Rubrique Santé | actu-algerie.com: Information et Actualité





Santé




Pourquoi manger de l'ail chaque matin à Jeun

Santé - Le saviez-vous ? - 20 Avril à 22:12

Pourquoi #manger de l'#ail chaque matin à Jeun Voici ses bienfaits surprenants. Les #bienfaits surprenants de ce condiment sont. ..
Ce qui arrive quand vous mangez du gingembre chaque jour pendant 1 mois
Cet épice très utilisé en cuisine asiatique, le #gingembre est une épice au goût relevé donnant une saveur très spéciale à de nombreux plats, a également des vertus bénéfiques pour la #santé incontestables qui ne sont forcément connues par un large publique....
20 Avril à 22:04
URGENT: La pomme que nous consommons contient de la morpholine (vidéo)
Les pommes importées que nous consommons est toute couverte d'un produit de conditionnement invisible.  C'est de la "#morpholine", une substance qui s'avère néfaste et dangereuse pour la santé. Pour la découvrir, il suffit de verser de l'eau chaude sur la #pomme et le tour de magie est accompli. On constate alors un la présence d'un liquide huileux, incolore, avec une odeur caractéristique d'amine.Ce produit totalement miscible à l'eau, est utilité dans les préparations de produits phytosanitaires, mais également dans l'industrie de fabrication du caoutchouc. 
19 Avril à 09:26
3 aliments néfastes pour la prostate (vidéo)
Voici 3 #aliments qui agissent d'une manière directe et surtout néfaste sur la #prostate.. 
11 Avril à 23:05
Ce qui arrive à votre corps lorsque vous buvez du café tous les jours
Le #café fait partie des boissons dont certains amateurs ne peuvent se passer. Impossible pour eux d'ovrir les yeux et de commencer la journée sans leurs élixir du matin. Ainsi les adeptes de cet énergisant matinal savent à quel point boire du café est une expérience ...
09 Avril à 23:33
ALLERGIE au POLLEN : Remèdes Naturels (Rhume des Foins)
C'est le printemps !  Vous souffrez d'#allergie  au #pollen. Comment le combattre naturellement ?  Voici 3 remèdes naturelles qui vous aiderons... 
02 Avril à 09:31
6 Positions qui t'aideront à t'endormir instantanément (vidéo)
Vous allez découvrir les meilleures #positions, inspirées du yoga, qui vous aiderons à avoir un bon #sommeil après une journée épuisante.
01 Avril à 22:37
Un patch pour mesurer la glycémie pour les diabétiques sans piqûres
Des patchs électroniques qui se mettent autour du poignet permettant de mesurer automatiquement le taux de glucose dans le sang toutes les 10 minutes viennent d’être inventés par des chercheurs britanniques .Cette nouvelle technique  sera d'une grande utilité pour les personne diabétiques, qui n’auront plus besoin de se piquer les doigts pour vérifier leur glycémie.Les scientifiques de l’université de Bath ont assuré que ce patch a été testé avec succès sur beaucoup de patients. Cependant, il est toujours en phase d’amélioration, vue qu’il ne peut tenir plus 6 heures, l’adjectif étant de le développer afin qu’il puisse tenir toute une journée.Espérons que toutes ces avancées dans ce domaine amélioreront un peu mieux la vie des diabétiques, en attendant un remède final la maladie du #diabète.
Que se Passerait-il si tu ne Mangeais Rien Pendant 7 Jours (vidéo)
Cette vidéo montre comment réagit le corps qu'on prive de nourriture pendant une semaine.
02 Mar à 23:27
Les symptômes d'un arrêt cardiaque (vidéo)
Ces #symptômes d'une #crise #cardiaque que seules les femmes ressentent.
02 Mar à 15:35




Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Sommeil : les 2 positions qu'il vaut mieux éviter

Santé - Sommeil - 29 Mai 2016 à 14:32

Un chercheur américain a comparé les problèmes de santé de plusieurs volontaires avec leur position préférée pour dormir, il révèle celles qu'il faut éviter et celle qu'il vaut mieux préférer. Sur le dos, sur le ventre ou même sur le côté... Ce n'est pas juste une question de mieux dormir, la/les positions que vous préférez pour dormir en disent long sur vos problèmes de santé et votre personnalité. C'est du moins ce que pense Chris Idzikowski, professeur de la Sleep Assessment Advisory Service aux Etat-Unis. Au cours d'un sondage mené auprès de 1000 volontaires, il leur a demandé quelle était leur position préféré la nuit, leur problème de santé puis tous ont passé un test de personnalité. Les résultats sont relayés par le magazine américain masculin Men's health magazine :

Attention à ce geste dangereux: Voici pourquoi il ne faut jamais tirer le bras de votre enfant

Santé - Enfant - 14 Juin 2016 à 12:35

Parfois les parents font des choses à bon escient mais certains gestes peuvent mettre la santé des enfants en péril, c’est le cas ici. Tirez le bras du bébé, le poignet ou le coude peut causer une fracture ou une subluxation.cet incident est très fréquent avant l’âge de 6 ans que les os d’avant-bras ne sont pas encore ossifiés; Donc, lorsque vous tirez le bras d’un petit #enfant brutalement, ou lorsqu’on tire par le poignet, cela peut provoquer une fracture du poignet ou une #subluxation (pronation) du coude. L’enfant ne peut pas bouger son bras, ce qui est très douloureux. Dans ce cas-là vous devez consulte immédiatement votre médecin ou allez aux urgences pédiatriques. Pour éviter cet accident: – Ne tirez pas votre enfant par la main ou le bras. – Lorsque vous voulez franchir un obstacle (trottoir ou flaque d’eau) le prendre sous les bras et non pas les poignets. – Si votre enfant vous échappe en traversant la rue, maintenez-Le par l’épaule ou le bras, et non pas par la main ou du poignet. source : santesos

Quel lait choisir pour bébé ?

Santé - Bébé - 10 Mai 2016 à 13:44

Au rayon des laits infantiles, les jeunes parents ont souvent du mal à s'y retrouver. Le point avec un spécialiste sur les principaux critères de choix. À quoi faut-il faire attention sur l'étiquette? La réglementation sur la composition des laits infantiles étant très précise, il n'y a pas de grandes différences entre eux. Mais trois points sont à surveiller, estime le Dr Alain Bocquet, pédiatre. La présence de DHA. C'est un acide gras essentiel de la famille des oméga-3 , important pour le développement cérébral et sensoriel. On le trouve dans le lait maternel, mais pas dans tous les laits infantiles. On privilégie donc ceux qui en contiennent. La teneur en protéines. En moyenne, elle est de 1,4 g/100 ml dans les laits 1er âge. On préfère ceux qui se situent en dessous (environ 1,2 g), car les besoins sont limités. D'autant qu'un excès de protéines n'est pas bon pour les reins et augmente le risque d' obésité plus tard. La concentration en sel. Sa valeur moyenne est de 21 mg/100 ml dans les laits 1er âge. On privilégie ceux qui en apportent moins. Là aussi, les besoins sont faibles et un excès fatigue les reins. Bio et sans huile de palme, c'est mieux? Le bio, c'est bon pour l'environnement. Mais côté qualité, ça ne change par grand-chose... La réglementation est en effet très stricte : « Les teneurs maximales autorisées en nitrates et en pesticides sont très faibles. Aucun conservateur, colorant et arôme artificiel n'est admis. Quant aux additifs, seule une cinquantaine est autorisée, essentiellement des antioxydants, sur quatre cents », indique le Dr Bocquet. La mention « sans huile de palme » n'est pas un critère de choix. « L'huile de palme est riche en acide palmitique, qui représente le quart des acides gras du lait maternel, explique le pédiatre. Les fabricants peuvent utiliser de l'huile de palme ou la graisse du lait, mais au final les teneurs en acide palmitique sont les mêmes». En revanche, lorsque l'enfant grandit, il ne faut pas lui proposer trop de produits industriels contenant de l'acide palmitique, car un excès est néfaste pour la santé cardiovasculaire . Quelles différences entre les laits 1er et 2e âge? La principale est la teneur en fer : le lait 2e âge en contient davantage, car les besoins augmentent à partir de 5-6 mois. « Le lait 1er âge est adapté au nourrisson qui ne boit que du lait, tandis que le lait 2e âge accompagne la diversification alimentaire », explique notre expert. C'est pourquoi il n'y a pas de date précise pour le passage de l'un à l'autre : en pratique, tout dépend du moment où l'on commence à donner des purées à bébé, soit généralement entre 4 et 6 mois. Quand passer au lait de vache? Pas avant 3 ans. Vers 1 ou 2 ans,quand l'enfant mange à table avec tout le monde, on se demande s'il faut continuer à lui acheter son lait infantile (lait de croissance). « La réponse est oui, jusqu'à 3 ans au moins! souligne le pédiatre. Le lait de vache est adapté au veau, qui grossit vite et développe du muscle, mais garde un petit cerveau. » Le lait de croissance, lui, convient aux petits. Il apporte 20 à 30 fois plus de fer, important pour le développement psychomoteur et la lutte contre les infections. On y trouve plus de « bons » lipides, notamment des oméga-3, dont le lait de vache est dépourvu, et de vitamines A, D et E. Mais 2 à 3 fois moins de protéines, l'enfant ayant des besoins limités, et moins de minéraux qui, en excès, peuvent fatiguer les reins. Bébé ne digère pas le lait : allergie ou simple intolérance? Votre bébé ne digère pas le lait ? Il est peut-être intolérant au lactose, c'est-à-dire incapable de digérer le sucre du lait ou carrément allergique aux protéines du lait de vache, ce qui est une réaction exagérée de son système immunitaire. L'allergie aux protéines de lait C'est la troisième allergie pédiatrique après l'oeuf et l'arachide. Comme toute allergie, il s'agit d'une réaction inadaptée du système immunitaire de votre enfant face à des protéines (dans ce cas, les protéines de son lait 1er âge) qu'il considère comme "dangereuses". Cette allergie peut entraîner trois types de symptômes : cutanés (votre bébé souffre d'eczéma, d'urticaire, de rougeur...), digestifs (il régurgite, vomit, souffre de coliques, est constipé...) ou respiratoires (il a des otites à répétition, multiplie les rhinos...). Lorsque ces symptômes apparaissent systématiquement dans l'heure qui suit la prise du biberon, le diagnostic est relativement simple et le plus souvent confirmé par un dosage sanguin et un "prick-test" : le médecin dépose une goutte de lait sur la peau de votre bébé et regarde si une rougeur ou un gonflement apparaît, signe que le test est positif. En revanche, le diagnostic est plus difficile lorsque les symptômes apparaissent deux à trois jours plus tard et l'allergie peut facilement passer inaperçue car ces symptômes peuvent se retrouver dans de nombteuses maladies. Supprimer le lait ? Lorsque le diagnostic est établi, il faut supprimer totalement le lait de vache de l'alimentation de votre enfant et préparer ses biberons avec un hydrolysat poussé de protéines : une formule lactée dans laquelle les protéines de lait ont été fragmentées au maximum pour pouvoir être supportées. La diversification alimentaire se fait ensuite progressivement à partir de 6 mois,et les médecins attendent au moins l'âge d'un an pour tenter de réintroduire le lait de vache. C'est le lactose qu'il ne supporte pas Cette intolérance plus ou moins forte survient chez les bébés dont l’appareil digestif ne produit pas assez de l'enzyme (le lactase) permettant à à l'intestin de digérer le sucre du lait (le lactose). En cas d'intolérance, le lactose passe dans l'intestin sans avoir été digéré, provoquant des douleurs gastro-intestinales, un reflux, des crampes d’estomac ou des diarrhées aigrelettes et irritantes pour les fesses de bébé. S'il suspecte une intolérance au lactose, le médecin prescrit une formule lactée sans lactose mais les yaourts, petits-suisses et fromages blancs, qui contiennent très peu de lactose, peuvent rester à son menu quotidien, en petites quantités et à condition qu'ils ne provoquent pas de désordres gastro-intestinaux. source : topsante

6 astuces pour ne plus avoir le ventre gonflé

Santé - Manger bouger - 13 Juin 2016 à 13:32

Mauvaise digestion, stress... Plusieurs raisons peuvent être responsables d'un gonflement du ventre. Heureusement, il existe des solutions pour réduire cette sensation très inconfortable et retrouver sa légèreté. 1. Évitez certains aliments Les #aliments à éviter si l’on est sujet au ventre gonflé sont ceux « à goût fort » ou « donnant des gaz », tous les aliments riches en lipides, en #fibres irritantes, les sucres et particulièrement le fructose", énumère la nutritionniste. Ils peuvent irriter la muqueuse intestinale, en favorisant les flatulences, les brûlures d’estomac ou en retardant la vidange gastrique. Evitez : le lait entier, les fromages forts (bleu, roquefort, chèvre affiné, munster, livarot…), viandes et poissons fumés, faisandés, marinés, la charcuterie #grasse, les œufs durs ou cuits avec de la matière grasse, les viennoiseries, les pâtisseries au beurre, les pains aux céréales complètes, au #seigle, les légumes secs (flageolets…), poivrons, choux, épinards en branche, les légumes crudités, ail et oignon, les épices fortes, les fruits crus ou acides, les fruits secs et oléagineux, les sauces grasses ou les fritures. Privilégiez : les produits laitiers demi-écrémés ou écrémés, les viandes maigres (poulet, dinde), les poissons blancs, les œufs mollets, les céréales type boulghour, quinoa, épeautre…, les légumes pauvres en fibres irritantes (carotte, courgette épépinée, betterave, haricot vert, asperge,…), les fruits cuits ou très mûrs sans peau, ni pépins, les épices telles que le cumin, la coriandre, la cannelle ou le romarin. Veillez également à ne pas trop consommer de #sorbitol, présent dans les pruneaux et utilisé comme édulcorant dans les chewing-gum par exemple. "A fortes doses, c’est un puissant laxatif responsable de ballonnements", précise la nutritionniste. 2. Prenez le temps de manger à heures régulières Plus envie d’avoir cette sensation de gonflement après le repas ? Rien de plus simple ! Commencez par adopter quelques bonnes habitudes à table : - Prenez vos repas aux mêmes heures jour après jour. - Faites bien attention à mastiquer soigneusement. "Le fait de prendre le temps de mâcher (au moins 20 minutes) favorise une bonne digestion", précise Alexandra Retion, nutritionniste. - Pour ne pas comprimer votre estomac et apprécier au mieux votre repas, veillez également à vous installer confortablement et à vous tenir droit. 3. Buvez plutôt en dehors des repas On ne le répètera jamais assez, il est important de boire régulièrement dans la journée, entre 1,5 et 2 litres d’eau chaque jour. "Il faut privilégier de boire plutôt entre les repas que pendant", ajoute Alexandra Retion. 4. Faites une petite marche après le repas Si pour vous, le sport se résume à un bon match affalé sur le canapé, il y a des chances que vous ressentiez fréquemment des ballonnements. Peu musclée, votre paroi abdominale ne peut soutenir correctement le travail des intestins. "Pratiquer une activité régulière permet de diminuer les troubles de la digestion", explique la nutritionniste. En favorisant la station debout, l’activité physique améliore le transit intestinal des gaz. Alors bougez-vous. Courez, allez à la piscine, faites du vélo… Et n’hésitez pas à faire une petite marche digestive après un repas copieux ! 5. Faites vérifier vos intolérances alimentaires Vous surveillez votre alimentation, vous buvez suffisamment, votre hygiène de vie est irréprochable, pourtant, pas moyen de se débarrasser de cette sensation de ventre gonflé après les repas. Avez-vous pensé à faire des tests afin de déterminer si vous n’êtes pas intolérant à certaines catégories d’aliments ? En effet, une intolérance au lactose ou au gluten par exemple peut provoquer des lourdeurs digestives. "Dans ce cas, il faut consulter un médecin" conseille Alexandra Retion. De la même façon, ces symptômes peuvent être le signe du syndrome de l’#intestin irritable. "Si les troubles persistent, il vaut mieux en parler à son médecin (généraliste, nutritionniste, gastro-entérologue) qui prescrira un régime d’épargne intestinale pendant quelques jours, afin de mettre les intestins au repos" explique la nutritionniste. 6. Yoga, méditation... Evacuez le stress "L’anxiété ou une sensibilité plus marquée au stress peut être une cause de ballonnements", confie la nutritionniste. En effet, des millions de neurones se trouvent dans notre #ventre. Nos émotions agissent sur notre système digestif. Afin de ne pas reporter votre stress sur vos intestins, extériorisez-le le plus souvent possible. La pratique de yoga, la méditation ou encore des massages peuvent aussi vous aider. Enfin, prenez vos repas au calme et profitez de ce moment pour vous relaxer. Et si votre côlon était plus long que la moyenne ? Nous ne présentons pas tous un côlon de la même longueur. Pour certains, il est un peu plus long que la normale. Dans ce cas, la sensation de ventre gonflé peut être plus fréquente que chez les autres. "Une personne présentant un côlon plus long aura une accumulation de matières fécales plus longtemps dans l’intestin et sera plus susceptible d’avoir des ballonnements", explique Alexandra Retion. Evitez alors au maximum les aliments augmentant le transit intestinal et buvez régulièrement afin d’éliminer au mieux. source : medisite

Ramadan : comment rester en forme pendant le jeûne

Santé - Ramadan - 06 Juin 2016 à 11:23

Peut-on jeûner si on est migraineux ? Ou si on souffre d’hypotension ? Les réponses aux questions santé que l’on peut se poser en période de ramadan. Est-ce qu’une personne qui souffre d’hypotension ou d’hypertension peut faire le jeûne du Ramadan ? Une personne qui souffre d’hypertension mais dont la tension est bien régulée par son traitement peut faire le jeûne. Mais il faudra peut-être qu’elle en parle à son médecin pour que celui-ci adapte le traitement et les horaires de prise. Une personne qui souffre d’hypotension mais qui est en bonne santé doit surtout s’assurer qu’elle boit assez d’eau et qu’elle mange suffisamment salé lorsqu’elle romp le jeûne. Est-ce qu’on peut faire le Ramadan en étant diabétique ? Les personnes qui souffrent de diabète mais qui sont en bonne forme grâce, notamment, à leur hygiène de vie et à leur traitement, peuvent faire le Ramadan. Mais il est conseillé d’en parler au médecin afin que ce dernier anticipe les éventuelles crises d’hypoglycémie et ajuste le traitement médical en fonction de cette longue période de jeûne. Côté repas, le matin il faut privilégier la consommation de sucres lents comme le blé ou la semoule qui vont stabiliser la glycémie. Et le soir commencer par manger des sucres rapides qui vont rapidement augmenter la glycémie (des fruits par exemple) avant de passer à table. A noter que les diabétiques qui ont besoin de doses régulières d’insuline pour contrôler leur glycémie ne doivent pas jeûner. Est-ce qu’une personne migraineuse pour jeûner sans problème ? Les personnes qui souffrent de violentes migraines incontrôlées ne devraient pas faire le jeûne car cela risque de déclencher des crises. La priorité est de trouver le bon traitement qui contrôlera les migraines avant de songer à faire le ramadan. A partir de quel âge les enfants peuvent faire le jeûne ? Le jeûne n’est pas conseillé aux enfants de moins de 7 ou 8 ans. Au-delà, il faut faire comprendre aux enfants ce que cela implique et commencer par les faire jeûner pendant plusieurs heures et non une journée complète. A partir de l’adolescence, les enfants peuvent faire le Ramadan au côté de leurs parents. Source : topsante

Versez de l’Eau Chaude sur vos Pommes et Regardez si cette Cire Cancérigène Apparaît

Santé - Cancer - 21 Juin 2016 à 12:30

Les fruits sont les sucreries des groupes alimentaires. Ils ont une variété de saveurs sucrées et naturelles et, contrairement aux sucreries artificielles, ils nous procurent également une abondance de vitamines et de nutriments bénéfiques pour notre santé. Malheureusement, la plupart des fruits que nous aimons sont recouverts de cire qui est fabriquée à partir du même ingrédient dont l’huile de moteur provient et qui peut avoir de graves impacts sur votre santé. Je vais faire une expérience qui le prouve. Comme vous le voyez, c’est une très jolie pomme brillante. Vous verrez à quel point elle est toxique car elle est pleine de cire et après l’expérience, elle ressemblera à ça. Tout le monde doit arrêter de manger ces pommes car cela cause le cancer et d’autres maladies. Comme vous le voyez, je vais verser de l’eau bouillante sur cette pomme du supermarché. Vous voyez comment la pomme change de couleur. Revêtements de cire sur les fruits La plupart des producteurs de fruits recouvrent leurs fruits d’une couche de cire pour aider à les conserver. Pour ce faire, ils enlèvent d’abord par lavage la cire naturelle qui couvre le fruit à l’origine. Puis, ils enrobent les fruits comme les pommes et les oranges d’une cire à base de pétrole. Bien que ces fabricants affirment que la cire est nécessaire pour conserver les fruits et empêcher les moisissures et les bactéries de s’y accumuler, il est également connu que la cire est utilisée pour ajouter de la couleur et donner aux fruits un aspect plus favorable. Cela a conduit de nombreuses personnes à se poser la question de la nécessité d’utiliser de la cire. Elles se demandent en effet si la cire est utile pour conserver la fraîcheur des fruits ou juste pour nous inciter à en acheter davantage. Ingrédients de la cire Il y a eu beaucoup de controverse au sujet des ingrédients utilisés pour fabriquer cette cire. Du fait qu’elle n’est techniquement pas considérée comme un ingrédient alimentaire, les fabricants ne sont pas tenus de divulguer exactement la composition de cette cire. Il a été confirmé que de nombreux types de ces cires contiennent des allergènes tels que le gluten, des produits laitiers et du soja. La plupart des revêtements classiques de cire contiennent des conservateurs et des fongicides. Parfois, ils peuvent également contenir des colorants artificiels et des teintes destinés à améliorer l’apparence de la cire. La plupart des colorants couramment utilisés dans les produits alimentaires ont été liés à un risque accru de développer le cancer. Comment éviter la cire nocive des fruits Bien que la plupart des revêtements classiques de cire contiennent des ingrédients qui sont connus pour nuire à la santé humaine, il existe des sociétés qui ont mis un point d’honneur à utiliser de la cire fabriquée seulement à partir d’ingrédients naturels. Voici certaines marques de revêtements de cire pour les fruits qui ne contiennent pas d’ingrédients toxiques: Tal-Prolong, Syncera et Semper Fresh. Les cires des fruits biologiques sont fabriquées à partir d’ingrédients naturels, y compris la cire d’abeille, la résine de bois et la cire de carnauba qui est fabriquée à partir des feuilles d’un palmier du nord-est du Brésil. En principe, ils ne contiennent pas de conservateurs artificiels ni d’ingrédients ou de fongicides à base de pétrole. Si vous êtes absolument déterminé à ne manger que des fruits non couverts de cire autre que la cire naturelle des fruits, achetez vos fruits au marché et seulement des fruits de saison, ce qui garantira qu’ils n’auront pas de conservateurs ajoutés. source :whatsupic