Dossier Industrie | actu-algerie.com: Information et Actualité





dossier Industrie




L’autosuffisance en ciment réalisable dès 2017

Economie - Industrie - 07 Dec 2016 à 10:20

Dans un entretien à l’APS, le même responsable considère que les capacités de production des secteurs public et privé permettent d’atteindre cet objectif. Selon ses estimations, les douze (12) cimenteries de ce groupe devraient clôturer l’année 2016 avec une production supérieure à 12,1 Mt. Cependant, le groupe n’a pas réalisé de nouvelles usines en 2016 mais a investi un montant de 88,3 milliards DA pour la réalisation de nouvelles lignes de production dans les usines existantes ainsi que dans leur maintenance et entretien: “Gica a investi pour optimiser ses capacités déjà installées grâce aux nouvelles technologies d’exploitation”, assure-t-il. Sur l’année 2017, il table sur une production de 13,2 Mt grâce à l’entrée en production de la deuxième ligne de production de la cimenterie d’Aïn El Kebira. S’agissant de ses projets de cimenteries de Béchar (1 Mt) et d’Oum El Bouaghi (2 Mt) dont les contrats ont déjà été signés et les travaux de réalisation entamés, ils devraient être réceptionnées dès fin 2018 pour entrer en production en début 2019. Concernant les extensions, la production de la cimenterie d’Aïn Kebira, dont les travaux de la nouvelle ligne de production sont achevés, triplera pour passer d’un (1) MT actuellement à 3 MT d’ici début 2017, tandis que celle de Zahana (Mascara) sera également dotée d’une nouvelle ligne de production de 1,5 MT, actuellement en cours de d’installation, et qui devrait être réceptionnée fin 2018. Celle de Chlef devra doubler en passant de 2 à 4 MT annuellement, précise le premier responsable. Ainsi, les capacités de production de groupe devraient atteindre les 20 Mt d’ici à 2019 contre 12 Mt actuellement. La combinaison de ces capacités de production avec celles du secteur privé devrait permettre d’atteindre 25 Mt de ciment en 2017 pour une demande nationale de 24,5 Mt. Actuellement, l’Algérie dispose de 14 cimenteries publiques et privées d’une capacité de production globale de près de 19,5 MT/an alors que la demande est de 24,5 MT annuellement, soit un déficit de 5 MT qui est comblé par les importations. Mais l’autre défi à relever est celui de la diversification de l’offre, selon M. Guessoum qui fait savoir que le groupe a entrepris une étude du marché pour identifier minutieusement tous les types de ciment demandés pour les produire localement, sachant que la plupart des cimenteries du pays fabriquent actuellement un seul type de ciment appelé “ciment 42,5” alors qu’il existe 27 types de #ciment à travers le monde. Interrogé sur les prix de vente du ciment, le même responsable relève que ceux appliqués par #GICA sont maintenus au même niveau, et ce, même si sur le marché, certains opérateurs privés ont augmenté les leurs de 20%. “GICA est un opérateur public. Il doit être le régulateur de marché, donc les prix sont maintenus. Et nous veillons à baisser les charges pour une production à moindre coût afin de ne pas pénaliser le consommateur”, assure-t-il. Source m.huffpost.com
ArcelorMittal quitte El Hadjar, Un nouveau DG algérien à la tête du complexe
Au lendemain de l’annonce officielle par le Conseil des participations de l’Etat (CPE) de la reprise de la totalité des actions d’ArcelorMittal Algérie (AMA), ArcelorMittal Tébessa (AMT) et ArcelorMittal Pipes & Tubes Algérie (AMPTA), les assemblées générales extraordinaires se sont multipliées pour appliquer toutes les résolutions du CPE portant référence 04/149 du 25 juillet 2016. Première sentence : les cadres d’ArcelorMittal Holding AG quittent l’#Algérie. Ainsi, un nouveau directeur général, en la personne de Laskri El Hadi, a remplacé Kulkari Mukund à la tête de Sider El Hadjar, la nouvelle entité sociale du complexe sidérurgique. La cérémonie d’installation du nouveau directeur général s’est déroulée en présence du président du conseil d’administration et du secrétaire général du partenaire social de l’entreprise. Dans une de ses révélations à El Watan, Smaïl Kouadria, ex-secrétaire général du syndicat d’ArcelorMittal Algérie (AMA) et député PT, a critiqué les pouvoirs publics quant au départ, sans compte rendu, du géant mondial de la sidérurgie après une présence de 15 ans dans le pays. Selon lui, «bien que l’Algérie soit prémunie dans l’accord d’octobre 2013 préparé en mai 2013 par des experts sous la conduite de l’ex-ministre de l’Industrie Cherif Rahmani, prévoyant qu’ArcelorMittal s’engage à rester dans le capital de sa filiale algérienne pour une durée minimum de 7 ans, les pouvoirs publics n’ont rien fait en conséquence. Il était prévu qu’en cas de désengagement, la cession des actifs (49%) se ferait sur la base d’un prix prédéfini dans l’accord. Ce prix est conditionné à la réalisation de bénéfices durant les trois années qui précèdent la sortie. Or, AMA n’a pas résisté à cette longue période, encore moins réalisé des bénéfices depuis. Elle a eu le feu vert de partir sans débourser un sou.» Avocat d’affaires et expert en arbitrage économique, Nasreddine Lezzar s’interroge : «Pourquoi l’Etat algérien a-t-il préféré accepter un divorce à l’amiable, ce qu’il aurait pu obtenir gratuitement avec des dédommagements en sus, en faisant jouer les mécanismes juridiques prévus en cas de non-respect des engagements contractuels ? On nous chante, telle une sérénade, que la cession des actions est gratuite. Nous devrions même nous incliner de gratitude devant ce capitaliste qui nous cède gracieusement ses actions dans une société qu’il a mise aux abois et vis-à-vis de laquelle il n’a tenu aucun engagement, notamment ceux prévus dans le business plan. Mais enfin, à y voir de plus près, céder ses actions dont la valeur est laminée par la déconfiture du groupe au plan international et se retrouver dans une société recapitalisée à travers un contrat d’assistance technique (2015-2016) est plutôt une bonne affaire pour ArcelorMittal. Que pouvait espérer de plus Lakshmi Mittal ? Un retrait embarrassant qu’il présente comme une œuvre de mécène.» Du côté des mines de Tébessa, l’ex-AMT est devenu Mines de fer de l’Est (MFE) dont le nouveau directeur est de la boîte. Il s’agit de M. Messaadia, l’ex-directeur technique d’AMT. Première mission : établir un plan de redressement et de développement dans un délai record pour approvisionner en minerai de fer le haut fourneau, sachant que le ministre de l’Industrie et des mines a annoncé son redémarrage pour le mois d’octobre prochain. Dans sa 9e résolution, le CPE a chargé, le 25 juillet 2016, le ministère de l’Industrie et des Mines de procéder à la répartition des 49% des actions reprises dans la société AMT entre le groupe Manal et groupe Imétal. Mais le transfert de ces actifs pose problème tant que la réorganisation de ce dernier n’a pas été juridiquement concrétisée, depuis sa création en février 2015 à ce jour. Enfin, #ArcelorMittal Pipes & Tubes Algérie a été rebaptisée Sider TSS. Pour le reste, rien de changé, du moins pour l’instant tant que le directeur, M. Benamor, est un cadre algérien. Source : elwatan
11 Aoû 2016 à 10:39
Sortie du 1er camion Hyundai monté à l'usine Global Motors Industries de Batna
BATNA - Le premier camion de l'usine Global Motors Industries de montage des camions et autocars de la marque #Hyundai est sorti mardi à Batna en présence du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam #Bouchouareb, de l'ambassadeur de la Corée du Sud en Algérie, Park Sang-jin, et du wali, Mohamed Salamani.
08 Juin 2016 à 21:05

Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine