Bernard Casoni nouvel entraîneur | actu-algerie.com: Information et Actualité





Bernard Casoni nouvel entraîneur

Sport - JSK

Bernard Casoni nouvel entraîneur

La Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) aura comme nouvel entraîneur, l'ancien marseillais Bernard Casoni. Selon des sources proches du club Kabyle, les pourparlers entre les dirigeants de la JSK et le successeur de Kamel Mouassa ont abouti à la signature d'un contrat de coaching pour deux saisons.

L' ancien joueur de l'équipe de France et de l’Olympique de Marseille a entraîné des clubs de division 1 et 2 en France comme l’OM, l’AS Cannes, Evian, Bastia, l’AJ Auxerre et FC Valencienne.

source : www.algerie1.com


Auteur

Abdenour O.


19 Oct 2016 à 15:24

Lu : 110 fois


Vos réactions
Patragez









PropellerAds

Dans le dossier JSK
(JSK - OM) Les déclarations de Cherif Mellal
Les déclarations du président de la #JSK #Cherif #MELLAL lors d'un point de presse suite au match, pour le compte de la 24 ème journée, contre l'Olympique de Médéa (#OM) et qui soldé par 1 but à 0, sur pénalty à la dernière minute, en faveur locaux.youtube.com
17 Mar à 23:49
JSK:Agression sauvage contre Mellal et les employés du club
Une horde de sauvages composée d’une vingtaine de personnes dont le frère d’un joueur, Mesbahi en l’occurrence, a fait irruption en début d’après-midi hier au siège du club pour agresser avec une rare violence le président Chérif Mellal, les secrétaires du club Amrani et Zitouni ainsi que le photographe, le cameramen du site, le responsable des jeunes catégories et Amar Morsli, un proche du club.La raison serait la non qualification du joueur Mesbahi recruté cet hiver et son non payement. Personne n’a échappé à leur sauvagerie puisque même le siège a été saccagé. Cette «descente punitive» de ces voyous a choqué tout le monde notamment les responsables de la #JSK, les membres du staff technique, les joueurs et les supporters des Jaune et Vert. Le président #Mellal a été touché à la tête, à la joue et à l’œil, alors que le secrétaire a été balafré au visage. Les autres souffraient de différentes blessures, mais l’état de tous les blessés  n’est pas grave comme en témoigne le communiqué publié par la direction sur le site du club aux environs de 16h dans lequel elle rassure sur l’état de santé du président Mellal, des deux secrétaires, du photographe, du cameramen, du responsable des jeunes et du proche du club Amar Morsli. La direction a aussi appelé les supporters au calme, car certains d’entre eux voulaient venger les blessés, mais la direction leur a rappelé que l’affaire est en justice et que c’est cette dernière qui punira ceux qui s’en sont pris au président Mellal et les autres employés du club. Le plus choquant dans cette «expédition» punitive est qu’elle a été perpétrée par un groupe d’une vingtaine de personnes qui étaient armées. C’était une agression préméditée et la justice sera sans nul doute très sévère avec eux surtout qu’elle a eu lieu au siège du club.   Hôpital, procureur et commissariatAgressés sauvagement en pleine exercice de leurs fonctions, le président Chérif Mellal et les autres employés du club ont été emmenés directement à l’hôpital où ils ont reçu les soins. L’agression dont ils ont été victimes s’est propagée comme une traînée de poudre, ce qui a fait que plusieurs supporters se sont rendus à l’hôpital pour s’enquérir de l’état de santé du président Mellal et des autres blessés. Devant les menaces de faire justice eux-mêmes, les dirigeants les ont calmés en leur expliquant qu’il y a une justice et que c’est à elle de faire le nécessaire pour punir les auteurs de cette lâche agression. A leur sortie de l’hôpital, le président Mellal et les autres employés du club ont déposé plainte chez le procureur de la République avant de se rendre au commissariat pour déposer une autre là. Mais à leur arrivée au commissariat, on leur a signifié qu’ils doivent retourner à l’hôpital pour être auscultés par un médecin légiste pour qu’ils puissent déposer plainte. C’est ce qu’ils ont fait avant de se présenter de nouveau au commissariat. A 18h 30, ils étaient toujours à l’intérieur du commissariat  pour les besoins de la plainte. En dépit de la sauvagerie de leurs agresseurs, le président Mellal et les autres employés du club comptent aller jusqu’au bout pour que ces «sauvages» d’un autre âge répondent de leurs actes.L’agression et le saccage du bureau ont été filmés par des camérasLes services de sécurité ne trouveront aucune peine pour arrêter les auteurs de l’agression dont ont été victimes le président Mellal et les employés du club puisque tout a été filmé par les caméras de surveillance.  Les agresseurs ont utilisé des chaînes métalliques, des barres de fer et d’autres armes blanches, ce qui a causé des blessures au président Mellal, aux secrétaires du club, au photographe, au cameraman du site, au responsable des jeunes catégories et à Amar Morsli, un proche du club.Mellal et les autres employés du club n’ont quitté le commissariat qu’à 19h 30Le président Chérif Mellal et les autres employés qui ont été blessés lors de la «descente punitive» perpétrée par un groupe de voyous en début d’après-midi n’ont quitté le commissariat central que vers 19h 30. Ils sont entrés au commissariat à 17h pour déposer des plaintes, mais il leur a fallu 2 heures et demie pour quitter les lieux.Aucune déclaration à la sortie du commissariatNi le président Mellal ni les autres dirigeants n’ont fait la moindre déclaration à leur sortie du commissariat central de Tizi Ouzou. La voiture dans laquelle a été transporté le président Mellal est entrée jusqu’à la cour du commissariat et le conducteur ne s’est pas arrêté devant le parterre des journalistes qui attendaient le président Mellal pour avoir ses impressions après la lâche agression dont il a été victime. Même les autres blessés qui souffraient de différentes blessures n’ont accordé aucune déclaration. Idem pour les dirigeants qui ont accompagné les blessés au commissariat.
27 Fév à 18:51
Ligue 1 : le président de la JSK lourdement sanctionné
Le verdict est tombé. Le président de la JS Kabylie Chérif Mellal a écopé d’une année de suspension dont six mois avec sursis de toute activité liée au football, a annoncé ce lundi soir la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel.« La Commission de discipline, réunie le lundi 19 novembre 2018, a infligé un an de suspension dont six mois avec sursis et 200.000 DA d’amende au président de la JS Kabylie #Chérif #Mellal, pour  violation de l’obligation de réserve, outrage et atteinte à la dignité et à l’honneur d’un membre de la ligue », a indiqué la LFP dans un communiqué, précisant que le patron de la #JSK ne s’est pas présenté à l’audience qui devait avoir lieu ce lundi.sanction fait suite aux déclarations fracassantes prononcées par Mellal suite aux modifications apportées par la LFP au calendrier de la compétition, notamment le décalage de 24 heures du match de son équipe en déplacement face à l’USM Alger (défaite, 1-0).Mellal n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur le président de la LFP Abdelkrim Medouar le qualifiant « d’incompétent » et d’ « incapable », tout en lui demandant de démissionner de son poste. Il a également chargé le directeur général de l’USMA Abdelhakim Serrar le qualifiant de « grand hypocrite et magouilleur ».
20 Nov 2018 à 14:02
LIGUE 1 (11E JOURNÉE) : MCO 0 - JSK 0 Les Kabyles toujours invaincus
Les Canaris reviennent avec un précieux point et restent sur leur dynamique positive.Portée par presque 4 000 Imazighen, la JS Kabylie a réussi à porter son invincibilté à onze rencontres, décrochant hier au stade Ahmed-Zabana un précieux point du nul à l'issue d'un choc engagé face à un MCO remobilisé. Dès la 4e minute de jeu, Uche allumera d'ailleurs hâtivement la première mèche de ce classique en enveloppant du gauche une balle cadrée sur laquelle Maâzouzi se couche sans souci. La réaction du Mouloudia ne se fera pas attendre plus de 120 secondes, puisque sur un bon service de Hammar à la 6e minute, Nadji contrôle le cuir de la poitrine mais, plus prompt, Salhi l'a finalement devancé.Bien en place, le MCO attendra un autre coup franc peu avant la demi-heure de jeu pour se montrer réellement menaçant. Bien enveloppée par Hammar, la balle a, ainsi, été reprise d'une tête à bout portant par Sebbah avant d'être détournée par Salhi à la faveur d'une superbe parade. En embuscade, Nadji, toujours aussi lent à la détente, trouvera, dans la foulée, le moyen de rater l'immanquable et de mettre le cuir dehors (28').Solide derrière sans être géniale devant, la #JS #Kabylie touchera, par la suite, du bois sur un corner direct de Benyoucef, repoussé par le montant droit du dernier rempart oranais (31'). Contraint de remplacer Gherbi, blessé et Kodjo, à cours de compétition, l'entraîneur du MCO, Omar Belatoui, lancera alors la paire Bedbouda-Frifer (60'), au moment où Franck Dumas choisit de faire entrer Rennaï à la place de Benyoucef (63') alors que le public kabyle présent s'égosillait à reclamer l'entrée de Mehdi Benaldjia, remplaçant au coup d'envoi et incorporé, finalement, qu'au dernier quart d'heure de la rencontre en lieu et place d'Uche, averti à sa sortie par l'arbitre Abid-Charef (75'). L'impact de ce remaniement de chaque côté ne sera que très peu visible sur la physionomie des débats, animés et engagés, mais sans réelles occasions de but.
20 Oct 2018 à 16:59
JSK 1 - OM 1 : Dumas : «Ces échecs font partie de l’apprentissage»
La #JSK a concédé, hier, un semi-échec face à l’#Olympique #Médéa, un but partout. Soutenus par la galerie, les Canaris, qui ont dominé de long en large la partie, ne pouvaient faire mieux que de prendre un seul point devant une formation qui s’est déplacée à #Tizi #Ouzou avec l’unique intention de défendre et de jouer sur des contres. Une mission bien réussie du moment que les coéquipiers de Chiker ont réussi à repartir avec un bon point qui confirme leur bonne santé notamment en dehors de leurs bases. Lors de la conférence de presse animée à la fin de la partie, l’entraîneur Franck Dumas, sans langue de bois, a répondu aux questions des journalistes présents. Dans un premier temps, il a estimé que ce genre d’échec fait partie de l’apprentissage : «Nous avons joué un match difficile devant une bonne équipe. Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes, sans parvenir à faire la différence. Nous avons égalisé grâce à Belaïli. Ces échecs dont partie de l’apprentissage. Il ne faut pas s’inquiéter.»«On a encaissé après avoir perdu un ballon»Evoquant le but de l’OM, l’entraîneur souligne qu’il a été inscrit suite à une erreur du milieu de terrain : «Nous avons perdu un ballon qu’on n’aurait pas dû perdre, ce qui a permis à l’OM, sur un contre, d’ouvrir le score. Oui, nous nous sommes mis dans des situations difficiles, heureusement que Salhi était là.»«On a manqué de justesse»Par ailleurs, le premier responsable du staff technique de la JSK a déclaré que son équipe a manqué aussi de justesse : «Les joueurs et les supporters sont déçus, moi, je le suis un peu moins. C’était compliqué, on a manqué de justesse dans la dernière passe, de la volonté de faire mal devant le but. En seconde période, plus de mobilité, on prend un but, on perd un ballon, on s’est mis en difficulté. On n’a pas eu cette réussite ce soir.»«Nous avons joué l’attaque, l’OM les contre-attaques»Pour ce qui est de la manière avec laquelle la JSK a joué hier, l’entraîneur s’explique : «Nous avons pris la décision de jouer l’offensive. Et ce qui est logique, notre adversaire en a profité pour contrer. D’ailleurs, c’est ce qui leur a permis d’ouvrir le score en début de seconde. Nous avons eu un jeu brouillon.»«Nous avons affronté une très solide équipe»Appelé à parler du rendement de l’OM, Franck Dumas, sans hésiter, a déclaré que cette équipe s’est très bien débrouillée. Il a même dit : «Je n’avais aucune idée sur cette équipe mais je savais qu’elle joue bien à l’extérieur. On s’attendait à ce que le match soit difficile. C’est une formation très solide qui nous a vraiment embêtés. Même les joueurs adverses savaient comment gérer la partie et stopper nos actions.  On n’a qu’à se contenter de ce résultat. Nous l’avons déjà dit, il est difficile de gagner à tous les coups.»«J’opérerai des changements dans quatre jours»Interrogé sur les changements, Dumas, sans trop tarder, dira : «J’opérerai des changements dans quatre jours. Nous avons un match à jouer très prochainement, nous allons reprendre le travail dans la bonne humeur et continuer à donner le maximum car ce résultat ne doit pas nous refroidir. Au contraire, il faut savoir se faire plaisir et donner le maximum durant une rencontre.»«Notre objectif, c’est de ne pas perdre»Le résultat enregistré face à l’OM n’a pas vraiment inquiété l’entraîneur Dumas dont l’objectif est de ne pas perdre : «Je tiens d’abord à féliciter Belaïli pour son superbe but. Par ailleurs, je tiens à préciser que notre objectif a toujours été de ne pas perdre. Certes, on aurait aimé décrocher les trois points mais nous avons quand même fait tout notre possible pour gagner. C’est dommage !»«Uche devait remettre le ballon à Benyoucef mais… »Dans les dernières secondes de la rencontre, l’attaquant Uche a raté une énorme occasion de doubler la mise. Un ratage qui a été évoqué durant la conférence. Dumas dira : «Uche a raté un but tout fait, il devait remettre le ballon à Benyoucef qui a joué le une-eux. Mais je ne peux pas le blâmer, c’est un attaquant qui a joué l’action.»«Les joueurs ne sont pas des tricheurs, les supporters sont des connaisseurs»Malgré la contre-performance, les supporters de la JSK ont tenu à applaudir leur équipe. Un geste salué par l’entraîneur en chef qui ajoute : «Lorsque je suis venu à la JSK, j’avais déclaré qu’avec moi, il n’y aura pas de tricheurs. Et si les supporters ont applaudi les joueurs, c’est parce qu’ils ont vu que tout le monde s’est donné à fond jusqu’au bout. Les supporters de la JSK sont des connaisseurs, ils connaissent bien le #football.»«Chetti doit apprendre à courir même sans ballon»Avant de conclure, l’entraîneur a aussi parlé de Chetti qui, malgré son rôle important dans l’équipe, doit améliorer un détail : «Chetti est un joueur qui est capable de faire plusieurs montées dans un match. Il a parfois besoin qu’on lui agrandisse le stade pour qu’il aille plus vite. Cependant, il doit aussi savoir qu’il peut aller en haut sans ballon», conclut-il.
06 Oct 2018 à 14:13
JSK : La JSK réceptionnera son petit «bijou» dans 18 mois au plus tard
C’est officiel, les travaux du nouveau centre de formation de la JSK sis à Oued Aïssi ont été lancés. Cela fait plusieurs années que les Canaris possèdent ce grand terrain  mais personne n’a eu le courage de prendre les choses en main et de lancer le projet et réalisant une infrastructure dont le club a plus que jamais besoin, notamment pour encadrer ses jeunes. Alors que samedi dernier, une visite guidée a été au programme du président #Mellal ainsi que ses proches collaborateurs, hier, le premier responsable de l’équipe a invité tous les dirigeants ainsi que les supporters à assister au lancement des travaux. L’homme d’affaires kabyle, qui a toujours tenu ses promesses, était  fier d’être derrière un tel projet qui donnera une autre dimension au club le plus titré du pays. Et d’après nos informations, la #JSK réceptionnera son petit bijou dans moins de 18 mois puisque le terrassement qui a été pris en charge par une société locale commencera dans les prochaines heures. Une fierté pour toute une région notamment pour un club mythique qui a toujours représenté dignement l’Algérie.La priorité accordée aux deux stades de répliqueComme tout le monde le sait, le nouveau centre de formation de la JSK contiendra deux terrains de football, un hôtel et un centre de récupération. Mais d’après les dirigeants, la priorité va pour les deux stades d’entraînement que le club souhaiterait réceptionner très rapidement. Cela ne devrait pas, en effet, prendre beaucoup de temps notamment si les travaux avancent à grands pas.L’étude et le terrassement ont été réalisés par des sociétés à titre bénévoleIl faut dire que tous ceux qui aiment la JSK se sentent déjà concernés par la participation au grand retour des Jaune et Vert. Hier, nous avons appris qu’une société d’étude ainsi qu’une autre spécialisée dans le terrassement ont décidé de réaliser les travaux bénévolement. Un geste chaleureusement apprécié par les dirigeants lesquels se sentent vraiment entourés par des personnes qui sont prêts à tout pour prêter main forte à la nouvelle direction et participer au projet.Un hôtel de 100 lits dont les travaux devraient débuter incessammentEn plus des deux terrains qui seront homologués par la FIFA, un hôtel de 100 lits fait aussi partie du projet. Ça devrait être un vrai bijou qui fera de la JSK la première équipe à disposer d’un établissement pareil. Le moins que l’on puisse dire est que les supporters sont sur un nuage.Le club aura aussi une salle de soins équipée et d’une petite piscineSi les travaux des deux terrains sont accélérés pour pouvoir les récupérer rapidement, c’est loin d’être le cas pour la salle de soins qui sera entièrement équipée ainsi qu’une piscine qui servira de récupération pour les joueurs. D’ici quelque temps, les seniors ainsi que les jeunes catégories pourront en profiter.
04 Oct 2018 à 19:26

Ailleurs sur le web

Nous suivre
Annonce
PropellerAds
Vidéothèque

Les plus lues

Soufflet avec une pâte facile de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 22 Juin 2016 à 13:59

source : #Youtube #OumWalid 

Msemen à la farine le plus facile à faire de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 10 Oct 2016 à 10:55

Le secret pour réussir les msemens à la farine réside dans la pâte qu'il faudra bien travailler, type de farine et aussi dans le feuilletage,voir la vedio pour mieux comprendre le procédé. source : #youtube #OumWalid

Cake au Flan de Oum Walid

Elle Mag - Recettes - 04 Dec 2016 à 12:09

C'est un de mes desserts préférés je le fais vraiment souvent j'aime énormément sa texture bien fondante, vous pouvez choisir le goût que vous souhaitez chocolat, vanille, fraise ou caramel sans tarder voici la recette... source : #youtube #OumWalid

TIZI-OUZOU: La liste des bénéficiaires des logements sociaux dévoilée

Actualité - TIZI-OUZOU - 15 Nov 2016 à 18:15

Le chef-lieu de Tizi-Ouzou à connu une matinée particulièrement mouvementée, caractérisée par des coupures de routes au niveau de plusieurs quartiers et pour cause l'affichage de la liste des bénéficiaires des logements sociaux (Logement Public Locatif). Des citoyens qui ont postulé à cette formule et dont les noms ne figuraient pas sur liste ont barricadé plusieurs routes par des pneus en fumée provoquant des embouteillages dans le centre ville. Le fait de voir les attentes des protestataires prolongées ont fait tombé à l'eau toutes les tentatives des autorités locales pour essayer de calmer les esprits.

Sablé au halwa turc et cacahuètes

Elle Mag - Recettes - 28 Juin 2016 à 09:22

Ingrédients: pour environ 28 pièces (selon la taille de l'emporte-pièce) 250 g de beurre 125 g de halwa turc 50 g de sucre glace 2 jaunes d’œufs 1 paquet de levure chimique 1 càc de vanille 80 g de cacahuètes grillées et finement moulues Farine au besoin (environ 500g) Décoration: Environ 400 g de cacahuètes grillées et moulues 1 pot de confiture d'abricot Préparation: Battre le beurre avec le sucre puis ajouter la halwa turc et bien mélanger Ajouter les jaunes d’œufs un par un ensuite les cacahuètes moulues Ajouter la vanille puis la farine avec la levure jusqu'à obtention d'une pâte souple et lisse Laisser reposer la pâte un petit peu Étaler la pâte sur un plan de travail fariné à 5mm d'épaisseur Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce ou un verre puis faire une ouverture au centre à l’aide d’un petit emporte pièce Faire cuire pendant environ 15 minutes à 180° Une fois les sablés refroidies, les rassembler en les collant avec de la confiture Badigeonner les sablés de confiture à l'aide d'un pinceau puis passer aux cacahuètes et décorer avec du chocolat fondu. source : fan-decuisine