La Femme qui avait Prédit le 11 Septembre Donne de Mauvaises Nouvelles pour 2016. | actu-algerie.com: Information et Actualité





La Femme qui avait Prédit le 11 Septembre Donne de Mauvaises Nouvelles pour 2016.

Faits divers - Insolite

Baba Vanga est une dame originaire de la Bulgarie qui a perdu la vue lors d’une tempête à l’âge de 12 ans et qui est reconnue comme étant une voyante qui a correctement prédit les attentats du 11 septembre 2001 ainsi que le tsunami dévastateur de 2004.

La Femme qui avait Prédit le 11 Septembre Donne de Mauvaises Nouvelles pour 2016.

En effet, Baba avait mentionné que « les frères américains tomberont après avoir été attaqué par les oiseaux d’acier » en 2001 et « qu’une énorme vague ferait disparaître des villes sous l’eau et qu’elle ferait fondre un grand peuple sous l’eau comme de la glace » en 2004.

La voyante qui est décédée en 1996 avait laissé quelques autres prédictions après sa mort et la prochaine pour 2016 ressemble étrangement à ce que nous vivons depuis quelques mois.

2016:

Les musulmans tenteront d’envahir l’Europe et une « Grande Guerre musulmane » sera originaire de la Syrie.

2018:

La Chine deviendra la prochaine superpuissance du monde et devancera les États-Unis.

2028:

Les humains feront une grande découverte sur Vénus et voleront vers elle pour l’explorer.

2033:

Le niveau de l’eau augmentera considérablement et détruira plusieurs villes côtières.

source :whatsupic


Auteur

Abdenour O.


