoua en parle : « C’est une année super importante car nous entamons une autre épopée, on en a vécu 2 en 2010 et 2014, et entre les 2 il y avait toujours une CAN, j’ai dit que quand on va à la #CAN, ça doit être une procédure normale, et c’est le cas, puisque ce week-end on jouera le Lesotho comme un match amical, Dieu merci on a déjà assuré notre qualification.» On a déjà fait nos repérages au Gabon La FAF ne laisse rien au hasard, un émissaire est déjà allé faire le repérage au Gabon en prévision de la prochaine CAN, il s’agit d’un premier coup d’œil qui sera suivi d’une autre visite à l’occasion du tirage du 19 octobre prochain, la CAF se chargera de choisir les lieux d’hébergement mais la #FAF a déjà tâté le terrain pour tout préparer avant l’expédition. « On se prépare pour la CAN 2017. Pour votre information, on a fait nos repérages au Gabon, pour le Nigeria, on a fait des repérages aussi, c’est pour vous dire qu’on prépare tout à l’avance.» La CAN n’aura pas lieu sur le gazon du Sporting, Leicester ou Napoli Si sur papier Rajevac sait à quoi il doit jouer, dans la mesure où la FAF lui a tracé les 1/2 finales du tournoi comme objectif, en revanche, Raouaraoua caresse ce rêve secret de soulever le trophée de la CAF dans le ciel gabonais. « Notre objectif ce sont les demi-finales, mais notre aspiration c’est de gagner cette CAN, les joueurs en veulent, mais vous connaissez l’Afrique, ce n’est pas le gazon de Sidi Moussa, ce n’est pas l’environnement de Blida, du stade du Sporting Lisbonne, ou de Leicester, encore moins celui de Napoli, nous sommes dans des conditions complètement différentes. » On a des joueurs techniques et c’est un problème majeur ! La difficulté est donc là, et elle est relative aux conditions, le président nous rappelle Mongomo et la CAN 2015. « A la CAN 2015, à Mongomo, c’était tout juste, et quand on est allés ailleurs, les pelouses n’étaient pas bonnes non plus, nous avons une équipe technique, qui joue au ballon et si le ballon de roule pas bien et n’adhère pas au sol, c’est un handicap majeur », a-t-il expliqué. Violence dans les stades sans policiers Voilà comment la police va revenir Raouraoua croit dur comme fer à l’application et à la réussite de l’opération stades sans policiers lancée par la la DGSN cette année. Après la violence enregistrée en ce début de saison, les policiers vont revenir, et le président de la FAF explique la procédure. « Je crois qu’on peut rassurer les gens aussi bien le public ou les acteurs, l’expérience de mettre les stadiers est une opération inéluctable, il faut qu’on y arrive. Je remercie le DGSN parce qu’il y aura un redéploiement à partir de la prochaine journée, donc la police sera présente pour la protection des officiels des matches, et de la main courante, avec un certain nombre, pas autant qu’avant, il y aura des policiers aux portes d’accès pour interdire l’accès aux perturbateurs et à des gens qui risquent de porter préjudice aux rencontres, il y aura aussi en tribune des patrouilles de policiers en tenue dans les tribunes, qui veilleront à ce que l’ordre soit bien respecté dans les tribunes. La DGSN n’a jamais enlevé tous ses agents puisqu’il y a des unités qui ne stationnent pas loin des stades, et qui peuvent intervenir à n’importe quel moment. Que peut faire la police lorsque dans la même tribune deux franges de supporters du même club se disputent à coups de couteau, c’est une question de discipline, au BF on a décidé d’interdire le déplacement des perturbateurs. On a renoncé à notre quote-part pour que l’argent soit mis dans la restructuration des stades et de la sécurité, une mise à niveau qui permettra au public d’être dans des conditions idéales pour voir un match.» Groupe des Verts lors des éliminatoires de la Coupe du monde en Russie Heureux de n’avoir pas hérité d’équipes voisines à problème Raouraoua ne semble pas effrayé par la composante du groupe de l’EN lors des éliminatoires pour la Coupe du monde 2018, pour lui, les équipes africaines ont toutes le même niveau ou presque et il ne faut donc pas choisir, il se félicite en revanche d’avoir évité les pays voisins et les derbys qui ont tendance à chambouler les plans. « Toutes les qualifications sont dures, on a toujours joué de grandes nations de foot, regardez les derniers qualifiés à la CAN, ce sont des pays qui n’ont jamais joué la CAN, quand vous voyez la Mauritanie qui bat le Cameroun, quand vous voyez Madagascar qui tient en échec le Sénégal, quand vous voyez que les Iles Comores font match nul avec le Ghana, la manne de développement de la FIFA qui a été déployée dans différents centres techniques des fédérations a permis un développement rapide, et cela fait de tous les petits pays de grandes équipes, et il faut leur donner la considération. » On doit gagner des matches à l’extérieur Le constat est clair, pour passer il faut récolter un maximum de points, mais pour atteindre les 12 points souvent synonymes de qualification le boss pense à la méthode. «Il faut jouer tous les matches comme des finales, même à l’extérieur, on doit sortir pour gagner des matches, c’est ça l’objectif. » On n’a peur de personne Le boss de la FAF enchaîne en évoquant l’importance que l’EN joue sur sa valeur, il se frotte les mains aussi d’avoir évité des équipes voisines, il ne la cite pas de nom, mais il en fait allusion: « Et la valeur : on va jouer au foot, je suis heureux qu’on ne soit pas tombé sur des équipes voisines et des teams à problèmes, avec les derbys et le caractère passionnel, là on jouera le foot, et en foot on n’a peur de personne, car on a une équipe qui sait jouer au football », dira-t-il. Source : www.competition.dz
03 Sep 2016 à 12:03
Coup de théâtre: Rudar Velenje nomme Milovan Rajevac conseiller du club !
Au moment où le technicien signe son contrat avec la sélection algérienne… Une information vient de faire le tour du net dans la journée d’hier, c’est celle du nouveau sélectionneur des Verts, Milovan Rajevac. Pour cause, ce dernier vient d’être nommé comme conseiller au sein de son ex-formation, en l’occurrence Rudar Velenje. Les dirigeants du club slovène ont pourtant trouvé un successeur à Rajevac, il y a quelques jours. Il faut dire que beaucoup ont été surpris par la nouvelle, car la réglementation est claire à ce sujet, aucun entraîneur n’a le droit de bénéficier de deux contrats. Beaucoup aimeraient connaître pour quelle raison le club slovène a nommé Milovan Rajevac comme conseiller du club au moment où il s’est engagé avec l’Algérie à partir du mois de septembre pour débuter sa nouvelle mission. Une nomination et des interrogations Il est vrai que cette nouvelle nomination suscite de grandes interrogations. Aux yeux de nombreux observateurs, une première hypothèse est possible. Beaucoup pensent que le nouveau sélectionneur va exercer comme conseiller du club sans contrat. C'est-à-dire qu’il sera consulté de loin et ce même s’il est toujours sélectionneur des Verts. Pour d’autres, cette nomination laisse planer des doutes car même s’il est conseiller sans signer de contrat, le club pouvait faire dans la discrétion et ne pas la publier de manière officielle. L’information a été publiée sur le site officiel Et c’est sur le site officiel du club en question que cette information a été publiée dans la journée d’hier. Pour preuve, il a été rapporté ceci : «Même si Milovan Rajevac n’est resté que quelques jours à la tête du club et qu’un nouvel entraîneur lui a succédé, il est officiellement nommé comme conseiller et sera consulté dans les affaires du club». Pourtant, le club est au courant de sa désignation à la tête de la sélection Il est important de retenir que le club slovène est au courant de la nomination de Rajevac à la tête de la sélection algérienne. Pour preuve, il a aussi été rapporté sur le même site du club : «Milovan vient d’avoir un contact sérieux pour prendre en main la sélection d’Algérie. On lui souhaite beaucoup de courage dans sa nouvelle mission». Et c’est cette contradiction qui a le plus suscité des interrogations chez les nombreux observateurs. Rajevac a-t-il un contrat avec Rudar ? La question est de savoir à présent si Rajevac a un contrat avec le club Rudar ? Désormais, une chose est certaine, c’est que le nouveau sélectionneur des Verts a bel et bien travaillé durant une dizaine de jours au sein du club slovène et ce n’est pas une rumeur puisque le site officiel du club vient de l’annoncer. Maintenant, il serait intéressant de savoir si Milovan Rajevac avait un contrat. Et si oui, qu’en est-il advenu, surtout lorsqu’on sait qu’au début, les dirigeants de Rudar n’avaient pas accepté le départ de Rajevac vers l’Algérie ? Des questions qui restent sans réponse jusqu’à la prochaine conférence de presse du sélectionneur ! Source :lebuteur
02 Juil 2016 à 10:44
Ferhat radié à vie des Equipes nationales !
La lettre qui a sauvé Schürmann et enfoncé le joueur. Comme indiqué par nos soins, Zinedine Ferhat a été radié à vie par le Bureau fédéral de toutes les sélections nationales. La décision a été prise à l’unanimité hier par les membres du BF. Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a exposé aux membres une requête de la commission discipline, proposant la radiation à vie de Zinedine #Ferhat, pour avoir refusé de répondre aux convocations de la sélection nationale Olympique. Et comme il fallait s’y attendre, le Bureau a radié à vie l’ancien attaquant #usmiste, qui a rejoint le Havre AC, il y a quelques jours. La lettre qui a sauvé Schürmann et enfoncé le joueur Le président de la FAF, Mohamed #Raouraoua, a évoqué aussi la lettre adressée par le sélectionneur, le Suisse Pierre André Schürmann. Ce dernier a été accusé par les responsables de la FAF d’avoir été mis au courant par le joueur et l’a autorisé à s’absenter. Dans cette lettre, #Schürmann s’en lave les mains bien que des dirigeants du Havre affirment le contraire. Lors de la réunion du BF, Raouraoua a évoqué la lettre de Schürmann : «Schürmann a renvoyé une lettre officielle pour réfuter les allégations sur son implication dans ce transfert. Il affirme n’avoir pas été mis au courant par le joueur.» Cette lettre a donc sauvé Pierre Schürmann qui était menacé d’une sanction financière de la FAF et enfoncer Zinedine Ferhat qui, bizarrement, refuse de se défendre. Raouraoua : «On a fermé les yeux sur beaucoup de ses écarts disciplinaires» Mohamed Raouraoua et les membres du Bureau fédéral n’ont pas été tendres avec l’ancien joueur usmiste. Pour eux, ils qualifient son comportement d’irresponsable. Raouraoua a même mis l’accent sur ses dérives : «Ce joueur est un récidiviste. La FAF a fermé les yeux sur plusieurs écarts disciplinaires du joueur. Je peux même vous dire qu’il a commencé avec ce genre d’agissement depuis la CAN-U20 avec Nobilo. On a fermé les yeux sur d’états de choses, notamment sur ce qui s’est passé au Sénégal et en Corée du Sud. C’est trop, il ne connaît pas ses limites.» source : lebuteur
22 Juin 2016 à 10:47
LFP : Yahi radié à vie, Chaouchi ..........
cette même commission de discipline de la Ligue Professionnelle de Football a décidé de radier le président de l’US Chaouia, Abdelmadjid Yahi... Yahi radié à vie, Chaouchi écope de dix matchs de suspension La #CD de la #LFP a infligé 10 matches de suspension au gardien de but du Mouloudia d’Alger, Faouzi #Chaouchi, pour avoir agressé son homologue de l’Entente de Sétif, Abderaouf #Belhani, qui a écopé, lui, de quatre matches de suspension. Dans un autre registre, cette même commission de discipline de la Ligue Professionnelle de Football a décidé de radier le président de l’US Chaouia, Abdelmadjid #Yahi, « interdit à vie de toute fonction et/ou activité en relation avec le football pour avoir reconnu publiquement avoir arrangé des rencontres contre payement sur ces propres deniers » peut-on lire sur le communiqué publié par la LFP sur son site internet. source : lebuteur
07 Juin 2016 à 09:59
Présidence de la LFP : La candidature de Lahlou rejetée
La commission de candidature de la Ligue de football professionnel (#LFP) pour les prochaines élections de l’instance a rejeté, hier, la candidature de l’ancien président du NA Hussein Dey, Mourad Lahlou, pour la présidence de la Ligue. Motif invoqué par l’instance, le dépôt «en retard» du dossier de #Lahlou, mandaté par le NAHD en qualité de dirigeant au sein de la formation banlieusarde, comme le confirmera le candidat à la succession de Mahfoud Kerbadj : «Je vous confirme que ma candidature a été rejetée pour une raison stupéfiante. On a trouvé la parade pour bloquer ma candidature, au motif que j’ai déposé le mandatement en retard». Mourad Lahlou avait déposé son dossier de candidature au niveau du secrétariat de la LFP mardi dernier, une journée avant la date butoir fixée pour la clôture de dépôt des dossiers. Il a été interpellé ce jour-là par le SG de la Ligue au sujet de l’absence du mandatement, lui suggérant de compléter son dossier ultérieurement, comme l’avait confirmé Lahlou dans ces mêmes colonnes, dans un entretien qu’il a accordé à El Watan. Un document que l’intéressé a fourni dimanche dernier, avec un accusé de réception faisant foi, mais qui n’a vraisemblablement pas été pris en compte par la Ligue et sa commission de candidature, qui a donc décidé de rejeter la candidature de Mourad Lahlou pour la présidence de la LFP, dont les élections sont prévues le 5 juin prochain au CTN de Sidi Moussa. Il dépose son recours et accuse… Sa candidature rejetée hier, Mourad Lahlou a décidé de ne pas lâcher prise, en déposant un recours, même s’il ne s’attend pas à un changement de décision, tout en annonçant qu’il s’est préparé à un tel scénario. Il nous dira à ce propos : «Je viens de déposer mon recours (hier en début d’après-midi, Ndlr), et ce, avant même qu’on ne me notifie la décision du rejet de ma candidature. Je ne vous cache pas que je m’attendais à ce scénario. On veut bloquer ma candidature coûte que coûte, et je vous avais même dit que je m’attendais à cette éventualité (voir entretien paru lundi dernier). Ces gens ne veulent pas d’un changement au sein des instances sportives, alors qu’une révolution s’impose. Et tous les moyens sont bons pour garder le statu quo. S’ils étaient si certains de gagner honnêtement, ils n’auraient pas eu recours à ce genre de procédé», regrette Lahlou, qui sera fixé au plus tard demain sur la recevabilité de son recours, dans une course à la présidence de la LFP qui se dirige vers un autre plébiscite de l’unique candidat à sa propre succession, en l’occurrence le président Mahfoud Kerbadj. source : elwatan
19 Mai 2016 à 10:06

Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine