Dossier Patrimoine culturel | actu-algerie.com: Information et Actualité





dossier Patrimoine culturel




LORSQUE LA GRANDE FAMILLE SE RÉUNIT AUTOUR D’UN COPIEUX REPAS

Société - Patrimoine culturel - 11 Dec 2016 à 20:58

Le Mawlid Ennabaoui ou « Mouloud » en dialecte algérien, commémoré demain 12 décembre, est l’anniversaire de la naissance du Prophète (Que le salut soit sur Lui). En ce grand jour, toutes les régions de notre belle Algérie font la fête dans la joie et la gaîté, en prenant soin de réunir la grande famille, en général chez les grands-parents. Et c’est là où un grand diner, appelé « aâchat el mouloud », est préparé par la grand-mère. Le mets est préparé selon les traditions et spécialités culinaires de chaque région. Comme le veut la tradition , l’ambiance de cette fête est vécue selon les mœurs de chaque région. Contrairement aux plus jeunes, qui prennent le côté « explosif » du mawlid en s’amusant jusqu’à une heure tardive de la nuit en faisant exploser des fusées, des feux d’artifices et des pétards, les adultes fêtent le #Mawlid à la maison. Autour d’un copieux repas. Zahia, mère de famille résidant à Alger depuis 50 ans, nous raconte comment était fêtée ‘’El Mawlid Ennabaoui’’ dans sa région natale, Constantine. « Pour ce grand jour, ma maman se levait très tôt pour préparer le plat dédié à la fête. Elle nous faisait une succulente ‘’chakhchoukha omerzéïme’’, à base de miettes de galette, à la viande et au poulet. Le mets est arrosé à la sauce rouge, épaisse, et accompagnée de petit-lait crémeux à souhait », relate cette hadja de 70 ans. Avec une note de nostalgie, hadja Zahia continue de nous bercer : « Après ce copieux repas, on promenait dans toute la maison un ‘’kanoun’’ rempli de braises ardentes sur lesquelles on jetait de pleines poignées d’encens qui, tout en grésillant, répandait un parfum envoûtant. Pendant ce temps, les petits-enfants gambadaient dans le patio, heureux de fêter le Mawlid avec les adultes qui fredonnaient le célèbre hymne « Mouloud ya mouloud, mouloud ya n’bi !!…. « . Hmmmm, c’est succulent ! Et pour finir son témoignage, la septuagénaire conclut avec le sourire en coin, comme pour nous dire que cette époque est révolue à jamais. « Pendant la nuit, dans chaque pièce on allumait une petite bougie, colorée et fine, dont la flamme vacillante éclairait, nos chambres ». Quant à khalti Zoulikha, native de La Casbah d’Alger il y a 65 ans, la fête du Mawlid Ennabaoui était beaucoup plus une « affaire d’enfants ». « Après le repas, en général une rechta au poulet, on réunissait tous les mômes de la « douira » pour leur enduire de henné les mains », se rappelle notre interlocutrice, rencontrée au marché de Bab El Oued où elle faisait ses emplettes pour la fête. Pour Leila, habitant à Oued Roumane près de Draria, le Mawlid Ennabaoui Echarif est un véritable retour aux sources. Cette quadragénaire, ex-enseignante de lycée et mère de 3 enfants, témoigne : « Pendant les fêtes, notamment ‘’El Mouloud’’, je me dirige tout de go à la cuisine ! En général, je prépare pour le premier jour l’incontournable ‘’rechta’’, un plat traditionnel algérois par excellence et qui est savouré par tous. En revanche, pour le deuxième jour, je choisis la ‘’chakhchoukha bessakria’’ , ou feuilles de msemen en sauce rouge avec des légumes. Hmmmm c’est succulent ! ». La jeune maman nous confie en outre qu’elle vient juste de déménager dans sa nouvelle maison, et pour cet heureux événement elle fera, dit-elle, « un grand dîner pour toute la famille ». Et d’insister que « sa famille ne tolérera aucun pétard à la maison ! ». Source www.jeune-independant.net
Il était une fois l’aqueduc de Bab El-Oued : retour sur un tableau de Fromentin
Ce que nous voyons dans ce tableau n’est pas un pont mais un aqueduc dans le tronçon qui traverse Bab el-Oued vers les quartiers de Bab Ejdid et la Rampe Valée pour alimenter ce «fahç » (banlieue) d’Alger, la Medina Al-Mahroussa Billah (la ville protégée par Dieu) en eau potable. L’eau provenait de Bir Treria/Fontaine fraiche situe près du quartier dit al-Abiar (les puits - El Biar) sur les hauteurs d’Alger et limitrophe d’un site militaire crucial pour la défense de la ville à l’époque ottomane. Il s’agit du Bordj Moulay El-Hassan ou Fort l’Empereur qui était appelé également Bordj Boulila. L’empereur dont il est question n’est d’autre, selon plusieurs sources historiques, que Charles Quint. Après avoir obtenu un succès dans son expédition contre Tunis en 1835 Charles Quint avait décidé de s’en prendre à Alger et avait réuni, en 1541 une flotte de 516 navires transportant un corps expéditionnaires de 23 500 hommes. On connait les récits du légendaire Sidi Ouali Dada qui avait mobilisé la population d’Al-Djazaïr pour éviter la capitulation. Sidi Ouali Dada, selon cette légende, avait frappé un coup de bâton dans la mer en récitant des imprécations religieuses ce qui déclencha une tempête fatale pour la flotte de Charles Quint. L’expédition destinée à prendre le contrôle de la méditerranée occidentale va tourner à la catastrophe. C’est cet évènement qui consacre définitivement la réputation d’Alger la “Bien Gardée par Dieu” (Al-Djazaïr al-mahroussa ou al-manṣura) Le tableau où l’on voit l’aqueduc est l’œuvre du peintre orientaliste français Eugène Fromentin, l’amoureux du quartier Sidi Mhammed Echcherif de la Casbah d’Alger. C’est un document rare sur ce qu’était l’aqueduc de Bab El-Oued et de manière générale sur le réseau d’alimentation en eau potable d’Alger et de ses proches banlieues. Le Morisque Tagarino M’âallam Moussa Aththighri Al-Andalouci fut un des plus importants rénovateurs et constructeurs du réseau hydraulique de la ville d’Alger durant la première moitié du 17ème siècle. Il venait de s’établir dans la ville de Sidi Abderrahmane comme beaucoup de Morisques expulses par la couronne espagnole entre 1609 et 1614. Source HUFFPOSTE ALGÉRIE
18 Mai 2016 à 08:11

Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine