Rubrique Sport | actu-algerie.com: Information et Actualité





Sport




CRB 2-JSK 1 : Le CRB ne veut pas mourir

Sport - Football National - 15 Fév à 15:32

Accusant du retard pour entrer dans le match, les Belouizdadis, qui étaient dans l’obligation d’une victoire pour espérer quitter la zone rouge, ont été malmenés par les #Canaris lors du premier quart d’heure du match et ont même concédé un but très tôt.Cela ne les a pas découragés, au contraire, estimant qu’il leur fallait arracher les trois points, ils se sont repris après le premier quart d’heure et ont entamé une course pour atteindre les filets adverses. Après plusieurs tentatives, Nessakh, qui a crucifié son propre gardien de but, s’est racheté en remettant les pendules à l’heure et a donc égalisé pour le CRB juste avant la pause. Une égalisation qui est venue au bon moment, les camarades de Cedric ont rejoint les vestiaires avec un moral à la hausse. Poussés par leur public, mais aussi par les bonnes directives de leur coach Amrani, les Belouizdadis ont repris avec plus de témérité et de concentration en asphyxiant leur adversaire tout en veillant au grain derrière. Multipliant les tentatives et variant le jeu dont la latéralisation, qui a apporté ses fruits, ils ont réussi à inscrire un second but qui a libéré leurs fans. Cette victoire leur permet pour la première fois de quitter la zone rouge, puisque si le championnat devait s’arrêter ici, le CRB n’est plus relégable. Enfin, cette troisième victoire d’affilée confirme que le CRB ne veut vraiment pas mourir.  Stade du 20-Août-1955 ButsCRB : Nessakh (6’, csc), Djerrar (79’)JSK : Nessakh (45’+3) CRBCedric 3Boulekhoua 3Kedad 3Nessakh 3Bouchar 4Balegh 4Bechou 3Tariket 3Selmi 4(Attia 68’)Sayoud 5(Herida 89’)Djerrar 3Ent. : Amrani JSK Salhi 2Belaïli 2Chetti 2Souyad 3Saâdou 3Fiston 2(Benyoucef 52’)Benchaira 2(Iratni 88’)Belgherbi 2(Naït-Merabet 76’)Hamroune 2Benkhelifa 3Belkacemi 3Ent. : Dumas Temps ensoleillé, affluence nombreuse, pelouse impeccable, bonne organisation, arbitrage de MM. Boukhalfa, Serradj, Halem Averts :CRB : Djerrar (21’)JSK: Salhi (35’), Souyad (36’), Benkhelifa (56’), Naït-Merabet (88’)  Film du match 6’ Coup franc de Benkhelifa, Nessakh tente de dégager le ballon, il le met dans ses propres buts et ouvre le score pour la #JSK.15’ Bechou tire des 30m à côté.21’ Coup franc de Belaïli dans les  mains de Cedric.34’ Boulekhoua centre, Djerrar reprend de la tête au-dessus de la transversale.43’ Nessakh centre en profondeur pour Salhi dont la reprise est déviée avec brio en corner par le keeper Salhi.45’ Coup franc de Sayoud. Salhi intervient avant que la défense ne dégage en catastrophe.45+3 Bouchar passe en profondeur, Salhi rate l’interception et Nessakh, embusqué, prolonge le cuir dans les buts et égalise pour le CRB.60’ Centre de Boulekhoua, retourné de Selmi juste à côté.66’ Coup franc excentré de Sayoud, Salhi dégage des deux poings.79’ Corner sur le côté gauche botté par Balegh, Djerrar au second poteau reprend de la tête et donne l’avantage au CRB.
Coupe d'Algérie : MCO - NC Magra, ultime duel pour les quarts de finale
#ALGER - Le MC #Oran et le NC #Magra s'affronteront mardi au stade Ahmed-Zabana (17h00) pour décrocher le dernier billet qualificatif pour les quarts de finale de la Coupe d'Algérie de football.Les deux clubs traversent une conjoncture différente dans leurs championnats respectifs. Le #MCO reste sur un match nul concédé à domicile dans le derby de l'Ouest face à l'USM Bel-Abbès (2-2). Un résultat qui a précipité le départ de l'entraineur Omar Bellatoui, alors que le club ne compte que autre points d'avance sur le premier relégable l'#USMBA.En revanche, le #NCM a déjoué tous les pronostics pour sa première saison en Ligue 2, en s'emparant, à la surprise générale, de la tête du classement à l'issue de la 19e journée disputée le week-end dernier.L'équipe de Magra, dirigée par l'entraineur Amine Ghimouz, se rendra à Oran avec l'intention de piéger des Oranais, en proie au doute. Un match qui s'annonce, à priori équilibré et ouvert à tous les pronostics.Le vainqueur de cette confrontation, sera opposé en quarts de finale au CS Constantine, vainqueur en déplacement face au MB Rouissat (2-1).Sept formations, dont cinq évoluant en Ligue 1, ont déjà composté leur billet pour les quarts de finale qui se joueront en deux manches (aller : 19,20 février, retour : 26, 27 février). Mardi 29 janvier :Oran : MC Oran - NC Magra (17h00)             Déjà joués :CR Belouizdad - SA Mohammadia    3-0USM Annaba - CABB Arreridj           3-1JSM Béjaïa - CRM Bouguirat            4-1Paradou AC - USM El-Harrach          3-0ES Sétif - USM Alger                       3-1MB Rouissat - CS Constantine         1-2NA Husseïn-Dey - MC Alger            1-0.
28 Jan à 21:51
Ligue 1 : Medouar refuse de polémiquer avec le président de la JSK
Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Abdelkrim Medouar refuse de polémiquer avec le président de la JS Kabylie Chérif #Mellal.« Même si j’ai été touché dans mon honneur et ma dignité, ma position en tant que président de la LFP et mon souci de privilégier l’intérêt général et l’apaisement avant tout autre chose, m’empêchent de lui répondre. Je n’ai jamais répondu aux propos tenus par les responsables de ce club par respect à la JSK, à son histoire, et à ses nombreux titres. Ceux qui pensent que #Medouar a un problème avec la #JSK, ils se trompent, tout ce qui a été écrit et dit est de la pure une diffamation », a affirmé le premier responsable de la LFP à la presse, à l’issue de la rencontre ayant regroupé au centre technique national de Sidi Moussa les présidents des clubs professionnels, la Ligue, et la FAF.Vendredi 23 novembre, à l’issue du match en déplacement face au CABB Arreridj (défaite 1-0), le président de la JSK a tiré à boulets rouges sur le Medouar, le rendant responsable d’une campagne d’acharnement visant son club, et le qualifiant de « mafia ».« Medouar est l’ennemi de la JSK, il est illégal à la LFP. Nous sommes ciblés par cette mafia de ce monsieur, il n’est même pas un monsieur (Medouar, NDLR). On ne va pas se taire. La JSK est plus grande que lui. », a réagi Mellal.« Chaque président a le droit absolu de défendre les intérêts de son club, mais il y’a une manière de le faire. Les auteurs de ces propos doivent éviter de toucher aux personnes et à leur dignité. Le manque de respect ne doit pas exister. Si je n’ai pas répondu (à Mellal, NDLR), ce n’est nullement à cause d’une position de faiblesse de ma part, mais surtout par respect à la JSK, à son public, et à son histoire. Nous devons tous privilégier l’intérêt du football national au lieu de verser dans la polémique », a-t-il ajouté.« Nous devons nous comporter avec un sens de responsabilité. Celui qui a un souci avec la LFP n’a qu’à nous écrire par courrier, et c’est à nous de lui réponde dans les délais. Les déclarations fracassantes à travers les médias n’ont qu’un seul but : empirer davantage la situation, c’est ce que nous voulons éviter », a-t-il conclu.
08 Dec 2018 à 09:44
Ligue 1 : le président de la JSK lourdement sanctionné
Le verdict est tombé. Le président de la JS Kabylie Chérif Mellal a écopé d’une année de suspension dont six mois avec sursis de toute activité liée au football, a annoncé ce lundi soir la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel.« La Commission de discipline, réunie le lundi 19 novembre 2018, a infligé un an de suspension dont six mois avec sursis et 200.000 DA d’amende au président de la JS Kabylie #Chérif #Mellal, pour  violation de l’obligation de réserve, outrage et atteinte à la dignité et à l’honneur d’un membre de la ligue », a indiqué la LFP dans un communiqué, précisant que le patron de la #JSK ne s’est pas présenté à l’audience qui devait avoir lieu ce lundi.sanction fait suite aux déclarations fracassantes prononcées par Mellal suite aux modifications apportées par la LFP au calendrier de la compétition, notamment le décalage de 24 heures du match de son équipe en déplacement face à l’USM Alger (défaite, 1-0).Mellal n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur le président de la LFP Abdelkrim Medouar le qualifiant « d’incompétent » et d’ « incapable », tout en lui demandant de démissionner de son poste. Il a également chargé le directeur général de l’USMA Abdelhakim Serrar le qualifiant de « grand hypocrite et magouilleur ».
20 Nov 2018 à 14:02
LIGUE 1 (11E JOURNÉE) : MCO 0 - JSK 0 Les Kabyles toujours invaincus
Les Canaris reviennent avec un précieux point et restent sur leur dynamique positive.Portée par presque 4 000 Imazighen, la JS Kabylie a réussi à porter son invincibilté à onze rencontres, décrochant hier au stade Ahmed-Zabana un précieux point du nul à l'issue d'un choc engagé face à un MCO remobilisé. Dès la 4e minute de jeu, Uche allumera d'ailleurs hâtivement la première mèche de ce classique en enveloppant du gauche une balle cadrée sur laquelle Maâzouzi se couche sans souci. La réaction du Mouloudia ne se fera pas attendre plus de 120 secondes, puisque sur un bon service de Hammar à la 6e minute, Nadji contrôle le cuir de la poitrine mais, plus prompt, Salhi l'a finalement devancé.Bien en place, le MCO attendra un autre coup franc peu avant la demi-heure de jeu pour se montrer réellement menaçant. Bien enveloppée par Hammar, la balle a, ainsi, été reprise d'une tête à bout portant par Sebbah avant d'être détournée par Salhi à la faveur d'une superbe parade. En embuscade, Nadji, toujours aussi lent à la détente, trouvera, dans la foulée, le moyen de rater l'immanquable et de mettre le cuir dehors (28').Solide derrière sans être géniale devant, la #JS #Kabylie touchera, par la suite, du bois sur un corner direct de Benyoucef, repoussé par le montant droit du dernier rempart oranais (31'). Contraint de remplacer Gherbi, blessé et Kodjo, à cours de compétition, l'entraîneur du MCO, Omar Belatoui, lancera alors la paire Bedbouda-Frifer (60'), au moment où Franck Dumas choisit de faire entrer Rennaï à la place de Benyoucef (63') alors que le public kabyle présent s'égosillait à reclamer l'entrée de Mehdi Benaldjia, remplaçant au coup d'envoi et incorporé, finalement, qu'au dernier quart d'heure de la rencontre en lieu et place d'Uche, averti à sa sortie par l'arbitre Abid-Charef (75'). L'impact de ce remaniement de chaque côté ne sera que très peu visible sur la physionomie des débats, animés et engagés, mais sans réelles occasions de but.
20 Oct 2018 à 16:59
Ligue 1 – 10e journée : la JSK conforte sa position de leader, l’USMBA s’enfonce
La JSKabylie a conforté ce mardi sa position de leader en s’imposant difficilement à Tizi-Ouzou face au DRB Tadjenanet (3-2), alors que l’USM Bel-Abbès, mal en point, s’est fait accrocher à domicile face au MO Béjaia (2-2), à l’occasion de la 10e journée du #championnat de Ligue 1 Mobilis de football.Tenue en échec lors de la précédente journée à domicile face à l’Olympique Médéa (1-1), la #JSK s’est rachetée en battant le Difaâ grâce à Tafni, auteur d’un doublé (11e, 36e), et Hamroun (68e). Les deux réalisations du DRBT ont été l’œuvre d’Aribi (16e) et Hicham Mokhtar(88e). Il s’agit du deuxième revers de rang pour le DRBT après celui subi à la maison face au MOB (2-1).Seule équipe invaincue jusque-là, la JSK compte provisoirement six points d’avance sur ses poursuivants directs : l’USM Alger et le NA Hussein-Dey.Un peu plus tôt dans la journée, l’AS Ain M’lila, privée de son stade de Demane Debih, non homologué, continue de gaspiller des points à Batna, où elle reçoit ses adversaires, cette fois-ci face à la JS Saoura (0-0). Après un excellent début de saison, l’ASAM marque le pas, alors que son dernier succès remonte à la 2e journée face à l’ES Sétif (1-0). De son côté, la JSS confirme son réveil et ses deux dernières victoires, dont une en déplacement face au MOB (1-0).L’USM Bel-Abbès, détenteur de la Coupe d’Algérie, continue de manger son pain noir. Le club de la « Mekerra » a été tenu en échec à la maison face au MOB (2-2). Bellahouel a ouvert le score au quart d’heure de jeu (15e), avant que les Béjaouis ne remettent les pendules à l’heure en seconde période par l’entremise du  Malien Malick Touré (53e), ce dernier a récidivé pour donner l’avantage aux siens (68e), mais Bellahouel a ressurgi pour égaliser (78e). Un résultat nul loin, d’arranger les affaires de l’USMBA, plus que jamais menacée par le spectre de la relégationCette 10e se poursuivra mercredi avec un seul match au menu : le derby algérois entre le CR Belouizdad et l’USM Alger prévue au stade du 20-août 1955 (16h00). Bon dernier avec 3 points seulement, le Chabab est plus que jamais appelé à retrouver la voie de la victoire.Le match Paradou AC – CABB Arreridj a été reporté à une date ultérieure. La LFP a expliqué ce report  par « la présence de plus de trois joueurs du PAC en équipe nationale des moins des 21 ans (U-21). Cette sélection, est appelée à disputer des matches amicaux contre le Maroc les 12 et 15 octobre à Rabat », selon un communiqué publié sur son site officiel.Résultats partiels :Mardi 9 octobre :AS Aïn M’lila – JS Saoura           0-0USM Bel-Abbès – MO Béjaïa     2-2JS Kabylie – DRB Tadjenanet     3-2Mercredi 10 octobre :CR Belouizdad – USM Alger      (16h00)Jeudi 11 octobre :Olympique de Médéa – MC Oran (15h00)MC Alger – NA Hussein Dey       (17h45)ES Sétif – CS Constantine            (17h45) huis closN.B : Paradou AC – CA Bordj Bou Arreridj (reporté à une date ultérieure)Classement :                          Pts            J1. JS Kabylie                           22             102. USM Alger                          16             7-. NA Husseïn-Dey                  16             94. ES Sétif                                14             8-. JS Saoura                             14             106. CS Constantine                   13             8-.  MO Béjaia                          13             98. MC Oran                             11             9-. CABB Arreridj                    11              9-. AS Aïn M’lila                    11              1011. Paradou AC                       9               9-. O. Médéa                             9               8-. MC Alger                            9                814. DRB Tadjenanet               8               1015. USM Bel-Abbès                6              916. CR Belouizdad                  3              9
09 Oct 2018 à 22:38
JSK 1 - OM 1 : Dumas : «Ces échecs font partie de l’apprentissage»
La #JSK a concédé, hier, un semi-échec face à l’#Olympique #Médéa, un but partout. Soutenus par la galerie, les Canaris, qui ont dominé de long en large la partie, ne pouvaient faire mieux que de prendre un seul point devant une formation qui s’est déplacée à #Tizi #Ouzou avec l’unique intention de défendre et de jouer sur des contres. Une mission bien réussie du moment que les coéquipiers de Chiker ont réussi à repartir avec un bon point qui confirme leur bonne santé notamment en dehors de leurs bases. Lors de la conférence de presse animée à la fin de la partie, l’entraîneur Franck Dumas, sans langue de bois, a répondu aux questions des journalistes présents. Dans un premier temps, il a estimé que ce genre d’échec fait partie de l’apprentissage : «Nous avons joué un match difficile devant une bonne équipe. Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes, sans parvenir à faire la différence. Nous avons égalisé grâce à Belaïli. Ces échecs dont partie de l’apprentissage. Il ne faut pas s’inquiéter.»«On a encaissé après avoir perdu un ballon»Evoquant le but de l’OM, l’entraîneur souligne qu’il a été inscrit suite à une erreur du milieu de terrain : «Nous avons perdu un ballon qu’on n’aurait pas dû perdre, ce qui a permis à l’OM, sur un contre, d’ouvrir le score. Oui, nous nous sommes mis dans des situations difficiles, heureusement que Salhi était là.»«On a manqué de justesse»Par ailleurs, le premier responsable du staff technique de la JSK a déclaré que son équipe a manqué aussi de justesse : «Les joueurs et les supporters sont déçus, moi, je le suis un peu moins. C’était compliqué, on a manqué de justesse dans la dernière passe, de la volonté de faire mal devant le but. En seconde période, plus de mobilité, on prend un but, on perd un ballon, on s’est mis en difficulté. On n’a pas eu cette réussite ce soir.»«Nous avons joué l’attaque, l’OM les contre-attaques»Pour ce qui est de la manière avec laquelle la JSK a joué hier, l’entraîneur s’explique : «Nous avons pris la décision de jouer l’offensive. Et ce qui est logique, notre adversaire en a profité pour contrer. D’ailleurs, c’est ce qui leur a permis d’ouvrir le score en début de seconde. Nous avons eu un jeu brouillon.»«Nous avons affronté une très solide équipe»Appelé à parler du rendement de l’OM, Franck Dumas, sans hésiter, a déclaré que cette équipe s’est très bien débrouillée. Il a même dit : «Je n’avais aucune idée sur cette équipe mais je savais qu’elle joue bien à l’extérieur. On s’attendait à ce que le match soit difficile. C’est une formation très solide qui nous a vraiment embêtés. Même les joueurs adverses savaient comment gérer la partie et stopper nos actions.  On n’a qu’à se contenter de ce résultat. Nous l’avons déjà dit, il est difficile de gagner à tous les coups.»«J’opérerai des changements dans quatre jours»Interrogé sur les changements, Dumas, sans trop tarder, dira : «J’opérerai des changements dans quatre jours. Nous avons un match à jouer très prochainement, nous allons reprendre le travail dans la bonne humeur et continuer à donner le maximum car ce résultat ne doit pas nous refroidir. Au contraire, il faut savoir se faire plaisir et donner le maximum durant une rencontre.»«Notre objectif, c’est de ne pas perdre»Le résultat enregistré face à l’OM n’a pas vraiment inquiété l’entraîneur Dumas dont l’objectif est de ne pas perdre : «Je tiens d’abord à féliciter Belaïli pour son superbe but. Par ailleurs, je tiens à préciser que notre objectif a toujours été de ne pas perdre. Certes, on aurait aimé décrocher les trois points mais nous avons quand même fait tout notre possible pour gagner. C’est dommage !»«Uche devait remettre le ballon à Benyoucef mais… »Dans les dernières secondes de la rencontre, l’attaquant Uche a raté une énorme occasion de doubler la mise. Un ratage qui a été évoqué durant la conférence. Dumas dira : «Uche a raté un but tout fait, il devait remettre le ballon à Benyoucef qui a joué le une-eux. Mais je ne peux pas le blâmer, c’est un attaquant qui a joué l’action.»«Les joueurs ne sont pas des tricheurs, les supporters sont des connaisseurs»Malgré la contre-performance, les supporters de la JSK ont tenu à applaudir leur équipe. Un geste salué par l’entraîneur en chef qui ajoute : «Lorsque je suis venu à la JSK, j’avais déclaré qu’avec moi, il n’y aura pas de tricheurs. Et si les supporters ont applaudi les joueurs, c’est parce qu’ils ont vu que tout le monde s’est donné à fond jusqu’au bout. Les supporters de la JSK sont des connaisseurs, ils connaissent bien le #football.»«Chetti doit apprendre à courir même sans ballon»Avant de conclure, l’entraîneur a aussi parlé de Chetti qui, malgré son rôle important dans l’équipe, doit améliorer un détail : «Chetti est un joueur qui est capable de faire plusieurs montées dans un match. Il a parfois besoin qu’on lui agrandisse le stade pour qu’il aille plus vite. Cependant, il doit aussi savoir qu’il peut aller en haut sans ballon», conclut-il.
06 Oct 2018 à 14:13
EN : Saâdane explique les raisons de sa démission
On le disait déjà, rien ne va plus au sein de la fédération algérienne de football (FAF). Le désormais ancien directeur technique national (DTN) de la fédération algérienne de football (FAF) Rabah Saâdane est revenu sur les raisons de sa démission, moins d’une année après sa désignation à la tête de cette structure.« Je devais me déplacer à Londres pour assister à la conférence organisée par la fédération internationale (Fifa) sur la dernière Coupe du monde 2018. Tout était prêt pour assister à cet événement et partir en Angleterre depuis l’aéroport de Lyon où je me trouvais. La FAF m’a demandé de me présenter à l’aéroport pour récupérer mon visa au niveau de la British Airways, après une attente de cinq heures, j’ai reçu un appel téléphonique m’informant qu’il m’était impossible de récupérer mon visa. A mon retour au pays, je croyais qu’il s’agissait d’une erreur administrative, mais grande fut ma surprise quand j’avais appris que c’est l’entraîneur des gardiens de but de l’équipe nationale Aziz Bouras qui a représenté la DTN à Londres. Je considère ceci plus qu’un complot contre ma personne », a indiqué Saâdane dans un entretien accordé jeudi soir à Echorouk News.Avec le départ de #Saâdane, la liste des démissions se rallonge depuis l’élection de Kheireddine Zetchi à la tête de la #FAF le 20 mars 2017. Taoufik Korichi, qui occupait le poste de DTN par intérim avait claqué la porte en avril 2017. Cinq mois plus tard, il avait été suivi par Fodhil Tikanouine.En décembre 2017, l’ancien bras droit de l’ancien patron de la FAF Mohamed Raouraoua pendant plusieurs années, Djahid Zefzef, qui assurait le poste de président de la commission des finances de la FAF a jeté l’éponge pour être remplacé par Rachid Gasmi. La commission médias de la FAF n’a pas été épargnée puisqu’elle a été également touchée par la “contamination” avec la démission du journaliste Farid Ait Saâda.En février 2018, Hamid Haddadj décida de quitter ses fonctions à la tête de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), une démission qui a soulevé un véritable tollé, en égard de la sensibilité du poste qu’occupait Haddadj, ancien président de la FAF (2006-2009).« Je ne regretterai jamais ma démission. Je refuse d’être touché dans ma dignité et ma personnalité. Je n’ai jamais imaginé quitter la FAF de cette manière, après tout le travail que j’ai accompli au sein de la DTN », a ajouté Saâdane dans une autre intervention sur Ennahar TV.L’ancien DTN est revenu sur ses relations avec le président de la FAF Kheireddine Zetchi : « Lors des deux derniers mois, j’ai constaté que la vision de Zetchi avait changé, il voulait absolument réaliser de bons résultats dans l’immédiat, alors qu’il fallait du temps pour voir le travail effectué à la DTN donner ses fruits. Je comprends la pression qui pesait sur ses épaules à propos de l’équipe A et l’arrivée d’un nouveau sélectionneur, mais ce que j’ai enduré est inadmissible », a-t-il conclu avec amertume.
05 Oct 2018 à 16:45
JSK : La JSK réceptionnera son petit «bijou» dans 18 mois au plus tard
C’est officiel, les travaux du nouveau centre de formation de la JSK sis à Oued Aïssi ont été lancés. Cela fait plusieurs années que les Canaris possèdent ce grand terrain  mais personne n’a eu le courage de prendre les choses en main et de lancer le projet et réalisant une infrastructure dont le club a plus que jamais besoin, notamment pour encadrer ses jeunes. Alors que samedi dernier, une visite guidée a été au programme du président #Mellal ainsi que ses proches collaborateurs, hier, le premier responsable de l’équipe a invité tous les dirigeants ainsi que les supporters à assister au lancement des travaux. L’homme d’affaires kabyle, qui a toujours tenu ses promesses, était  fier d’être derrière un tel projet qui donnera une autre dimension au club le plus titré du pays. Et d’après nos informations, la #JSK réceptionnera son petit bijou dans moins de 18 mois puisque le terrassement qui a été pris en charge par une société locale commencera dans les prochaines heures. Une fierté pour toute une région notamment pour un club mythique qui a toujours représenté dignement l’Algérie.La priorité accordée aux deux stades de répliqueComme tout le monde le sait, le nouveau centre de formation de la JSK contiendra deux terrains de football, un hôtel et un centre de récupération. Mais d’après les dirigeants, la priorité va pour les deux stades d’entraînement que le club souhaiterait réceptionner très rapidement. Cela ne devrait pas, en effet, prendre beaucoup de temps notamment si les travaux avancent à grands pas.L’étude et le terrassement ont été réalisés par des sociétés à titre bénévoleIl faut dire que tous ceux qui aiment la JSK se sentent déjà concernés par la participation au grand retour des Jaune et Vert. Hier, nous avons appris qu’une société d’étude ainsi qu’une autre spécialisée dans le terrassement ont décidé de réaliser les travaux bénévolement. Un geste chaleureusement apprécié par les dirigeants lesquels se sentent vraiment entourés par des personnes qui sont prêts à tout pour prêter main forte à la nouvelle direction et participer au projet.Un hôtel de 100 lits dont les travaux devraient débuter incessammentEn plus des deux terrains qui seront homologués par la FIFA, un hôtel de 100 lits fait aussi partie du projet. Ça devrait être un vrai bijou qui fera de la JSK la première équipe à disposer d’un établissement pareil. Le moins que l’on puisse dire est que les supporters sont sur un nuage.Le club aura aussi une salle de soins équipée et d’une petite piscineSi les travaux des deux terrains sont accélérés pour pouvoir les récupérer rapidement, c’est loin d’être le cas pour la salle de soins qui sera entièrement équipée ainsi qu’une piscine qui servira de récupération pour les joueurs. D’ici quelque temps, les seniors ainsi que les jeunes catégories pourront en profiter.
04 Oct 2018 à 19:26
Chants glorifiant Saddam Hussein : le dérapage de trop du public algérien
Les stades algériens font de nouveau parler d’eux, non pas pour les prouesses sportives des athlètes sur le terrain, mais par le comportement négatif des supporters dans les gradins.Ce qui s’est passé dimanche soir au stade de Bologhine et qui a conduit à l’arrêt du match entre l’USM Alger et un club irakien vient rappeler, si besoin est, que beaucoup reste à faire en matière de lutte contre la violence dans les stades qui, comme on a pu le constater plus d’une fois, peut prendre des formes autres que les habituelles agressions et les « banals » jets de projectiles.C’est en effet par une violence verbale que ce sont illustrés les supporters du club algérois, inimitables quand il s’agit de composer des chants créatifs à la gloire de leur équipe, une réputation que leur envient les fans des autres clubs algériens depuis des décennies. Mais cette fois, il sont allés trop loin en débordant sur un thème qui a sa place partout sauf dans une arène de sport : la politique.À l’unisson, ils ont chanté les louanges de l’ancien président irakien Saddam Hussein, provoquant le retrait de l’équipe irakienne et un début de crise diplomatique entre les deux pays. Certes, il appartient à l’Histoire seule de décréter si Saddam fut un dictateur sanguinaire ou un dirigeant éclairé, un bourreau ou une victime, mais à la réaction des Irakiens, on comprend qu’ils ont été profondément choqués par ce qu’ils ont entendu.Le public de l’USMA a fait plus que « chambrer » l’adversaire en le touchant dans ses sensibilités surtout que, parait-il, des slogans hostiles aux adeptes du chi’isme, principale religion d’Irak, ont été également entonnés à la même occasion.Hélas, faut-il le reconnaitre, ce n’est pas la première fois que le public algérien se distingue par un tel comportement. Tous les week-ends, les travées des stades du pays se transforment en « défouloir » pour les frustrations et les haines refoulées, des tribunes d’où sont déversées toutes sortes d’obscénités, d’où fusent insultes racistes et régionalistes avec une telle banalité que tout le monde a fini par s’y habituer. Même les jets de projectiles et l’usage de fumigènes ne choquent plus. On ne réagit que lorsque le sang coule ou quand il y a mort d’homme, car malheureusement cela est arrivé plus d’une fois, comme en 2014, lorsque le joueur camerounais de la JSK, Albert Ebossé, fut tué sur le terrain même et devant les caméras.Si cette fois la légèreté des supporters algériens a fait des vagues, c’est parce que la « cible » est un pays étranger où ce genre de comportement ne passe pas sans conséquences et dont les dirigeants ont eu la réaction qu’ils ont jugée adéquate.Quoi que l’on dise, la réponse des joueurs irakiens qui ont refusé de continuer la partie et celle des autorités de ce pays qui ont convoqué l’ambassadeur d’#Algérie à Bagdad, ne sont pas disproportionnées. Tout comme celle des Saoudiens qui avaient exigé et obtenu des excuses suite à une banderole jugée offensante à leur roi, brandie par les supporters de l’équipe de Aïn M’lila en décembre 2017. Ou encore celle des joueurs de l’équipe nationale de Libye qui, en 2012, soit quelques mois à peine après la révolution de 2011, avaient violemment réagi au comportement du public de Bilda qui avait brandi l’emblème de l’ancien régime et scandé des chants glorifiant le dirigeant déchu Mouammar Kadhafi.La disproportion et l’excès sont sans doute ailleurs, précisément dans cette banalisation inacceptable de la violence verbale et physique, du régionalisme et du racisme dans les stades algériens.
10 Sep 2018 à 21:44




Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

JSK: Ould Ali : «Le nouveau stade de Tizi Ouzou sera livré début 2017»

Sport - JSK - 20 Avril 2016 à 09:41

En visite d’inspection hier à Tizi Ouzou, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ouled Ali a fait un saut à Boukhalfa, site du nouveau stade de la wilaya de Tizi Ouzou où les travaux se poursuivent avec une grande cadence. En visite d’inspection hier à Tizi Ouzou Le numéro un du secteur de la jeunesse et des sports s’est assuré en personne sur le bon déroulement des travaux, il a même demandé aux responsables de l’entreprise réalisatrice de ce projet d’accélérer les choses afin que le nouveau stade de Tizi Ouzou soit livré dans les plus bref délais, d’ailleurs, concernant la date de la réception de ce stade, le ministre de la Jeunesse et des Sport précise : «C’est vrai, on attend la livraison de ce projet pour la fin de cette année mais pour ne pas mettre une pression inutile sur les responsables qui veillent sur ce grand projet, on préfère avancer la date des premiers mois de l’année 2017 pour la réception officielle du stade de Tizi Ouzou. L’Etat mettra tous les moyens à la disposition de l’entreprise réalisatrice du projet pour qu’elle puisse bien avancer dans les travaux et beaucoup plus, pour qu’elle livre ce stade dans les plus brefs délais», des déclarations qui pourront rassurer les fans des Jaune et Vert qui attendent avec impatience ce nouveau stade. Hannachi l’a interpellé concernant le centre de formation De son côté, le premier responsable de la formation du Djurdjura qui était lui aussi présent sur les lieux du nouveau stade de Tizi Ouzou n’a pas hésité a interpellé le ministre de la Jeunesse et des Sports concernant le centre de formation de la JSK, un projet qu’on n’a même pas lancé alors que dans les autres wilayas, plusieurs clubs de l’élite ont bénéficié d’une bonne enveloppe pour la construction des centres de formation. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a pris les dires de Hannachi à ce propos en considération tout en promettant à son interlocuteur de prendre ce dossier en charge. Source : competition.#dz

Nouvelle finale perdue en Copa America : Lionel Messi a-t-il été abandonné par l'Argentine ?

Sport - Copa America - 27 Juin 2016 à 15:07

Après la défaite aux tirs aux buts de l'Albiceleste face au Chili, en finale dimanche (0-0, 4-2 tab), Lionel Messi a annoncé qu'il renonçait à la sélection, à 29 ans. Mais, au final, n'est-ce pas l'Argentine qui n'a pas su soutenir son génial numéro 10 ? A part son tir au but, il n'a pas grand-chose à se reprocher Messi n'a pu remplir l'objectif, mais vient tout de même de disputer trois finales de rang, dont l'une perdue en prolongation, et deux autres aux tirs aux buts. Autrement dit, l'Albiceleste n'a jamais été aussi proche de renouer avec le succès qui la fuit depuis 1993, depuis que Messi est son maître à jouer. Dimanche, mis à part son tir au but, le blaugrana n'a pas eu grand-chose à se reprocher. La seule véritable grande occasion des siens avait été manquée par Gonzalo Higuain. Des trois finales, celle de dimanche, est clairement celle où Messi s'est montré le plus participatif, se démenant pour se défaire du marquage suffoquant des Chiliens. Mais la toile d'araignée andine était sacrément bien tendue. La Roja n'a pas remporté par hasard deux Copa América de rang. Dès ce lundi, l'Argentine va se poser bien des questions sur son futur, alors que plusieurs coéquipiers de Messi pourraient, eux aussi, prendre leur retraite internationale (Higuain, Mascherano, voire Agüero). Toutes les hypothèses vont être mises sur la table : d'une retraite définitive à un retour rapide ? Les prochains matches officiels de l'Albiceleste se dérouleront au mois de septembre, quand reprendront les éliminatoires pour le Mondial 2018. Cela laisse le temps à Messi de méditer sa décision. S'il ne revient pas de suite, ne pourrait-il pas s'accorder un petit break, pour se reposer mentalement, avant de remettre le pied à l'étrier ? S'il revient, le fera-t-il en sauveur pour redresser la barre d'une sélection mal embarquée dans ses éliminatoires, ou simplement quelques mois avant la Coupe du monde 2018, quand l'Argentine se dira qu'il sera difficile de l'emporter sans son meilleur joueur, même s'il n'est toujours pas parvenu à leur offrir un trophée ? Son absence pourrait-elle aussi libérer certains de ses coéquipiers ? Ce lundi, beaucoup de questions reste en suspens, mais les images de Messi effondré au Metlife Stadium ne sont pas prêtes d'être oubliées. source : eurosport

CAN 2017 : A quelle heure et sur quelle chaîne ?

Sport - CAF - 10 Jan 2017 à 10:45

Le coup d'envoi de la coupe d'afrique des nations de football sera le samedi 14 janvier 2017 avec un math d'ouverture de #Gabon pays organisateur et Guinée-Bissau à partir de 17h à Libreville. Les matches de la #CAN 2017 seront diffusés par Eurosport ainsi que BeinSport> qui assura la diffusion de la totalité de cette prestigieuse compétition africaine. Les chaînes qui diffuseront la CAN 2017 sont: Tele Tchad : Tchad Nilesat (Fréquence : 12054 V 27500) ORTM : Mali Eutelsat 7 (Fréquence : 11221 H 27500) RTS 1 : Sénégal Eutelsat 7A (Fréquence : 11221 H 27500) Eurosport Germany : Allemagne Astra 19.2 E (Fréquence : 12226 H 27500) Le calendrier complet de Coupe d'Afrique des nations CAN 2017 : 1ere journée : 14 janvier – Groupe A Gabon – Guinée-Bissau, 17h à Libreville Burkina Faso – Cameroun, 20h à Libreville 15 janvier – Groupe B Algérie – Zimbabwe, 17h à Franceville Tunisie – Sénégal, 20h à Franceville 16 janvier – Groupe C Côte d’Ivoire – Togo, 17h à Oyem RD Congo – Maroc, 20h à Oyem 17 janvier – Groupe D Ghana – Ouganda, 17h Port-Gentil Mali – Égypte, 20h Port-Gentil CAN 2017 : 2eme journée 18 janvier – Groupe A Gabon – Burkina Faso, 17h à Libreville Cameroun – Guinée-Bissau, 20h à Libreville 19 janvier – Groupe B Algérie – Tunisie, 17h à Franceville Sénégal – Zimbabwe, 20h à Franceville 20 janvier – Groupe C Côte d’Ivoire – RD Congo, 17h à Oyem Maroc – Togo, 20h à Oyem 21 janvier – Groupe D Ghana – Mali, 17h à Port-Gentil Égypte – Ouganda, 20h à Port-Gentil CAN 2017 : 3eme journée 22 janvier – Groupe A Cameroun – Gabon, 20h à Libreville Guinée-Bissau – Burkina Faso, 20h à Franceville 23 janvier – Groupe B Sénégal – Algérie, 20h à Franceville Zimbabwe – Tunisie, 20h à Libreville 24 janvier – Groupe C Maroc – Côte d’Ivoire, 20h à Oyem Togo – RD Congo, 20h à Port-Gentil 25 janvier – Groupe D Égypte – Ghana, 20h à Port-Gentil Ouganda – Mali, 20h à Oyem Quarts de finale : 28 et 29 janvier Demi-finales : 1er et 2 février Match pour la 3eme place : 4 février Finale CAN 2017 : 5 février. Source : videobut.canalblog.com

Yahi : “Pourquoi n’ont-ils pas radié Hannachi en 2014 ?”

Sport - Football Algérie - 09 Juin 2016 à 00:25

Le président de l’#USC qui vient d’être radié à vie pour toute activité sportive par la commission de discipline de la LFP est scandalisé par cette sanction. Dans une déclaration à Liberté, Abdelmadjid Yahi crie à la hogra : “Ce n’est pas à #Haddadj de prendre une sanction pareille à mon encontre. La #radiation à vie d’un président de #club ou d’un joueur ne relève pas des compétences de la #FAF et de la LFP. C’est à la suite d’une proposition faite par la FAF au MJS, à l’Observatoire national du sport et au COA, conformément à l’article 100 de la #loi_04_10 du 18 août 2004, qu’une mesure de radiation devra être prise. C’est déjà une flagrante violation des lois et règlements de la République”, dénonce d’emblée #Yahi. Et d’ajouter : “Je ne suis guère surpris par cette sanction, car je sais comment fonctionnent nos structures. Ils ont fait descendre illégalement Aïn Fakroun en croyant que l’USC va se taire, c’est faux. On est là pour défendre notre cause jusqu’au bout”, indique Yahi, qui estime avoir évité la violence dans plusieurs villes comme Oum-El-Bouaghi compte tenu du fait que les supporters sont frustrés par les sanctions injustes prises contre l’USC. “Je me demande si la sanction prise dans l’affaire CRBAF-ASK est illégale ? Pourquoi ?”, s’interroge-t-il. Et d’enchaîner : “Ils ont appliqué le règlement de la Fifa qui ne colle pas avec cette affaire, alors que l’article 81 alinéa c de notre règlement est clair et sans équivoque dans cette histoire. Pourquoi n’ont-ils pas appliqué cet article 81 en défalquant les 3 points à l’ASK ? La commission de discipline devrait être en principe présidée par un juriste conformément au règlement de la Fifa, Haddadj est un chimiste donc il n’a pas le droit de la présider. Lorsqu’ils m’ont convoqué la première fois, ils m’ont posé la question sur mes déclarations tenues à la télévision. Je me suis expliqué, ils étaient tous d’accord avec moi”, explique-t-il. Yahi fait savoir que la LFP fait dans les deux poids, deux mesures. “En 2014, le président Hannachi avait déclaré ouvertement devant tout le monde que Raouraoua lui a demandé de céder le match au Ahly du Caire, pourquoi Haddadj ne l’avait-il pas convoqué pour le radier ? Vous voyez que chez nous, c’est toujours la hogra et la politique des deux poids, deux mesures.” À propos du recours qu’il compte introduire, Yahi explique qu’il va respecter toutes les procédures et qu’il réserve une surprise à ceux qu’ils l’ont sanctionné. “Je vais engager un recours auprès de la FAF qui ne va pas aboutir, ça c’est sûr ! Ensuite, j’irai au TAS algérien, si là aussi on me boude, il ne restera que la Fifa, et là, je peux vous dire que j’ai d’autres choses plus graves à révéler. Je préfère ne pas les divulguer jusqu’à ce que la procédure soit respectée à fond. En Algérie, on s’est habitué à ce genre de pratique”, conclut le président qui a offert le premier titre de champion à l’USC durant les années 90. Source LIBERTÉ

Le calendrier du championnat de Ligue1 Mobilis 2016/2017

Sport - Football National - 14 Juil 2016 à 19:02

Le calendrier du championnat de Ligue1 Mobilis 2016/2017 1ère journéeère journée : USMA / MOB DRBT / JSS CSC / ESS CRB / MCO RCR / NAHD OM / CAB USMBA / USMH JSK / MCA 2ème journée : USMA / RCR USMH / MCA CAB / USMBA NAHD / JSK MCO / OM ESS / CRB JSS / CSC MOB / DRBT 3ème journée : MCA / CAB DRBT / USMA CSC / MOB CRB / JSS RCR / MCO OM / ESS USMBA / NAHD JSK / USMH 4ème journée : USMA / CSC DRBT / RCR CAB / USMH NAHD / MCA MCO / USMBA ESS / JSK JSS / OM MOB / CRB 5ème journée : MCA / MCO USMH / NAHD CSC / DRBT CRB / USMA RCR / JSS OM / MOB USMBA / ESS JSK / CAB 6ème journée : USMA / OM DRBT / CRB CSC / USMBA NAHD / CAB MCO / USMH ESS / MCA JSS / JSK MOB / RCR 7ème journée : MCA / USMA USMH / DRBT CAB / MCO CRB / CSC RCR / ESS OM / NAHD USMBA / JSS JSK / MOB 8ème journée : USMA / JSK DRBT / OM CSC / RCR CRB / USMBA MCO / NAHD ESS / CAB JSS / USMH MOB / MCA 9ème journée : MCA / JSS USMH / MOB CAB / USMA NAHD / ESS RCR / CRB OM / CSC USMBA / DRBT JSK / MCO 10ème journée : USMA / USMH DRBT / MCA CSC / JSK CRB / OM RCR / USMBA ESS / MCO JSS / NAHD MOB / CAB 11me journée : MCA / CSC USMH / ESS CAB / JSS NAHD / CRB MCO / USMA OM / RCR USMBA / MOB JSK / DRBT 12ème journée : USMA / NAHD DRBT / CAB CSC / USMH CRB / MCA RCR / JSK OM / USMBA JSS / ESS MOB / MCO 13ème journée : MCA / RCR USMH / CRB CAB / CSC NAHD / DRBT MCO / JSS ESS / MOB USMBA/ USMA JSK / OM 14ème journée : USMA / ESS DRBT / MCO CSC / NAHD CRB / CAB RCR / USMH OM / MCA USMBA / JSK MOB / JSS 15ème journée : MCA / USMBA USMH / OM CAB / RCR NAHD / MOB MCO / CSC ESS / DRBT JSS / USMA JSK / CRB Source : lebuteur

TV : Où voir Seychelles - Algérie ?

Sport - Equipe nationale - 01 Juin 2016 à 14:04

L'équipe d'Algérie rencontre le jeudi 2 juin 2016 les Seychelles dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017. La rencontre sera diffusée sur quatre chaines télévisés. Jeudi 2 juin 2016 à 15h (Heure d'Alger) beIN Sports 1 (France) beIN Sports 1 (Arabe) beIN Sport 3 (USA) Non confirmé : ENTV Terrestre (Algérie) source : dzfoot