07 Juin 2016 à 10:37

Lu : 1066 fois


Vos réactions
Patragez









PropellerAds

Dans le dossier Insolite
Une paire de chaussures à 17 millions de dollars exposée à Dubaï
La paire d’escarpins à talons aiguilles est exposée depuis mercredi au Burj al-Arab.Une paire de chaussures, faite de cuir, de soie, d’or et de diamants, est proposée à la vente à #Dubaï pour la somme de 17 millions de dollars, un record absolu, selon les organisateurs.La paire d’escarpins à talons aiguilles est exposée depuis mercredi au Burj al-Arab, l’un des palaces de la cité-Etat du Golfe qui cherche constamment à battre tous les records.Les chaussures ont été conçues et créées en Italie, avec 236 diamants, ainsi que deux diamants sans défaut D de 15 carats chacun.“Dubaï est une ville de millionnaires et de milliardaires. Il y a un marché potentiel dans toute la région du Golfe et (particulièrement) en Arabie saoudite” pour ce type de produits, a expliqué à l’AFP Hemant Karamchandani, le joaillier derrière cette création.
28 Sep 2018 à 21:44
Ce couple pose avec des sextuplées uniques : maintenant, regardez quand ils se réunissent 30 ans plus tard
Toutes les grossesses ne s’apparentent pas à un long fleuve tranquille, bien au contraire ! Au-delà des maux désagréables de la grossesse, il arrive que certaines femmes enceintes soient confrontées à des complications à cause de maladies mais aussi à cause d’une grossesse multiple.  Les grossesses multiples Étant considérée comme des grossesses à risques, les grossesses multiples s’illustrent par une plus grande prématurité, des troubles du développement pour les bébés, le syndrome transfuseur-transfusé en cas de partage du placenta, un plus grand risque de mort in utéro ainsi que par une tension importante pour l’utérus de la mère et des complications durant la grossesse et à l’accouchement. En effet, qu’il y ait un ou plusieurs l’enfant, l’utérus de la mère a la même taille, ce qui signifie un manque de place et une distension utérine à partir d’une grossesse gémellaire. Par ailleurs, il est possible pour la mère de souffrir d’importantes hémorragies, nécessitant généralement une césarienne, c’est pourquoi un alitement et une surveillance médicale accrue est mise en place dès le 5ème mois.  Bien que rares, ces grossesses multiples surviennent souvent à la suite d’une assistance médicale à la procréation. Ainsi, de nombreux couples ayant recours à la procréation médicalement assistée passent d’un futur enfant à plusieurs comme le montre l’histoire de cette famille nombreuse. Découvrez-la !  L’histoire incroyable de ces sextuplées  Comme de nombreux couples, Janet et Graham Walton souhaitaient avoir des enfants naturellement et fonder leur propre famille. Après de nombreux essais infructueux, les futurs parents se sont tournés vers la médecine pour réussir à procréer. Ainsi, ils ont eu recours à un traitement pour la fertilité mais ce dernier a échoué. Au bout de douze tentatives, Janet n’était toujours pas enceinte et c’est, au moment où elle et Graham allaient abandonner, qu’un miracle s’est produit. En effet, Janet était enfin enceinte. Et, pas d’un seul bébé, ni de deux ou trois mais bien de six bébés !  Janet et Graham étaient sous le choc car ils ne s’attendaient pas avoir une famille nombreuse en si peu de temps. Rapidement, Janet a été admise à l’hôpital au vu des risques qu’engendre une grossesse multiple. En permanence sous surveillance médicale, elle a finalement donné naissance à six jolies petites filles au bout de 31 semaines de grossesse. Bien que nées prématurément, les petites filles étaient en bonne santé. Évidemment, elles sont restées en service de néonatologie afin de terminer de se développer, notamment car leurs poumons étaient encore trop petits. Au bout de deux mois, les petites filles nommées Hannah, Ruth, Lucy, Kate, Jennie et Sarah ont pu sortir et les parents ont découvert une vie faite de biberons, de couches et de courtes pauses de sommeil.  Au fur et à mesure que les filles grandissaient, Janet et Graham n’ont pas eu le temps de souffler. Ils jonglaient entre les devoirs, les activités sportives, la puberté, les premiers amours et les crises existentielles de six filles à la fois. Ainsi, les parents ont dû improviser quant à la manière d’éduquer leurs filles, d’imposer des règles, de vivre en communauté etc… Mais une chose est sûre, ils ont consacré leur vie à aimer leurs enfants et à en prendre soin.   Aujourd’hui, âgées de 34 ans, les sextuplées sont toujours aussi proches que durant leur tendre enfance.  Parmi elles, certaines sont mariées et Sarah, la plus jeune a été la première à fonder une famille. Elle a donné naissance à une petite fille nommée Jorgie, qui fait le bonheur de ses tantes et de ses grands-parents.  Dernièrement, un documentaire a été réalisée sur cette famille unique que vous pouvez retrouver ci-dessous. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur leur quotidien mais aussi de constater à quel point les sextuplées souhaitent se prouver leur amour fraternel, notamment avec le tatouage qu’elles ont réalisé. Découvrez leur évolution dans cette vidéo :   Cet article Ce couple pose avec des sextuplées uniques : maintenant, regardez quand ils se réunissent 30 ans plus tard est apparu en premier sur .
16 Mai 2018 à 20:41
Ce bébé est entrain de mourir, mais quand l’infirmière a mis sa jumelle à côté d’elle pour lui dire adieu, elle a eu le choc de sa vie !
C’est peut être difficile à croire, mais cela pourrait même sauver une vie. En effet, l’histoire qui va suivre montre à quel point le lien entre certaines personnes peut être fort. Tout a commencé quand deux sœurs jumelles Kyrie et Brielle Jackson sont nées dans un hôpital au Massachussetts le 17 Octobre 1995. Malheureusement, elles n’ont pas eu un commencement de vie facile. Puisqu’elles sont venues au monde 12 semaines avant l’heure, et elles pesaient à peine 1 kilogramme chacune. Les deux jumelles étaient placées séparément dans des couveuses. L’état de Kyrie s’améliora rapidement, et elle prit du poids après sa naissance, mais sa sœur jumelle Brielle a eu des jours plus difficiles. Elle pleurait et criait beaucoup, avait des difficultés de respiration, et avait le visage bleu. Après quelques jours, l’état de Brielle se détériorait, elle avait la fièvre et son rythme cardiaque était élevé, elle suffoquait. Même les médecins ont informé les parents qu’ils devaient se préparer à faire leurs adieux à Brielle, de par son état critique. Une infirmière, Gayle Kasparian, a tout fait pour essayer d’aider Brielle à aller mieux. Elle l’a prise, puis a laissé son père la tenir. Elle l’enveloppa dans une couverture et essuya son mucus de nez et essaya de la réconforter. Rien ne fonctionnait. Gayle fit alors un acte qui se faisait en Europe mais qui était nouveau aux États-Unis, et c’était contre la politique et les règles de l’hôpital, mais elle ne pouvait supporter de voir l’état du petit bébé. Elle a placé la petite Brielle dans la même couveuse que sa sœur jumelle Kyrie. Immédiatement, Brielle se blottit contre Kyrie. Puis, à la grande surprise de Gayle, Kyrie mis le bras sur Brielle. Le mauvais état de Brielle fit par la suite un très grand rebond. Elle a commencé à respirer plus facilement. Ses pleurs incessants s’arrêtèrent et elle retrouva rapidement une couleur normale. Dans les semaines suivantes, l’état de Brielle s’est progressivement amélioré. Tant qu’elle restait à côté de Kyrie. Un photographe d’un journal local a pris en photo un moment très spécial partagé entre les sœurs jumelles. Cette photo va devenir iconique pour les années à venir. Ensemble, les nouveau-nés ont traversé leur dur départ dans la vie. Elles ont grandi pour être en bonne santé en âge préscolaire. La photo des jumelles faisant un câlin dans la couveuse avait reçu une attention médiatique importante. Ce « câlin de secours » a étonné le monde entier. L’image s’est en fait propagée plus tard sur internet comme le feu dans les bois et a même fini sur la couverture de Life and Reader’s Digest. L’attention des médias sur les parents Heidi et Paul Jackson est devenue si grande qu’à un moment donné, ils ont été obligés de changer leurs numéros de téléphone. Absolument tous les médias voulaient suivre le développement des jumelles. C’était la première fois que l’hôpital vivait un tel fait et Gayle Kasparian a été félicitée pour son bon sens, ce qui a conduit à sauver la petite fille.  L’événement a changé les lignes directrices des hôpitaux sur les naissances des jumeaux et les études cliniques ont montré qu’il existe des avantages évidents pour la santé de placer les jumeaux dans le même lit. Le célèbre câlin a aidé à sauver des vies et a changé la façon dont les jumeaux nés prématurément sont traités. Et comme on dit : « Ensemble, nous sommes plus forts ! » Imaginez si l’infirmière n’avait pas essayé de faire cela ? Brielle n’aurait probablement pas été en vie aujourd’hui. Il est bénéfique des fois de tester des choses, de croire en l’impensable, et d’avoir la foi ! Cette histoire réchauffe les cœurs et donne beaucoup d’espoir. Comme quoi les miracles existent réellement, et le pouvoir émotionnel est vraiment réel !
14 Dec 2017 à 19:49
Insolite : il sort de la baignade les pieds en sang
Qu'est-il arrivé à Sam Kanizay samedi 7 août dernier ? L'agression dont a été victime cet Australien alors qu'il prenait tranquillement un bain de mer à Brighton dans la banlieue de Melbourne (Australie) a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Pour cause, l'homme est ressorti de l'eau les pieds et chevilles recouverts de sang après être resté immobile dans l'eau une demi-heure.La blessure saignant sans discontinuer, la victime s'est mise à penser avec ses parents qu'il s'agissait d'une agression de poux de mer. Celui-ci revient sur son calvaire : "Je suis sorti de l'eau et j'ai vu ce que je pensais être du sable sur mes jambes. Je me suis secoué. Et le temps que je marche une vingtaine de mètres pour mettre mes tongs, j'ai regardé vers le bas et j'ai constaté que j'avais du sang partout sur mes cheville", raconte Sam, repris par L'EXPRESS.Des amphipodes affamés ?Emmené à l'hôpital, les blessures de l'adolescent ont suscité la curiosité des médecins sans pouvoir parvenir à déterminer l'identité exacte des coupables de cette blessure impressionnante. Face au désarroi des experts, le père du jeune homme est revenu sur les lieux de l'accident, et a délibérément plongé un filet dans l'eau contenant des morceaux de viande. Il a récolté un échantillon des crustacés marins qui auraient attaqué les pieds de son fils. Ceux-ci se sont rués sur les petits morceaux de viande.Selon Jeff Weir, expert au centre de recherche scientifique Dolphin Research Institute, ces blessures pourraient avoir été causées par des amphipodes (crustacés semblables à de petites crevettes) habituellement amateurs de matière végétale ou animale en décomposition. "Ils ne sont pas là pour nous manger, mais il peut arriver qu'ils essaient de se servir un peu, comme les moustiques, les sangsues ou d'autres espèces présentes dans la nature", précise-t-il à l'AFP.
10 Aoû 2017 à 23:30
Ce bébé a été retrouvé enterré dans la foret entrain de mourir, quand un miracle se produit !
Tiens bon mon enfant ! Denis Saranzev travaille en tant qu’agent de sécurité dans une usine en Russie. Sa mission est de surveiller et de faire un tour près des locaux pour savoir si tout se passe bien. Un jour, il faisait sa patrouille quotidienne quand il a soudainement entendu un bruit étrange qui venait de loin. Denis a pensé entendre des pleurs d’un petit bébé dans les bois et il a décidé ensuite d’aller s’assurer et voir si ce qu’il avait entendu était réellement vrai. Ce courageux jeune homme a suivi le bruit, qui l’a conduit à un fossé. Au milieu de la boue, des insectes et des déchets, il a remarqué un tout petit bras qui apparaissait. Il a enlevé tous les déchets et il a trouvé un sac en plastique attaché. En ouvrant le sac, Denis a été affreusement choqué. Il découvre un bébé à l’intérieur du sac. En se basant sur sa taille, Denis a supposé que le bébé était né seulement quelques jours plus tôt. La petite fille était recouverte de boue, de déchets, d’insectes et de fourmis. Elle était dans un état horrible, les fourmis commençaient à manger ses yeux et entrer dans ses oreilles. Denis l’a transportée immédiatement à l’hôpital et a contacté la police pour le rejoindre et leur raconter toute l’histoire. Les fourmis étaient entrées très profondément dans ses oreilles et ses yeux étaient remplis de pus. À l’hôpital, le personnel médical a pu estimer l’âge du bébé ; elle n’avait que cinq jours. Sa survie a été considérée comme un miracle et il lui a donné le prénom de Kristina. La police a commencé ses investigations et a pu attraper la mère biologique de Kristina en seulement quelques jours. Elle s’appelle Olesja et elle était âgée de 22 ans. La mère a été arrêté, elle prétendait avoir été agressée et violée. Lorsque la police lui a demandé de raconter les détails de l’agression et du viol, elle n’a pas résisté et elle a dit toute la vérité. Olesja n’était  pas prête à garder et élever son bébé et l’a abandonné dans les bois pour le laisser mourir. La police a également retrouvé le père du bébé qui s’appelait Andrej. À ce moment-là, l’histoire de Kristina était déjà à la une de tous les médias. Le père du bébé était déjà au courant, mais il ne pouvait pas imaginer ou croire que tout cela pouvait être l’histoire de sa fille. Andrej n’était pas au courant qu’il était devenu papa, car il avait eu une relation passagère avec Olesja. Leur relation s’est arrêtée quand elle est tombée enceinte et elle lui a dit qu’elle allait avorter et qu’elle ne voulait pas de ce bébé. Dès qu’Andrej a entendu la nouvelle à propos de son bébé, il a tout de suite couru à l’hôpital pour le voir.  Un test ADN à l’hôpital a confirmé que la petite Kristina était bien la fille d’Andrej. Il n’a pas hésité à l’emmener chez lui et sa femme Tatyana a accepté de l’accueillir dans leur petite famille. Olesja a été condamnée à une peine de 2 ans avec sursis. Certaines personnes pensent que ce crime mérite une peine beaucoup plus élevée et que la mère s’en est tirée trop facilement. Elle a causé beaucoup de mal à un nourrisson, qui est aussi son bébé. Kristina a un ange gardien qui veille sur elle. Elle vit maintenant avec son père et sa belle-mère qui l’aiment énormément plus que sa mère biologique. Heureusement, que cette histoire a une fin heureuse. Si vous entendez ou que vous voyez un acte qui paraît être un abus envers un enfant, n’hésitez pas à contacter la police. C’est un devoir en tant qu’être humain et vers un autre être humain. Les « boites à bébé », la polémique Il y a quelques années, plusieurs pays européens comme l’Allemagne, la Suisse et l’Italie ont connu la réapparition du phénomène des « boîtes à bébé » ou autrefois appelé « Tours d’abandon » au Moyen Age.  Ces boîtes, qui se trouvent souvent près des églises, des hôpitaux et des rues très fréquentées, permettent aux parents en détresse d’abandonner leur nouveau-né  dans l’anonymat absolu.  Ce système en progression, a commencé à inquiéter les Nations Unies, qui le considèrent comme une violation du droit de connaître ses propres parents et ses propres origines. D’après la Convention relative aux droits de l’enfant, chaque enfant possède le droit de connaître et d’être élevé par ses parents, dans la mesure du possible. Or les bébés retrouvés dans ces boites ne peuvent pas avoir ce droit et cet abandon peut avoir de lourdes conséquences psychologiques tout au long de leurs vies. Le fait d’abandonner un enfant peut causer des souffrances et de troubles graves de l’attachement qui évoluent dans le temps.  Heureusement que notre petite Kristina a été retrouvé et qu’elle est maintenant entre de bonnes mains. Si vous avez trouvé cette histoire touchante, n’hésitez pas à la partager autour de vous !
07 Aoû 2017 à 19:08
Malgré un avortement thérapeutique, elle accouche d'un bébé vivant
Un couple originaire de Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais) est désormais parents d'un nouveau-né. Une naissance à laquelle ils ne s'attendaient malheureusement pas. Au cours de son huitième mois de #grossesse, la future maman avait appris de l'équipe médicale que son bébé souffrirait d'une grave malformation au cerveau. Le centre hospitalier de Boulogne en concertation avec les parents avaient décidé alors de pratiquer une interruption médicale de grossesse (IMG), aussi appelé #avortement thérapeutique, dix jours après ce diagnostic.L'IMG peut être réalisée à la suite d'un diagnostic prénatal lorsqu'une anomalie grave est constatée. La décision d'arrêter la grossesse peut être prise tardivement. Une décision qui s'avère une des plus difficiles prises par le couple : "On nous a expliqué que notre enfant avait 80 % du cerveau qui ne fonctionnait pas. Les médecins ont dit que le bébé serait paralysé et qu'il ne pourrait ni boire ni manger", ont-ils expliqué au quotidien La Voix du Nord.Les parents sous le chocLes funérailles sont organisées. Et le jour de l'IMG une piqûre à double dose est injectée via le cordon ombilical poursuit le journal. L'arrêt cardiaque du bébé est constaté par les médecins qui concluent au décès. Mais la femme accouche tout de même du bébé encore vivant qui pleure normalement à la naissance.Les parents sont littéralement sous le choc. L'équipe médicale réfute toute erreur médicale. S'agit-il d'un cas exceptionnel d'"échec d'interruption médicale de grossesse" comme le laissent entendre certains médecins ? Les autorités sanitaires ont été saisies de l'affaire et vont devoir déterminer les éventuelles responsabilités.Quant au bébé, il n'est pas placé en soins intensifs mais son état neurologique soulève l'inquiétude des professionnels de santé.
29 Juil 2017 à 01:09

Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine