Rubrique Hi Tech | actu-algerie.com: Information et Actualité





Hi Tech




MWC 2019 : Energizer dévoile un téléphone dôté d'une batterie de 18 000 mAh !

Hi Tech - Téléphonie mobile - 28 Fév à 17:42

Nous avons passé des années à critiquer l'autonomie de nos téléphones, désormais, il y a réellement du mieux. Il semblerait qu'#Energizer dispose d'un #smartphone avec une batterie qui pourrait durer des jours. Seul petit hic... il est "un peu" épais.  La société a récemment dévoilé l’un de ses smartphones au #MWC 2019, le site britannique Expert Reviews (via MacRumors), a réussi à mettre la main sur un exemplaire du Energizer Power Max P18K Pop. Il porte bien son nom puisqu’il a comme caractéristique principale de posséder une batterie de 18 000 mAh !18 000 mAh… C’est colossal, en général et en moyenne les téléphones classiques tournent plus autour de 3000 mAh, pour vous donner une idée. Par ailleurs, étant donné la façon dont les batteries lithium-ion explosent, nous ne sommes pas surs de vouloir conserver l’appareil dans notre poche. Outre la batterie monstrueuse, il dispose d’un écran 18: 9 de 6,2 pouces,  3 capteurs arrières de 12 MP + 5 MP + 2 MP, 2 à l’avant 16 MP + 2 MP, s’ajoute un processeur octacore #MediaTek Helio P70, 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Il sera lancé en juin plus tard cette année, au prix de 600 €.
Le Samsung Galaxy Note 10 doté de quatre appareils photo ?
Au #MWC 2019, Samsung a dévoilé le Galaxy S10 5G. L’ une des principales différences entre la variante 5G et les autres modèles de Galaxy S10 (outre la connectivité 5G) est qu’il disposera d’une configuration à quatre caméras à l’arrière. Ce n'est pas le premier cela dit, cet honneur a déjà été attribué au Samsung Galaxy A9.#Samsung pourrait envisager de poursuivre sur cette lancée avec son #Galaxy #Note 10, le deuxième smartphone phare de la société, qui sera lancé vers la fin de l’année. Ce ne serait pas étonnant, après la course à l’autonomie, à la taille de l’écran et à la résolution, les marques planchent sur les APNs.Cela ne suffit plus d’avoir un capteur, deux, voire trois, désormais, il faut en avoir quatre pour être le meilleur. Comme nous l’avons dit ce serait on ne peut plus logique, est- ce vraiment nécessaire, c’est une autre problématique, cela se ressentira également sur le prix, qui devrait être sacrément salé…
28 Fév à 09:41
Les smartphones redeviennent bizarres et cela pourrait être un signe que l'industrie est sur le point d'un autre changement énorme
Huawei Mate X. ReutersLorsque Steve #Jobs a dévoilé le premier #iPhone il y a plus de 10 ans, il a démontré sa capacité à fonctionner comme trois périphériques en un: un téléphone, un #iPod et un communicateur #Internet. Mais les percées survenues au cours des années qui ont suivi le lancement de l'iPhone ont eu presque le même impact: le lancement de l'App #Store en 2008, l'émergence d'appareils plus grands écrans après le premier #Galaxy #Note de #Samsung en 2011, l'avènement des commandes vocales sans contact avec le le lancement de #Siri en 2011, suivi de la version originale de #Moto X en 2013, et du bouton d'accueil #TouchID de l'iPhone 5s, qui donnait l'impression que les codes de passe étaient obsolètes en 2012.Mais il est devenu de plus en plus difficile, voire impossible, d'identifier de nouveaux smartphones qui ont eu un impact similaire. Les nouveaux modèles introduits par les plus grands acteurs du secteur, tels que #Apple et Samsung, ont semblé plus itératifs que révolutionnaires ces dernières années.Par exemple, les plus grandes différences entre l'iPhone XS Max haut de gamme lancé par Apple en septembre 2018 par rapport à l'iPhone X de 2017 sont son écran plus grand et plus net, sa résistance améliorée à l'eau, son processeur plus sophistiqué et son système de caméra amélioré - Des améliorations appréciées mais qui ne changent certainement pas fondamentalement l'utilisation des smartphones. On peut en dire autant du nouveau Galaxy S10 de Samsung, qui offre un écran supérieur qui, selon la société, offre une représentation des couleurs plus précise que celle de son prédécesseur, ainsi qu'un design rafraîchi et un meilleur appareil photo.La gamme Samsung Galaxy S10. YouTube/UnboxTherapyMais si les nouvelles annoncées lors de la conférence Mobile World Congress de cette année sont une indication de l'avenir, il semble que les smartphones sont sur le point de changer de manière fondamentale. De nouveaux téléphones non conventionnels lancés sous les marques #Huawei, #Energizer et #Nokia ont fait leur apparition à la convention cette semaine, offrant des caractéristiques et des facteurs de forme au moins excitants et rafraîchissants, si rien d'autre.Le nouveau téléphone pliable de Huawei, le #Mate X, comprend un écran enveloppant flexible qui le rapproche du papier froissé une fois plié, tandis que le Energizer #P18K Pop d’Avenir #Telecom contient une énorme batterie de 18 000 mAh qui lui donne 50 jours d’autonomie en mode veille. Le smartphone Nokia 9 PureView de #HMD #Global dispose de cinq caméras à l'arrière. Et juste avant le Mobile World Congress, Samsung a dévoilé son premier smartphone pliable, le Galaxy Fold, capable de gérer trois applications simultanément sur son écran.Le P18K Pop.Shona Ghosh d'Avenir Telecom Energizer / Business InsiderLe ralentissement de l'innovation dans les smartphones s'est apparemment répercuté sur les ventes. Les ventes mondiales de téléphones intelligents ont stagné au quatrième trimestre de 2018, en hausse de seulement 0,1% par rapport au même trimestre en 2017, selon #Gartner. Une équipe d'analystes chez #UBS dirigée par David #Mulholland a récemment estimé que le nombre de smartphones diminuerait de 5% en 2019, en raison d'un changement dans les habitudes d'achat des consommateurs et d'un manque de fonctionnalités innovantes."Nous reconnaissons que les nouvelles fonctionnalités prennent toujours le temps d'attirer l'attention des consommateurs, mais si nous examinons certaines des nouvelles fonctionnalités clés de ces dernières années telles que #FaceID et l'intelligence artificielle, elles ont été beaucoup plus lentes à susciter l'intérêt par rapport à comme les capteurs d’empreintes digitales et les solutions à double caméra ", indique une note UBS publiée le 14 février.Le Nokia 9 PureView.Shona Ghosh / Business InsiderCela ne veut pas dire que ces nouveaux appareils décalés joueront un rôle important dans les ventes du secteur et ne seront peut-être pas emblématiques de la prochaine évolution majeure du #smartphone. Après tout, les téléphones polyvalents dotés de claviers rétractables qui ont dominé le début des années 2000, tels que le T-Mobile #Sidekick, ne ressemblent en rien aux smartphones rectangulaires aux écrans tactiles élégants que nous utilisons aujourd'hui. Mais Sidekick et d’autres ont ouvert la voie à une époque où nous utilisons nos téléphones pour bien plus que des textos. Ces nouveaux appareils pliables peuvent également poser les bases de la suite. Bien que ce qui est impliqué dans le processus reste flou, une chose est sûre: de tels dispositifs ne sont plus seulement des prototypes ou des concepts, ils sont à l’horizon.Traduit depuis businessinsider.fr
28 Fév à 08:38
QUELLE SERA LA VOITURE MONDIALE DE L’ANNÉE ?
C’est en septembre que le processus du choix de la Voiture mondiale de l’année est entamé bien que le Volvo XC60 ait reçu, récemment, le titre pour 2018.Mais le processus est long, et la première étape se déroule maintenant, avec l’annonce de la longue liste des concurrents dans diverses catégories, y compris la voiture de l’année mondiale, voiture de luxe mondiale, voiture de performance mondiale, voiture verte mondiale et voiture urbaine mondiale de l’année.Le processus d’évaluation servira à réduire les choix dans chaque catégorie ; les trois finalistes de chaque catégorie seront nommés à Genève en mars prochain, et les vainqueurs ultimes seront à leur tour dévoilés au salon de l’automobile de New York, qui aura lieu en avril 2019.Étant donné que ces prix ont une portée mondiale, certains des modèles énumérés ne sont pas vendus en Amérique du Nord. De plus, la liste comprend également des modèles qui n’ont même pas encore été lancés, par exemple le multisegment XT4 de Cadillac, l’Audi e-tron et la prochaine génération de la BMW Série 3.Voici la liste complète des prétendants aux prix de la #voiture mondiale de l’année 2019 :Voiture mondiale de l’année Acura RDX Audi e-tron Audi A1 Audi A6 Audi Q3 BMW Série 3 BMW i8 Roadster BMW X2 Cadillac XT4 Citroen C5 Aircross Dacia Duster Ford Focus Honda Clarity Hybrid enfichable Hyundai Santa Fe Hyundai Nexo Infiniti QX50 Jaguar E-Pace Jaguar I-Pace Jeep Cherokee Jeep Wrangler Kia Ceed/Forte Kia Niro EV Kia Soul Lexus ES Lexus UX Nissan Altima Nissan Kicks SEAT Arona Subaru Forester Suzuki Jimny Toyota Avalon Toyota Corolla Toyota RAV4 Volvo S60/V60 Volvo XC40Voiture de luxe mondiale de l’année Audi A7 Audi Q8 BMW Série 8 Mercedes-Benz GLE Volkswagen TouaregVoiture de performance de l’année Aston Martin Vantage BMW M2 Competition Hyundai Veloster N Kia Ceed GT McLaren 720SVoiture verte de l’année Audi E-Tron BMW i8 Roadster Honda Clarity Hybride enfichable Honda Insight Hyundai Nexo Jaguar I-PACE Kia Niro EV Lexus ES Hybride Lexus UX Hybride Toyota Avalon Hybride Toyota RAV4 HybrideVoiture urbaine mondiale de l’année Audi A1 BMW X2 Kia Soul SEAT Arona Suzuki Jimny
27 Fév à 12:50
La technologie va-t-elle trop vite pour l'humanité?
La quatrième révolution industrielle est en marche. Doit-on la craindre?La #technologie va-t-elle trop vite pour l’#humanité? Explosion des données en circulation, emplois menacés par les robots, fiscalité incertaine et intelligence artificielle menaçante ont occupé les esprits toute la semaine à Davos.Preuve de cette forte préoccupation, 75 pays ont eu recours à Davos au multilatéralisme et à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), pourtant mal en point depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, et promis d’engager des discussions afin de réguler de manière “plus efficace le commerce en ligne”.À cette occasion, les États-Unis et la Chine ont enterré un instant la hache de guerre pour se joindre à ce groupe, même si Pékin ne s’est engagé qu’en dernière minute vendredi matin, a indiqué le directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo, lors d’une conférence de presse.Le discours le plus alarmiste a certainement été tenu jeudi soir par le milliardaire-philanthrope George Soros, lors du dîner qu’il donne traditionnellement en marge du Forum économique mondial.Je veux attirer l’attention sur le danger mortel que font courir aux société ouvertes les instruments de contrôle que le “#machine #learning” et l’#intelligence #artificielle mettent dans les mains de régimes répressifs.George SorosAutre préoccupation: la menace que fait peser sur les emplois la robotisation, dans un monde où les inégalités se creusent et où la peur du déclassement alimente le populisme.“Toute ces entreprises tech et non tech ont une très grande responsabilité”, a dit Jean-Philippe Courtois, vice-président exécutif de Microsoft, à l’AFP.Les fruits de l’économie numérique doivent être redistribués ”à une plus grande masse de personnes”, selon lui, ce qui implique de faire des efforts “dans l’éducation”.Les entreprises “sous-estiment l’accélération du rythme de la digitalisation, les changements de comportement et de technologie qui dictent ce rythme et, surtout, l’ampleur de la +disruption+ qui les attend”, a noté la société de conseil McKinsey dans une récente étude.Pour prendre l’exemple du secteur financier, “il a été conçu pour servir des gens qui travaillent de 9h à 17h, pour un seul employeur, souvent pendant toute leur carrière”, constate Bill Ready, directeur opérationnel de la société de paiement par Paypal.“Quand la façon de gagner de l’argent change, la manière dont l’argent est versé et géré doit changer aussi”, a-t-il dit.Microsoft, de son côté, a choisi de se tourner vers l’informatique dématérialisée, le “cloud”, après avoir constaté que sa vache à lait traditionnelle, le système d’exploitation Windows, perdait du terrain.Dans un local installé dans la rue principale de Davos, le géant américain montre des vidéos censées représenter les petites révolutions promises par l’intelligence artificielle.Par exemple le “supermarché du futur”, avec des capteurs qui permettent d’alerter immédiatement le service de nettoyage si une brique de lait s’écrase par terre.Mais les entreprises “doivent être super claires sur ce qu’elles veulent faire”, alors que les innovations technologiques suscitent leur lot de tensions, autour des VTC par exemple, ou de l’impact d’AirBnB sur le marché immobilier et hôtelier.4e révolution industrielleCette “quatrième #révolution #industrielle” va “plus vite que quiconque l’attendait”, explique Murat Sonmez, expert du Forum économique modial, l’organisation qui gère la réunion de Davos mais produit aussi un grand nombre de rapports ou expertises.“Les entreprises et les gouvernements prennent du retard, et restent coincés en arrière”, selon lui.L’influence des réseaux sociaux sur les processus politiques, la confidentialité des données personnelles mais aussi la fiscalité des géants de la tech sont autant de défis pour les Etats.La numéro deux de Facebook, Sheryl Sandberg, a elle profité de sa venue à Davos pour tâcher de redorer l’image du groupe, ternie par le scandale Cambridge Analytica.“Nous n’avons pas anticipé tous les risques liés au fait de relier autant de gens entre eux”, a-t-elle dit lors d’une rencontre organisée par l’hebdomadaire allemand Die Zeit. “Nous avons besoin de regagner la confiance”, a-t-elle ajouté.
23 Fév à 23:41
Quelques conseils pour choisir votre smartphone
L'autonomie d'un smartphoneC'est une réalité, les smartphones ont de la peine à survivre une journée d'utilisation soutenue, limités par la taille de leur batterie exprimée en mAh (milliampère-heure). Les constructeurs communiquent rarement sur l'endurance de celle-ci. Vous devrez consulter un test ou un comparatif, mais sachez qu'il faudra compter sur un minimum de 15 heures affiché pour être sûr de passer le cap d'une journée complète. L'autonomie est cependant très aléatoire, variant selon votre utilisation. Des appels longs, les jeux vidéo, une forte luminosité, ou encore le streamingpeuvent faire fondre votre charge. En parallèle, renseignez-vous sur la possibilité de remplacer la batterie, car elle ne dure que 3 ans environ (1 000 cycles en général), et sur la rapidité de recharge, la plupart reprenant 80 % de leur capacité après une bonne heure et faisant le plein en 2 heures.L'appareil photoLe nombre de mégapixelsIl s'agit du nombre en millions de pixels qui est mis en avant par les fabricants. Il ne détermine pas la qualité, mais il donne une idée de la définition des images et un ordre de grandeur pour comparer plusieurs modèles. L'appareil photo avant doit être au minimum de 5 MP, contre 8 MP à l'arrière pour des photos convenables, certains combinant 4 pixels en 1 pour améliorer le rendu. En vidéo, il faut au minimum une définition Full HD à 30 IPS (image/s) avec du HDR magnifiant les couleurs, mais certains vont jusqu'à la 4K en 60 IPS.Nombre de capteurs photoA l'heure actuelle, un duo de capteurs arrière est nécessaire pour saisir son environnement avec précision et en toutes situations (basse et haute luminosité), celui situé à l'avant servant aux selfies et conversations vidéo. Un stabilisateur et un autofocus seront obligatoires pour assurer les prises de vue en mouvement. N'oubliez pas de vérifier si le HDR est présent, et si plusieurs modes photo sont disponibles comme le mode rafale, le super ralenti, le panoramique, le portrait, etc.L'ouvertureC'est une bonne information de la qualité photo et vidéo, car elle est liée à la quantité de lumière absorbée. Elle est indiquée par un rapport f/x où x doit être le plus petit possible. En général, f/2,0 est très satisfaisant avec une faible luminosité, mais certains modèles utilisent deux capteurs basse lumière/grand-angle, voire un performant téléobjectif doté d'une ouverture variable pour étendre les possibilités.La technologieLa plus basique est le LCD, dédié aux modèles les plus accessibles et convenant à ceux qui font une utilisation peu poussée de leur appareil, bien que la technologie IPS (larges angles de vue) et sa luminosité puissent parfois étonner. Pour ceux accros à leur smartphone, aimant les couleurs chatoyantes des clichés Instagram et les noirs profonds en vidéo, les écrans OLED voire AMOLED sont bien plus performants. Toutefois la technologie est plus ou moins maîtrisée selon les marques. Un essai en magasin ou un test en ligne vous guidera davantage pour mieux comparer les modèles.La définitionElle se caractérise par le nombre de pixels, largeur x hauteur, franchissant certains paliers ou standards. Ainsi les résolutions des appareils les moins chers sont autour de 1080 x 2160 ou nommées Full HD+/FHD+, les modèles haut de gamme affichant du Quad HD+ (ou WXGA), soit au-dessus de 1440 x 2880 pixels. Selon la taille de l'écran, la perception variera avec la densité ou les ppp (pixels par pouce).La taille de l'écranLa diagonale des écrans s'est stabilisée autour de 6 pouces, les smartphones suivant la tendance « sans bords » qui évite les gros pavés dans les mains. Absence ou moins de bords entraîne également un poids toujours plus faible. En choisissant un smartphone de moins de 200 g il se fera oublier, les meilleurs tutoyant la barre des 150 g.Le système d'exploitation ou OS d'un smartphone#iOSIl s'agit du système unique et exclusif d'Applepour ses #iPhone. Fermé, c'est-à-dire peu configurable, il vise le grand public et une intuitivité optimale. C'est aussi le choix préféré des applications, sortant généralement en priorité voire seulement sur cette plateforme, mais qui sont souvent payantes ou plus chères que sur Android.#Androidla solution de Google est un OS plus ouvert, adoré des geeks, car plus personnalisable (écran, performances, etc.) avec même des thèmes téléchargeables, bien qu'avec un peu plus de bugs et des différences de mises à jour selon les modèles. La plupart sont équipés d'Android 8.0/8.1/8.2 « Oreo », qui sera progressivement remplacé par Android 9.0 « Pie ». Certains fabricants (#Samsung, #Huawei) amènent une « surcouche » logicielle plus ou moins épaisse avec leurs applications maison ou des fonctionnalités améliorées. D'autres adoptent des versions « pures » comme Android One destiné principalement aux marchés émergents. Il s'agit donc de smartphone moyen voire bas de gamme.Le processeurComme pour l'OS, Apple utilise ses outils maison, en l'occurrence les puces A11 (iPhone 8/X) et A12 (Xs et Xr). Les premières disposent de 6 cœurs et gèrent les fonctionnalités d'intelligence artificiellecomme la reconnaissance faciale/vocale, ainsi que la réalité augmentée ou la retouche photo intelligente. Les seconds utilisent une gravure plus fine (7 vs 10 nm) pour plus de transistors et une basse consommation, tout en offrant de meilleures performances, et notamment en IA avec des calculs 8 fois plus rapides.Sur les supports Android, #Qualcomm est la marque la plus populaire - sorte d'#Intel, mais sur mobile - en proposant ses puces #Snapdragon. Le haut de gamme est la 845 à huit cœurs gravés en 10 nm qui gère l'IA, les plus accessibles versions 600 (Octo Core, 14 nm) sont limitées à des écrans FHD+. Deux autres « SoC » hautes performances peuvent être intégrées, telles les #HiSilicon Kirin 900 gérant l'IA ou le dual-SIM chez #Huawei et Honor, tout comme les Samsung Exynos équipant certains modèles Galaxy.Le stockageAvec l'augmentation des performances photo/vidéo, de la taille des applications/jeux et des débits mobiles, les smartphones saturent facilement. Les modèles de base ont en majorité des stockages de 64 Go, pouvant aller jusqu'à 256 voire 512 Go. Des chiffres dont il faut soustraire la place du système d'exploitation (10 Go environ), en réalité calculé avec 1 Go = 1000 Mo (au lieu de 1024). Ainsi, 64 Go déclarés n'ont qu'un espace de 59,6 Go en pratique. Pour compenser ces pertes, certains mobiles permettent d'insérer des cartes micro SD.Les smartphones sont ainsi de puissants outils de calcul, multitâches, permettant la photo et les jeux vidéo, dans un format compact au possible et à la définition d'écran toujours plus nette. Or ces bijoux de technologie ont un coût : entre 250 et 400 € pour les entrées de gamme, de 400 à 700 € pour les polyvalents, et plus de 1 000 € pour les meilleurs dans le domaine.Les smartphones haut de gammeLeurs écrans possèdent la meilleure définition, leur robustesse est maximale, mais leur poidsdoit être maîtrisé. Leurs prestations photo doivent être irréprochables, car l'on voudra amener son bijou dans tous nos voyages et sorties, ainsi qu'en vidéo avec une qualité de captation quasi professionnelle.Et bien entendu, tout cela ne doit pas nécessiter une recharge toutes les 3 heures. Un téléphone dernier cri embarque une batterie d'au moins 3 000 mAh, voire 4000 mAh et plus dans l'idéal, allouant une autonomie suffisante pour une journée entière d'utilisation. On pourra consulter les mails le matin, regarder un épisode de série dans les transports, passer plusieurs appels, avoir une navigation Web régulière, faire une petite pause jeu vidéo type #Fortnite ou #Candy Crush, et prendre des photos en soirée dans un bar. Et comme ces téléphones sont les fidèles amis des plus actifs, le « plein » de batterie doit être véloce, les meilleurs en la matière ne demandant qu'une heure et demie.
22 Fév à 03:18
Brandt Algérie se lance dans la téléphonie mobile
L’entreprise #Brandt #Algérie, spécialisée dans l’électroménager annonce le lancement officiel d’une nouvelle branche d’activité dédiée exclusivement au segment de la #téléphonie #mobile selon un communiqué de l’entreprise.Deux modèles de smartphone viennent inaugurer ce lancement, les modèles BSTAR+ et BSTAR, des terminaux mobiles dans le segment des smartphones.Déja disponible sur le marché, ces deux mobiles sont proposés en trois couleurs (noir/bleu/doré). BStar+ et BStar  sont dotés de processeur Quad-core 1.3 GHz. Les deux téléphones intègrent un appareil photo frontal de 5 mégapixels et unprincipalde 8 mégapixels.Le BStar+ est un modèle plus évolué, possédant un large écran HD+ de 5.45 pouces / 18:9 avec une mémoire vive (RAM) de 2 Goet une capacité de stockage interne de 16 Go l’ensemble tournant sous le système Android-8.1 Oreo.En termes d’autonomie, ce téléphone possède une batterie de 3300 mAhqui correspond à 200 heures en veille ou 15 heures d’utilisation intensive. La plus-value de ce smartphone réside dans son lecteur d’empreinte digitale afin de sécuriser les données personnelles sur le téléphone.Le BStar, est équipé d’un écrande 18:9, permettant ainsi une prise en main facile et une expérience visuelle optimale.  La batterie du BStar est d’une capacité de 2000 mAh offre à ses utilisateurs une autonomie d’usage très satisfaisante.
21 Fév à 18:18
Samsung dévoile son téléphone pliable le Galaxy Fold, disponible le 26 Avril à partir de $1,980
La première fois que #Samsung a lancé son téléphone pliable en novembre, lors de l’événement #Galaxy de l’entreprise, qui se tient aujourd’hui, elle détaille ses projets pliables. Le nom pliable de Samsung a désormais un nom, le Samsung Galaxy #Fold, et la société en dévoile davantage sur les capacités de ce #smartphone unique. Samsung envisage de lancer le Galaxy Fold le 26 avril, à partir de 1 980 $, via AT & T et T-#Mobile aux États-Unis, avec une paire gratuite de nouveaux écouteurs sans fil de Samsung. Il y aura une version #LTE et une version 5G du Galaxy Fold, et Samsung envisage même de lancer le périphérique en #Europe le 3 mai, à partir de 2 000 euros.EN RELATIONSamsung dévoile son nouveau smartphoneSamsung : un « Neuro Game Booster » pour optimiser les performances gaming de son Galaxy S10Galaxy A9 Pro : le premier écran percé de Samsung arrive en CoréeSamsung utilise un nouvel écran Flex Infinity de 7,3 pouces qui permet au #téléphone de disposer d’un écran de la taille d’une #tablette pouvant être replié pour tenir dans une poche. L’écran principal affiche la résolution QXGA + (4.2: 3) et, une fois replié, un écran HD + (12: 9) plus petit de 4,6 pouces est utilisé pour le mode téléphone. Samsung utilise 512 Go de stockage Universal Flash Storage 3.0 (eUFS), ainsi qu'un processeur Octa-Core #Qualcomm de 7 nm et une mémoire vive de 12 Go. Samsung a même construit deux batteries pour son Galaxy Fold, qui sont séparées par le pli mais combinées dans le système d'exploitation #Android pour représenter un total de 4 380 mAh.SAMSUNG A UNE CHARNIÈRE PLEINE D'ENGRENAGES VERROUILLANTSSamsung a construit un squelette robuste pour le périphérique, avec un système de charnière à engrenages multiples. Tous ces engrenages sont cachés à l'arrière de l'appareil et permettent au Galaxy Fold de passer du mode tablette au mode téléphone. À l’arrière de l’appareil se trouve également un système à trois caméras qui sera utilisé pour les modes tablette et téléphone. Il existe une caméra ultra-large de 16 mégapixels, ainsi que des caméras grand angle et téléobjectif de 12 mégapixels à l'arrière et une caméra de couverture de 10 mégapixels pour les selfies. Samsung crée également quatre couleurs différentes pour le Galaxy Fold, mais c’est l’écran principal de la tablette qui est la clé ici.Samsung autorise le Galaxy Fold à exécuter trois applications à la fois sur cet appareil Android. Il utilise un système de continuité des applications pour ajuster ces applications lorsque vous passez d'un mode de tablette à l'autre. Des applications telles que #WhatsApp, #Microsoft Office et #YouTube ont toutes été optimisées pour le nouvel écran et les nouveaux modes, et Samsung collabore avec #Google pour garantir que Android 9 Pie prend pleinement en charge cet écran.Le multitâche de trois applications de SamsungSamsung a présenté diverses applications fonctionnant dans ce mode, ainsi que le passage du téléphone à la tablette et inversement. Le logiciel semble assez fluide à l’heure actuelle, mais il est juste de dire que le Galaxy Fold a une bien meilleure apparence quand il est plié que s’il est utilisé comme un téléphone traditionnel. L’écran du téléphone est clairement conçu pour être utilisé d’une seule main, mais il est flanqué de grands cadres qui ne se trouvent pas sur le mode tablette. Nous devrons examiner de plus près le Galaxy Fold pour savoir exactement comment cela influe sur la facilité d'utilisation du périphérique.Samsung n’est pas le seul fabricant de smartphones à créer un appareil pliable, mais c’est certainement l’un des premiers à le rendre largement disponible. #Xiaomi a récemment lancé son propre téléphone pliant, qui semblait être le meilleur concept que nous ayons vu jusqu'à présent. #Huawei aurait également prévu de sortir un combiné pliable cette année et #Lenovo a commencé à lancer son propre prototype. LG a également développé des écrans et des téléviseurs #OLED flexibles qui se rassemblent dans une boîte. Si tous ces fabricants progressent vers l'envoi d'un appareil comme Samsung, attendez-vous à voir beaucoup de téléphones pliables en 2019 et au-delà.Samsung dévoile son téléphone pliable le Galaxy Fold, disponible le 26 Avril à partir de $1,980twitter.comAutres articles:Comparatif : quel est le meilleur antivirus 2018 - 2019 ?LG tease un mystérieux smartphone "touchless" pour le MWCEn 2020, tous les iPhone pourraient passer à l'OLED
21 Fév à 14:34
Comparatif : quel est le meilleur antivirus 2018 - 2019 ?
Après une année 2017 et un premier trimestre 2018 marqués par une recrudescence sans précédent des menaces informatiques, il est plus important que jamais de protéger ses appareils et ses données personnelles. Comme chaque année, les principaux éditeurs de sécurité -Avast, Avira, Bitdefender, ESET, Kaspersky, Symantec (Norton), Trend Micro ou encore Microsoft - renouvellent ou améliorent leurs solutions de protection antivirus avec plus ou moins d'efficacité.Comment choisir le meilleur antivirus ?Des fonctions de protection natives des systèmes d'exploitation, aux antivirus gratuits, en passant par les suites de sécurité ultras complètes, voici un comparatif de quelques-unes des meilleures offres de protection disponibles actuellement sur le marché.Quel est le meilleur antivirus en 2018 - 2019 ?Sur le pied de guerre, les éditeurs de sécurité ont considérablement renforcé leurs technologies de détection ces dernières années. Les résultats des laboratoires de tests indépendants AV Comparatives et AV Testmontrent que la plupart des suites de sécurité sont désormais au coude à coude avec un taux de détection identique ou très proche. Dans ce domaine, les éditeurs BitDefender, Trend Micro, #Kaspersky et McAfee se distinguent toutefois en obtenant les meilleures notes dans les deux laboratoires.Les tests réalisés entre les mois d'octobre et novembre 2017 sur les dernières versions des antivirus prennent notamment en compte le taux de détection de différents types d'attaques (exploits zero-day, ransomwares...), l'impact sur les performances du système, l'interface et l'ergonomie, ainsi que le nombre de faux positifs (blocages de programmes inoffensifs).La majorité des suites de sécurité propose des licences multiplateformes incluant Windows, macOS, Android, et dans une moindre mesure iOS. En règle générale, les protections pour Windows et Android sont beaucoup plus abouties que celles pour macOS et surtout iOS qui demeurent cloisonnés par Apple. Selon GFK, BitDefender continue de dominer le marché des antivirus grand public en France avec 36,5 % de parts de marché en 2017 devant Kaspersky (35,5 %) et Norton (27,5 %).De conception différente, Malwarebytes Premium ne fait pas partie des antivirus testés par les laboratoires indépendants. La version payante de l'éditeur californien n'en demeure pas moins une excellente solution de sécurité pour Windows, mais également Mac et Android. L'éditeur se concentre essentiellement sur un mode de défense proactif pour protéger les utilisateurs contre les menaces les plus avancées : malwares, ransomwares, exploits zero-day, sites web malveillants, cryptominage, rootkits, etc.Malwarebytes Premium intègre plusieurs modules d'analyse comportementale et heuristique de dernière génération, ainsi qu'un scan de correspondance de signatures de virus équivalent à ceux utilisés par les #antivirus traditionnels. Ultraléger et réactif, le logiciel est également reconnu pour ses puissants outils de remédiation (technologie de désinfection des charges malveillantes). Une solution moderne qui s'impose désormais comme une alternative des plus convaincantes aux antivirus traditionnels.Quid des suites de sécurité gratuites ?De plus en plus complètes, les solutions gratuites d'Avira, Avastet Microsoft n'ont pas à rougir face aux suites payantes. Comme en témoignent les tests d'AV Comparatives, elles parviennent à bloquer respectivement 99,7 %, 99,6 %, et 99,1 % des attaques.Au grand dam des éditeurs de sécurité, l'antivirus Windows Defender intégré nativement dans Windows 10 par Microsoft a nettement progressé depuis la mise à jour Fall Creators Updatedéployée le 17 octobre 2017. Il dispose désormais d'un ensemble de boucliers défensifs lui permettant de lutter contre tous les types de menaces, y compris les ransomwares, les exploits, les sites web malveillants, etc.Le Centre de sécurité de Windows propose également un pare-feu et un système de contrôle parental, deux fonctions généralement réservées aux suites de sécurité payantes. Même s'il n'est pas encore tout à fait au niveau de ses concurrents gratuits et payants et qu'il protège uniquement les appareils Windows, Windows Defenderassure désormais une protection suffisante pour les utilisateurs aguerris et prudents.Les suites Avast Free Antivirus et Avast Free Antivirus ne se démarquent véritablement plus que par leurs déclinaisons multiplateformes et quelques options additionnelles telles que des modules de surveillance du réseau Wi-Fi, de protection de la webcam, un gestionnaire de mots de passe ou encore un VPN indépendant (Avira). Même si dans l'ensemble, les antivirus gratuits ont amélioré leur niveau de défense, certaines couches de protections demeurent réservées aux versions payantes. Trop limitées, les défenses anti-phishing constituent l'un des principaux points faibles des antivirus gratuits.Une protection globaleFace à l'évolution constante des menaces, les techniques d'analyse traditionnelles qui reposent sur les bases de signatures des codes malveillants ne suffisent plus à protéger les internautes. Les éditeurs se concentrent désormais sur la défense proactive en tentant d'améliorer sans cesse leurs moteurs heuristiques et comportementaux. Chargés de détecter les nouveaux programmes malveillants et les variantes de ceux déjà connus, ils se basent sur la reconnaissance de morceaux de codes ainsi que sur le comportement des fichiers en exécution.Dans ce domaine, BitDefender, ESET, Kaspersky, McAfee ou encore Malwarebytes possèdent les technologies les plus abouties avec un taux de détection quasi constant de 100 %. Outre leurs différentes technologies de protection, les logiciels antivirusse distinguent par leurs fonctionnalités additionnelles (surveillance des réseaux Wi-Fi, protection bancaire, centre de contrôle web, pare-feu, navigateur sécurisé, VPN...), ainsi que la gestion multiplateforme, la convivialité de l'interface utilisateur, les possibilités de réglages avancés, ou encore leur impact sur les performances système.On constate également cette année d'importantes différences de tarifs entre les licences des éditeurs qui sont rarement justifiées. Certains éditeurs comme Symantec, ESET ou McAfee offrent à leurs abonnés un accès gratuit et illimité à leurs supports client composés d'experts. Autant de critères à prendre en compte avant de faire son choix.Les clés pour choisir un antivirusAvec la multiplication des outils de protection intégrés dans les OS, les logiciels antivirus gratuitset les suites de sécurité payantes à renouveler chaque année, faire son choix peut vite devenir un véritable casse-tête.Avant toute chose, il est important de déterminer quels sont vos besoins en fonction de votre niveau de connaissance en informatique, du nombre d'appareils et OS à protéger, de vos usages et bien sûr de votre budget. Pour mettre en place la meilleure protection possible, il convient également de bien comprendre les rouages, les capacités, mais aussi les limites des antivirus.Comment faire son choix ?Si vous faites partie des internautes prudents ayant une parfaite connaissance des bonnes pratiques de sécurité à respecter pour éviter les dangers, un antivirus gratuit tel que Windows Defender peut faire l'affaire.À partir du moment où vous recherchez une solution plus complète pour protéger tous les appareils du foyer, deux choix s'offrent à vous : opter pour une suite de sécurité gratuite (Avast Antivirus, Avira Antivirus...), ou privilégier un abonnement à une édition payante à renouveler chaque année telle que McAfee Antivirus Plus ou Trend Micro Maximum Security.Pour vous aider à faire votre choix, nous avons testé et confronté les dernières versions des principaux antivirus du marché en nous concentrant notamment sur leur capacité défensive, leurs fonctions additionnelles, leur impact sur le système et l'interface utilisateur.Quel est le minimum que doit faire mon antivirus ?Chaque année, les éditeurs de sécurité détectent plusieurs centaines de millions de fichiers malveillants à travers le monde. Les virus qui se propagent au hasard d'ordinateur en ordinateur en les bloquant ou en détruisant leurs données ne sont plus vraiment à l'ordre du jour. Même si les éditeurs continuent d'exploiter les bases de signatures traditionnelles pour les détecter, la grande majorité des cyberattaques actuelles reposent aujourd'hui sur des techniques beaucoup plus sophistiquées. Des spywares aux adwares (logiciels espions et publicitaires), en passant par les trojans, les rootkits, le cryptomining, les malwares, les ransomwares, les exploits de vulnérabilité, ou encore le phishing, les internautes sont menacés de toutes parts. Ces attaques visent à infecter les machines connectées dans le but de subtiliser des informations confidentielles (coordonnées bancaires, mots de passe, adresses email...), prendre le contrôle d'un ordinateur à distance, chiffrer des données personnelles afin d'exiger une rançon à leur propriétaire contre leur restitution (ransomwares), etc.Pour lutter contre l'ensemble des menaces connues et inconnues, les suites de sécurité disposent d'une part d'une base de signatures virales mises à jour en permanence via le cloud, et d'autre part, de différents boucliers défensifs plus ou moins avancés.
11 Fév à 21:07
Messenger : supprimer un message, c'est enfin possible (et voici comment faire)
Parce qu'on a tous un jour (ou un autre) regretté un message à peine envoyé sur Messenger, il est désormais possible de supprimer ces quelques paroles que l'on aurait souhaité ne jamais avoir expédiées.En gestation chez Facebook depuis quelque temps, la précieuse fonction qui permet de supprimer un message à peine envoyé sur Messenger est désormais disponible, et sera déployée progressivement à partir d'aujourd'hui.Supprimer un message sur Messenger, c'est (enfin !) possible !Peu importe la raison pour laquelle vous souhaitez #supprimer un #message à peine envoyé via #Messenger, vous pourrez désormais facilement rattraper votre erreur en effaçant ce dernier pour tous les participants de la conversation, en respectant toutefois un temps limité après l'avoir envoyé.Selon Facebook : "la limite de temps pour supprimer un message envoyé sur Messenger a été pensée pour donner aux utilisateurs davantage de flexibilité et de contrôle sur leurs messages, tout en prévenant les éventuels abus de cette fonctionnalité." Ainsi, Facebook accorde un délai de 10 minutes pour supprimer (ou non) un message qui a été envoyé.Pour cela, il suffit de cliquer sur le message en question, et sélectionner l'option "Effacer pour tout le monde". Le message sera alors remplacé par une notification, indiquant que le message originel a été supprimé. A noter qu'il est également possible de supprimer un message pour soi-même, mais dans ce cas, même si le message a disparu sur l'application de l'utilisateur, il restera visible des autres participants.Rappelons que cette fonctionnalité a procédé à un test grandeur nature dans 4 pays (Pologne, Colombie, Bolivie et Lituanie), et ce, depuis le mois de Novembre. La fonction est actuellement en cours de déploiement sur les versions iOS et Android de Messenger.
08 Fév à 18:56




Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Mark Zuckerberg cache sa caméra d’ordinateur avec du scotch : pourquoi vous devriez en faire autant

Hi Tech - Réseaux sociaux - 24 Juin 2016 à 10:30

Mardi soir, le patron de #Facebook a posté une photo sur le réseau social pour se féliciter du seuil des 500 millions d’utilisateurs atteint par #Instagram, qui appartient à Facebook. À l’arrière-plan, on pouvait apercevoir que la caméra et le micro intégré étaient recouverts de scotch. Si Mark #Zuckerberg a de bonnes raisons de craindre l’espionnage industriel, cette précaution n’est pas si paranoïaque que cela. Explications. Faut-il recouvrir, comme Mark Zuckerberg, la caméra et le micro intégré de son ordinateur par du scotch pour empêcher d’être espionné à son insu ? Contrairement au commun des mortels, Mark Zuckerberg est l’un des patrons les plus puissants du monde et a donc de bonnes raisons de craindre l’espionnage industriel, d’autant plus que pénétrer dans les secrets de Facebook doit être l’un des plus gros fantasmes des hackers. Mark Zuckerberg n’est d’ailleurs pas la seule personnalité à se protéger de la sorte. Lors d’une séance de questions-réponses à l’université Kenyon, aux États-Unis en avril dernier, le patron du #FBI lui-même, James Comey, avait admis avoir recouvert sa propre webcam d’un bout de scotch pour empêcher les regards indiscrets. Le directeur de la célèbre agence, par ailleurs réputée pour ses invasions dans la vie privée, mesure certainement le danger. En 2013, le FBI avait conçu toute une série de logiciels pour espionner les ordinateurs, notamment un malware (virus) capable de prendre le contrôle à distance de la caméra. Les « #creepwares », une technique répandue Paranoïa ou simple précaution ? S’il paraît logique que les puissants, cibles privilégiées des hackers, se protègent de toutes les manières possibles, le grand public devrait-il adopter le même réflexe ? Oui, répondent plusieurs études d’experts de la sécurité informatique. Depuis quelques années, les « creepwares » sont de plus en plus utilisés par les hackers. Ce terme désigne les Remote Access #Trojan (RAT), des logiciels espions installés discrètement et sans votre consentement, via des cookies, qui prennent le contrôle à distance des ordinateurs, smartphones et tablettes. En plus d’accéder à la caméra et d’effectuer des captures d’images, les creepwares permettent aux personnes mal intentionnées de copier, d’effacer ou d’ajouter des fichiers, de repérer vos mots de passe, d’écouter vos conversations grâce au micro intégré, bref, de faire ce qu’ils veulent de votre ordinateur. Les images issues de la caméra sont ensuite souvent utilisées à des fins de chantage ou pour alimenter les sites pornographiques. Bonne nouvelle : les #antivirus repèrent facilement les creepwares. Mais les cybercriminels et les experts en sécurité informatique jouent un jeu du chat et de la souris permanent, les hackers rivalisant d’inventivité pour échapper aux filets avec de nouvelles techniques. Ainsi, recouvrir la caméra et le micro d’un bout de scotch foncé n’empêchera peut-être pas votre ordinateur d’être infecté par un creepware, mais si c’est le cas, il empêchera les intrus d’utiliser les images et le son, comme l’explique l’éditeur d’antivirus Symantec. De nombreux citoyens victimes de creepwares Les histoires de citoyens lambda victimes de creepwares ne manquent pas. En mai 2014, le FBI a arrêté plus de 90 « creepware hackers », qui avaient infecté plus de 500.000 ordinateurs partout dans le monde. 19 pays avaient participé aux arrestations suite à plus de 300 interpellations, soit l’une des plus importantes opérations de cybersécurité de l’histoire. « Nous vivons maintenant dans un monde où, pour seulement 40 dollars, un cybercriminel à l’autre bout du monde peut lâcher un RAT dans votre ordinateur d’un simple clic », avait déclaré Preet Bharara, un avocat en charge du dossier. L’affaire avait fait aussi parler d’elle car l’une des victimes était la Miss Teen USA Cassidy Woft. Le hacker Jared James Abrahams avait avoué avoir pris pendant plusieurs mois des photos de nu de la jeune femme via sa webcam, avant de la menacer de les exposer sur la toile si elle ne lui en fournissait pas d’autres. Parmi les autres cas médiatisés figure aussi celui de Chelsea Clark. En septembre 2015, un hacker a pris le contrôle de sa caméra et a posté sur son compte Facebook des photos d’elle et de son petit-ami en train de regarder un film, avec la mention « quel couple adorable ». Comment s’en protéger ? Le blog #Deletemalware donne une série de recommandations dans ce post. La précaution de base est de vérifier que son antivirus est bien à jour et que vous bénéficiez bien de la dernière version de vos logiciels. Généralement, ces mises à jour sont automatiques, mais vérifier régulièrement n’est pas un luxe, surtout si vous utilisez des logiciels de peer-to-peer (téléchargement), car les fichiers que vous téléchargez peuvent être un véritable nid à malwares. Ne pas ouvrir des courriels suspects ni cliquer sur des liens étranges sur les médias sociaux et les messageries instantanées. Changer ses mots de passe régulièrement (tous les trois mois par exemple) et ne pas opter pour un mot de passe trop simple font aussi partie des précautions élémentaires. Source #tsa

Une première en Algérie, le site WebStar-Electro lance un “comparateur de forfaits mobiles”

Hi Tech - Téléphonie mobile - 12 Juin 2016 à 14:27

Depuis le lancement de la #3G, les offres de téléphonie et de forfaits data (#Internet) se multiplient. Les publicités des trois opérateurs mobiles sont encore plus agressives pour attirer les différentes catégories d’usagers et d’abonnés. Quelle offre choisir, surtout si vous disposez de plusieurs SIM ? Pour vous aider à trouver le forfait ou l’offre qui correspond le mieux à vos besoins et vos moyens, le site “#WebStar_lectro.com” lance le premier comparateur de téléphonie mobile en #Algérie. Le site “WebStar-Electro.com”, “Guide d’Achat et Comparateur de Prix” Algérien de produits Electroniques et Electroménagers Neufs vendus en Algérie, lancé en 2013”, qui compte 450.000 visites par mois, annonce le lancement d’un “Comparateur de forfaits mobiles”. C’est le premier service du genre en Algérie. Le comparateur vise à aider les usagers de la téléphonie mobile et de l’Internet 3G à “trouver le forfait ou l’offre qui correspond le mieux à leurs besoins et leurs moyens”, affirme Amine Dekali, DG de WebStar-Electro. Expliquant la démarche derrière le lancement de ce comparateur, Amine Dekali explique que “l’absence d’outil de comparaison neutre”, dans un marché Algérien des télécoms “très concurrentiel”, “rend les consommateurs captifs et tributaires du seul message publicitaire des opérateurs”. “D’où l’idée de mettre à disposition des consommateurs un comparateur de forfaits mobile afin de les aider à y voir plus clair et acheter malin”, affirme encore M. Dekali. Le comparateur de WebStar-Electro intègre toutes les offres et forfaits des trois opérateurs mobiles algériens (#Mobilis, #Djezzy et #Ooredoo) pour les entreprises et les particuliers. “Nous collectons l’information et les messages publicitaires à destination de l’usager de la téléphonie mobile. Nous la reformatons dans un canevas unique qui permette la comparaison”, ajoute Amine Dekali. La comparaison peut se faire entre les offres des trois opérateurs, mais également parmi celles d’un même opérateur. Le comparateur de forfaits de WebStar-Electro est composé de deux principales parties : un “moteur de recherche” d’offres et un module de comparaison d’offres prédéfinies. La première est un “moteur de recherche” des offres. Cette option est destinée principalement aux usagers qui ne savent pas quelle offre choisir parmi la multitude d’offres qui sont proposées par les opérateurs mobiles. Le moteur de recherche sert également à ceux qui souhaitent savoir qu’elle est l’offre qui leur convient à partir d’une connaissance précise de leurs besoins. Dans les deux options l’évaluation des offres peut se faire sur la base du budget que l’usager peut ou veut consacrer. Comparer des forfaits ciblés Le moteur de recherche est composé de huit critères de comparaison déclinés sous forme d’onglets ou rubriques. La rubrique “Vous êtes” permet de choisir le type d’abonnement (particuliers ou entreprises). Les autres sont déclinées comme suit : “Type d’engagement” (avec ou sans abonnement), “Votre budget” (plusieurs paliers de montants), “Forfaits d’appels” (durées de communications souhaitées), “Forfait Internet” (quantités de données souhaitées), “Forfaits SMS” (nombres de messages), “Vos besoins” (différentes options de gratuité, et de numéros favoris…), et “Choix de l’opérateur”. Une fois tous ces critères choisis, le moteur de recherche vous sélectionne dans sa base de données les forfaits qui correspondent à votre choix. Le “Comparateur de forfaits mobiles” de WebStar-Electro.com permet aussi de comparer jusqu’à trois forfaits proposés par les opérateurs. Cette option s’adresse donc à ceux qui hésitent entre des offres précises (à sélectionner dans le menu déroulant “Forfait”) et veulent savoir laquelle est la plus avantageuse pour eux, leur budget et leur mode de consommation. Les trois critères de choix (“Opérateur”, “Cible” et “Forfait”) permettent, pour la comparaison, de sélectionner deux (au moins) ou trois forfaits d’un seul ou de plusieurs opérateurs. Dans la rubrique “Forfait” apparaissent les offres de l’opérateur choisi. Ainsi, si vous choisissez, en tant que “particulier” ou “entreprise”, de comparer entre trois forfaits de trois opérateurs, le résultat affiche un tableau qui compare le “budget” à consacrer, le crédit alloué par les opérateurs dans chaque forfait, et un comparatif des forfaits “appels”, “Internet” et “SMS”, inclus dans chacune des trois offres. Ces offres sont également disséquées en terme de tarification des appels et des SMS vers un même opérateur, vers d’autres opérateurs et vers l’international. A noter, enfin, que le “Comparateur de forfaits mobiles” ne propose pas (encore) de comparaison des “offres promotionnelles de packs mobiles” des trois opérateurs. Source HUFFPOSTE ALGÉRIE

Un maximum de 13 chaînes TV privées à agréer

Hi Tech - Audiovisuel - 24 Mai 2016 à 18:06

Le Premier ministre Abdelmalek #Sellal a demandé lundi au ministre de la Communication Hamid #Grine de mettre de l’ordre dans le secteur de l’audiovisuel. Sur la soixantaine de chaînes TV activant en Algérie, une cinquantaine devraient disparaître. Selon nos sources, le gouvernement ne peut pas agréer plus de 13 chaînes privées en raison des capacités de diffusion limitées de la Télédiffusion d’Algérie (TDA). « Au maximum, 13 #chaînes_TV privées seront autorisées à émettre d’#Algérie, y compris celles qui sont déjà agréées, à savoir Ennahar TV, Echourouk TV, Dzair TV, Djazaïria et Hoggar (qui a fermé) », selon nos sources. Après des années de complaisance, le gouvernement a décidé de mettre fin à l’anarchie qui règne dans le secteur audiovisuel. « Ces chaînes ont été autorisées à l’époque où l’ex-DRS gérait la presse. Il a laissé faire. Ces chaînes ont mis le gouvernement devant le fait accompli », explique une source proche du dossier. « Ces chaînes sont illégales et certaines prônent des discours extrémistes et dangereux, le gouvernement doit agir rapidement pour solder ce lourd héritage de l’ex-DRS », estime notre source. Source TSA

VIDÉO. Un chercheur algérien réalise une voiture électrique

Hi Tech - Automobile - 23 Avril 2017 à 16:21

Une #voiture #électrique 100% algérienne a été réalisée par un chercheur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), Oussama Touaba. Ce #prototype, d’une longueur de 2,5 mètres, est fabriqué totalement en aluminium afin de lui offrir plus de légèreté et d’agilité pendant la circulation, a expliqué M. Touaba lors de la présentation de cette voiture à la presse au siège du CDER (#Alger), rapporte l’APS. Doté de deux sièges (chauffeur et passager), ce véhicule électrique peut rouler à une vitesse de 40 kms/h, alors que son poids ne dépasse pas les 200 kilogrammes. Source www.tsa-algerie.com

Twitter : fuite historique, plus de 32 millions de mots de passe piratés

Hi Tech - Réseaux sociaux - 09 Juin 2016 à 16:37

Le réseau social ferait face depuis le 8 juin à ce qui pourrait être le plus important problème de sécurité données personnelles de son histoire. Alors que le compte #Twitter de son co-fondateur, Ev Williams, ou encore de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, vient d'être piraté, nouveau vent de panique sur la sécurité des mots de passe des utilisateurs sur les réseaux sociaux. Les données (identifiant personnel et mot de passe ) de 32.880.300 comptes Twitter auraient été dérobés, la plus grosse fuite de l'histoire du site de micro-blogging. C'est ce que confirme le site #LeakedSource, spécialiste des informations piratées, le 8 juin. D'après LeakedSource, les données auraient été interceptés via des logiciels malveillants installés sur des navigateurs Internet Chrome et Firefox, ce qui confirme qu'il ne s'agit pas d'une brèche directement dans la base de données de Twitter, information confirmée directement par l'oiseau bleu le 9 juin, via son chef de la sécurité, Michael Coates. Ce n'en est pas plus rassurant pour autant, d'autant que les mots de passe volés seraient actuellement revendus au plus offrant sur des circuits clandestins (que l'on surnomme souvent à tort "dark web"). D'après LeakedSource, 6 utilisateurs sur 10 parmi les 32 millions d'utilisateurs seraient situés en Russie. Vous pourriez tout de même vous retrouver dans la charrette des 40% restants, ou vous faire dérober votre mot de passe via un navigateur Chrome ou Firefox. Il convient donc de tempérer cette fièvre – et de changer de mot de passe Twitter "au cas où" dans la foulée. Sur une note plus positive, le doute plane toujours sur l'authenticité des données volées, ou sur leur ancienneté. Comme pour Troy Hunt, créateur d'un site qui recense les infractions nommé haveibeenpwned.com. Hunt a confirmé au site TechCrunch qu'il avait bien entendu des rumeurs de compromission de comptes Twitter et Facebook ces dernières semaines, mais sans avoir encore eu de preuve convaincante : "Cette fuite peut très bien être ancienne, tout comme celles que nous avons vues récemment, et n'avoir simplement pas encore été révélée jusque-là. Par ailleurs, les détournements de comptes que nous avons vu ces derniers temps sont presque certainement dus à la réutilisation de données dérobées lors de précédentes fuites", a-t-il déclaré. Source :atlantico

L’illimité Orange – Mobilis c’est fini

Hi Tech - Téléphonie mobile - 10 Mai 2016 à 17:03

Orange devrait arrêter son offre illimitée vers le réseau Mobilis à partir du 19 mai prochain. L’illimité passe à 10 heures d’appels par mois. Pour les autres opérateurs algériens (#Djezzy et #Ooredoo), #Orange continue d’appliquer le plein tarif international. Cet accord, désavantageux pour la partie algérienne, a coûté son poste à l’ancien PDG de #Mobilis Saad #Dama. Hier, Houda Iman #Faraoun a une nouvelle fois critiqué l’accord. « Ce qui est dommage, c’est qu’en aucun cas il n’a négocié des communications gratuites pour le client algérien alors que le groupe français a obtenu une gratuité totale des appels vers l’#Algérie », a-t-elle regretté devant les députés. « J’ai des données chiffrées que je communiquerai prochainement à la Commission des finances de l’APN », a-t-elle promis. Depuis la mise en place de l’accord, il est devenu très difficile de joindre des clients Mobilis depuis la France à cause des nombreux appels. Source TSA